Bol d'@ir
Pour avoir acces à toutes les cathegories vous devez posseder un compte sur le forum, n'oubliez pas de vous presenter afin que nous en sachions un peu plus sur vous !

si vous rencontrez des difficultés à vous inscrire merci de nous envoyer un mail à boldair56@gmail.com nous tenterons de vous aider au mieux.


AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Tee-shirts et Sweats - Cliquez ici

Partagez | 
 

 Night riders

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Night riders   Lun 31 Oct 2011, 03:55

Quelle grotesque personne ose venir nous offenser en nous traitant de "vagabonds", nous preux chevaliers du château de Quintin, et en venant nous renommé ainsi... Venant d'une dame si on peut la nommer ainsi, qui passe son temps a festoyer ou se prélasser... tant dis que nous passâmes notre temps à risquer nos vies pour que de telles personnes puissent vivre en toute quiétude... Bref...

Nous voici de nouveau arrêtés, moi et mon compagnon, pour nous restaurer car le combat creuse... Car nous fumes attaqués par des trolls de la tribu des "Pitchs" à plusieurs reprises, tantôt par le gang des "camberries" puis ce fut le tour des "chocolate". Nous réussisiames à repousser leurs moultes attaques grâce à nos armes nouvellement créées par notre forgeron, qu'il les nomme "Swiffer", pourquoi un tel nom, il faudrait que je lui demanda... Bref mon compagnon et moi même nous en sortîmes justes avec quelques égratignures, car si peureux sont ces bestioles, que beaucoup d'entre elles on fuit en voyant se cabrer nos fidèles destriers, nous leur en sommes bien reconnaissant à ces braves, je tiens d'ailleurs à les nommé le mien "GSXR" de son petit nom "750" et celui de mon compagnon "SVR" de son petit nom "650", je vais d'ailleurs devoir ménager ma monture vu l'état de sa chausse qui a dépassé le témoin...

Sur ceux, je vous laisse en espérant bien vous voir ce soir. Nous viendrons avec quelques présents pour égayé un peu la soirée.

Cordialement Chino Fou
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Night riders   Mer 02 Nov 2011, 03:50

Noz Vat, Nobles Dames et Vaillants Compagnons. Pardonnez cette si longue absence mais quelque quête personnelle m'a tenu éloigné de notre demeure.
Sur le chemin du retour, j'ai pu, à loisir, observer les humains qui festoyaient, les uns pour célèbrer l'Halloween et les autres la Toussaint. tous, cependant, ignorant la véritable origine de ces fêtes, ô combien éloignées de leur essence véritable. Que de drames, de larmes et cris de souffrance accompagnent en secret ces deux célébrations qui n'en font qu'une !
Devant tant d'ignorance des hommes actuels, il me faut vous narrer cette histoire et remonter dans le temps.

En ces temps ancestraux, Nous, les NightRiders, nous étions déjà éloignés des humains pour gagner la quiétude de l'ile d'Avalon.

J'ai souvenance de ce quinzième jour du mois d'or. le feuillage des arbres se paraient de ces couleurs flamboyantes car les premiers gels étaient fort en avance. seuls les Êtres de la forêt s'activaient, se hâtant de quérir et d'amasser au fond de leur terrier, subsistances en prévision d'un hiver qui s'annonçait précoce et rude. Le guêt en était grandement simplifié car, quiconque, s'aventurant sur les chemin, écrasait bruyamment le tapis de feuilles et brindilles et chataignes qui recouvrait le sol.

Et c'est ainsi qu'au plus haut du soleil résonna l'Olifant. Messires Du Faou, et Denis se précipitèrent en armes sur le chemin de ronde, Messire Joker, les chausses sur les chevilles, les attributs à l'air et la cote de maille à l'envers, surgit des caves une masse d'arme dans une main, une hache à double tranchant dans l'autre hurlant et réclamant sa part de chair et de sang ! Hélas, tout entravé qu'il était, notre brave d'entre les braves chut de tout son long dans l'abreuvoir, dont l'eau, ainsi chassée, vint esclabousser messire Maxou. Ce dernier besognant une poularde qu'il avait pris pour une danseuse de la Taverne du MoulinRouge, se mit à hurler " ALAAAARME ON COULE ! EVACUEZ LE NAVIRE..." ce qui réveilla tout le monde et provoqua sur ce détrempé une pluie d'objets divers allant du sabot à la cuirasse, en passant le pot d'aisance. Sans doute l'un de nous fut-il de fort méchante humeur car on retrouva également parmi les projectils, un calendrier des Postes, un vieux camembert et un portrait du petit Nicolas, sortilèges ô combien dangereux !

D'ordinaire, en cette heure, seuls des Trolls ou Farfadets maléfiques rodent près du passage gardé par Messire Ankou le passeur. Or, ce fut une troupe de 5 guerriers humains fourbus et affamés, les membres de leurs montures harassées ployant sous le seul poids des selles. Il n'est point pour habitude que de laisser à leur sort les humains qui viennent solliciter les NightRiders car du courage il faut et de rudes épreuves il faut surmonter pour parvenir jusqu'à Nous. Trois d'entre eux avaient péri en affrontant les Maininblous, aveuglées par les éclairs de leurs boites à images maléfiques, six étaient trépassés, empoisonnés par le breuvage de la sorcière Odessourse, quatre s'étaient étouffés en lisant le grimoire du sorcier Tévéha et bien d'autres encore, tombés dans le gouffre de Lasséku ou encore, noyés dans le fleuve Lapaprasse...

Messire Pom'pote dut aller quérir quelques pommes magiques dans les Vergers d'Avalon afin de les remettre sur pieds car ils n'étaient plus que l'ombre d'eux même... ce qui risquait de poser problème car le jour déclinait !
Nous pûmes ainsi ouïr leur triste aventure et les tourments qu'enduraient leurs clans respectifs : Une armée de Fomoriis, alliée avec des Trolls, dévastait leurs contrées, pillant leurs caves, rapinant leurs biens précieux et enlevant toutes les femmes et jouvencelles. A la tête de cette horde sauvage et démoniaque était le cruel et sanguinaire Ween Ylourson. Venues à leur secours l'armée de l'Hautan et les forces de l'Haunue avaient été écrasées, le moral des troupes chutait plus vite que la bourse de Londre. Désespérés, Ils quémandaient et requéraient l'aide des Chevaliers NightRiders .

Notre décision fut prise à l'unanimité moins une voix ! ... Tous les regards convergèrent vers ... Messire Lasouche. Lâs, désigné la veille, avec Messire Davidtétroy, grand co-vainqueur du concours annuel de beuglement de putois lors de la fête des Kuirmoustachs, tournois qui l'avait laissé momentanément aphone, mais pas manchot, il astiquait et fourbissait fébrilement de la main droite son épée étincelante . Ce qui nous confirma sa volonté d'en découdre !

Notre armée était en marche. Le grondement sourd des Propulseurs NightRiders, faisait vibrer le sol des plaines. le martèlement saccadés des propulseurs à Haute Densité faisait s'écrouler les montagnes, tandis que les Bi-propulseurs Flatwiniens les éventraient, creusant une gigantesque vallée.
Au petit matin nous étions face aux armées Fomoriies du Ween dans la plaine de Mag Thuireadh.
Messire Davidtétroy Hurlait "CUIR CUIR MOUSTACHE !!", semant le trouble et l'effroi dans les rangs ennemis, Messire Fanch-le-bon et Messire YoN s'étaient peints des cheveux sur leur crâne , accentuant leur aspect redoutable ! Messire Nuch et Dame Breizbandite qui, par mégarde ou empressement, avaient confondu une meule de foin avec un tas d'aiguilles de pin, ressemblaient à un improbable mais terrifiant croisement de hérisson et de tortue Ninja! Messire spoutniak avait, à son habitude, adroitement tressé sa barbe avec du fil de fer barbelé. Messire Joker éructa si violemment qu'une escouade entière de guerriers Fomoriis succomba céans ! Messire Patrick lança l'ordre d'attaque " Bon, on y va sinon ils vont tous finir zinzins et y en aura plus assez pour tout le monde ! le dernier arrivé paye la tournée générale..." et ce fut la ruée ! le sol se fissura sous notre pas de charge, les arbres tombaient, la Terre elle-même s'arrêta de tourner pendant un instant ( c'est pour ça que maintenant c'est déréglé et que de temps en temps faut rajouter un 29eme jour en février ).
Chacun taillait à grands coups de lames dans nos ennemis, pataugeant dans un lac de sang de tripes et de viscères, trébuchant sur les bras et jambes épars . Messire Du Faou pulvérisait les siens à grands coups de batte à claous et de Tromblon à Baoulons chromés. Dame Lili partageait amoureusement ses Trolls avec Messire BébéMot. Messire ChinoFou avait entrepris de nettoyer une phalange complète avec ses "Swiffers". Messires Mad, Skull et Taraufau, complétaient leur collection de crâne pour décorer leurs propulseurs. Messire Banditzh revendiquait le droit à une part de plus "pour rattraper son absence !"
Dames lulu, Alizée, Amazone, Bellaluna, Kermitte et Damoiselle Caouette confectionnaient de très jolis et très délicats colliers d'oreilles ou pendentifs avec les yeux de leurs victimes.
Tant et si bien qu'à la fin il n'en resta qu'un ! le Grand Chef Ween Ylourson... Ce dernier tenta vainement de faire rempart pour nous empêcher d'atteindre le Harem ou il retenait les captives. " C'était pour une p'tite fête..." tenta-t'il de justifier ! l'un d'entre nous de répliquer : " Ouaip, ben, ta p'tite tombe à l'eau, Ween ! 'fallait pas faire le con ! j'vais t'fendre la poire !..." et de le pourfendre illico d'un grand coup de hache ! vu notre grand nombre, peu avait pu saisir l'échange verbal précédent... " Qu'est-ce qu'il a dit ??" " 'sais pas ! attends je demande. keskiladi ? " " saipakeskiladi ?...kes... "il a dit: la fête tombe à l'eau Ween, t'a fait le con, on va te fendre la poire" "ah... on m'a dit qu'il a dit qu'on lui a dit que c'est la Fête de l'eau à Ween et qu'on va faire les cons en lui fendant la poire !" " Ah bon ?... il a dit konluiadikonluiaditqu'un autre lui a dit que célafêtedàloWeen et konpeufaireleconsetsfendrelapoir !!!" "ah bon, ben ... d'accord ! comment il appelle ça lui ???? la fête Halloween ???"...
C'est alors qu'on vit arriver Messire Mad, hilare et la mine émoustillée :" Eh là! Compagnons ! on vient de délivrer les capitives du Harem ! Morbleu ! c'est la fête des seins, ici ! " " quoi ? Toutes ? "" ouaip toutes ! " keskiladit?"" hein kecélafêtedetoulésain ?"" hein , keskiladit?"... "célafaitedeulatoussein"..."hein?" ...." ben c'est quoi ? c'est la fête d'Halloween ou de la Toussaint ?? j'y comprends plus rien moi !"" Boaf on a qu'a faire les deux ! Bon c'est qui le dernier arrivé ? j'ai grand soiffement présentement !..."

C'est ainsi qu'est née cette double fête ! deux pour une même date, avouez que nous vous avons gâté !
en vérité le problème est que, jamais nous ne sûmes qui d'entre nous était le dernier arrivé ....
La bonne nuitée noble gens !


Revenir en haut Aller en bas
nuch
V.I.P very incontinant people
avatar

Masculin Age : 36
Localisation : Plougoumelen / Bordeaux
Type de moto : KTM 990 Adventure ^^ signe particulier ?? 30000 kms/an !

Chevalier de la route région Bretagne et Bordelaise

MessageSujet: Re: Night riders   Dim 13 Nov 2011, 20:43

Mes chers amis Nigts Riders !!!

Je m'en vais ! Mes 115 Braves Chevaux sont tous fin prêts rutilants assoiffés de routes maléfiques empestées de trolls malveillant aux regards fourbes!!!

Messires Nights riders je me presse de m'équipé, j'ai ouie dire que nos frontières sud ouest de notre Bretonnie chèrement défendu par nos ancestres sont mises à mal en ce moment même !!!! ma belle Dame Breizbandite me chante que la forêt n'est pas comme à l'habitude !! Diantre !!!!!! il me tarde d'en découdre !!! les informations me son parvenu par difficulté car le brouillard avance et les arbres ainsi que les animaux de la forêts sont désormais hantés par de vilains trolls en guenilles bleus heureusement fort visible de loin car incapable de se séparé de leurs feufolêts bleuissant dans la nuit...ils ne m'auront pas je le jure!!!! jamais ils n'oublirons mon prénom...
Il me tarde je dois vous laisser braves chevaliers

J'y vais mes amis !! que saint Road II veille sur mes preux destriers...........

A dieu Vàt
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Fondateur
avatar

Féminin Age : 35
Localisation : caudan
Type de moto : zzr 600 full naked

MessageSujet: Re: Night riders   Lun 14 Nov 2011, 00:20

que ta juste quête soit récompensée et que tu reviennes plus victorieux que jamais !!

_______________
Avant j'étais schizophrène, mais maintenant nous allons mieux


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Night riders   Lun 14 Nov 2011, 00:49

Merci les gars, ce post me fait dire non à la drogue!! Lulu



Smile Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Night riders   Lun 14 Nov 2011, 05:14

ALARME... oyez oyez nobles gens ! un vilain troll Topkazien est dans la place ! Qu'on aille me quérir une cage en bon acier de tolède forgé par Maître Novaksaotome. je l'ai esgourdi d'un bon coup de masse d'arme . Nul doute qu'il en voulait à la vertu de Dame Lulu ! car le pleutre s'en venait juste derrière elle ! ah le cuistre ! il n'est point plus grande fourberie que de s'en prendre à noble dame sur le point d'enfanter ! voilà donc notre divertissement tout trouvé pour la grande festivité de la nuitée de la Noël . il y a fort longtemps qu'une pareille aubaine ne nous a été offerte ! celui-ci a été aisément débusqué car il usait de ce langage grossier propre à ces êtres de commune descendance et qui n'est point en usage chez les NightRiders!
La faute, ou la bonne fortune, en revient à Messire Nuch, qui, fort tôt avant le début de la nuitée, s'en est allé, et tout pressé de guerroyer, n'a point songé à l'heure, laissant ainsi ouvertes les portes de la forteresse ! enfin je dis guerroyer, mais je doute que l'embrochement auquel il songeait fut de nature funeste pour sa victime ! ah le gourgandin ! j'ai bien cru voir sa monture, paître dans quelque pré vers le Roch ar Bernez ! C'est là le pays des meules de foin qui bougent ! je l'ai fort bien vu de mes yeux prendre d'assaut un de ces grands tas d'herbage avec Dame Breizbandite ! j'ai bien cru que tous deux allaient trépasser tant il leur fut nécessaire de batailler ! J'en veux pour preuve le grand désordre dans leurs mises et leurs effets au sortir de cette lutte sauvage !
c'est là, grande Queste qu'ils mènent tous deux ! Avec vaillance et obstination comme il convient à bon Raider!
Enfin, passons ! vous estes pardonné mon ami car il y avait fort longtemps que nous n'avions point fait si belle prise !
Revenir en haut Aller en bas
nuch
V.I.P very incontinant people
avatar

Masculin Age : 36
Localisation : Plougoumelen / Bordeaux
Type de moto : KTM 990 Adventure ^^ signe particulier ?? 30000 kms/an !

Chevalier de la route région Bretagne et Bordelaise

MessageSujet: Re: Night riders   Lun 14 Nov 2011, 22:34

Ahahhaa je vois que mon stratagème vous à ravi cher kenavo, j'avais ouie dire que le bold'@rum manquait d'animation ces derniers lustres, ce sacré coffre à bagage tokazien à su s'accrocher à quelques montures pour tenter de distraire Dame Lulu de sa mission mais je sais que vous avez su être magnanime envers ce jeune novice impromptu, son sort aurait été bien autre si le grand seigneur mégaphone ne l'avait trouvé avant vous en ses murs.....

Je vous ai trouvé bien en train à vous fondre dans la jungle profonde de kerlann en cette après midi mon chère, j'ai tenter de voler à votre coté mais vous ne m'avez point reconnu malgré quelques coup de trompe à corne volkwingien, j'arpentais embusqué à bord d'un Tiguan, j'ai bien tenté de vous rejoindre mais votre regard noir en disait long sur la confidentialité de votre oeuvre......je m'en suis retourné à mon affaire....
Revenir en haut Aller en bas
Faou-Fanch
administrateur
avatar

Masculin Age : 30
Type de moto : Batte à Claous Chromés
Fusil Tromblon Daouble Canons à Baoulons de 26,5 paouces
Night-Riders Powaaaaaa!!!!
Harley-Davidson Sportster
883 R


MessageSujet: Re: Night riders   Dim 11 Déc 2011, 00:01

Sur la raoute, il faut être très prudent. Si on ne fait pas attention aoù l'on mets les pieds, nul ne sait aoù elle peut naous mener.

Commençons par l'essentiel : la Batte à claous, aoutils unique du Faou-Fanch lors de ces aventures, elle ne connait jamais l'échec. Tue taous ce qui passe saous elle. Cependant un autre NigthRider subissant un choc verticale et violent sur la boîte crânienne donné volontairement aou involontairement, les bénévoles étant peu nombreux (Nom du Cornu dommage), ils sont simplement sonné voir abrutis quelques heures.

J'ai lu nombres d'aouvrages, récit d'aventure, aoù un bon voyage commence dans une bonne taverne. Moi cela commence également dans une taverne, en feu, quelques gens en flammes caourant cherchant de l'eau. Ce n'était pas ma faute. Je me tenais proche de l'âtre chauffante aux flammes chaleureuses et généreuses. Une bagarre à laquelle je n'étais point mêlé avait éclaté. Je me tenais à mon confort lorsqu'un ivre fût renversé sur ma tablée, expédiant ma chope de lambig dans les hautes sphères de l'auberge. Je pris la décision naturelle de saisir ma batte à claoues que je lança vers un pleutre. Mon lancé était une réussite parfaite, il arracha la tête d'un gueux sans le moindre saoucis. Le problème était qu'il ne s'agissait pas de ma batte à claoues, mais d'une bûche enflammée qui ricocha dans le chaume de la toiture et rester coincé dans les paoutres de la taverne. Bref cet incendie n'était point de ma faute, fallait pas commencer.


Je n'étais point loin de mon but après un voyage plutôt maouvementé. Après les tavernes en feu, les brigands de chemin, les forêts aux lutins farceurs, mon renvoi des sources d'eaux chaudes paour avoir épié de sublimes créatures légèrement dénudé aux fes........et à la poit......passons. A caouvert de la forêt, c'était tant bien que mal que je me traouvais face à la terrible forteresse du terrible démon au nom terrible Pénétrator II, bref terrible. Situé sur aucune carte connue de ce monde, paour traouver cette forteresse, je dus faire appel à mes talents de Nigthrider et suivre les panneaux indiquant « site taouristique de Pénétrator II par là -->  » Je savais la forteresse gardé par des orques, mais cela n'était aucunement problématique. Sir Kenavo était présent avec la carriole spéciale capture de NigthRiders ivre morts. Il me confirma la présence de ceux que naous sommes venus chercher. Il me laissa le plaisir de faire le travail à ma façon la plus tendre et daouce possible en respectant les consignes de Dame Lulu qui avait dit : Pas trop de casse et daoucement sur les taverne!! La lune était pleine, la nuitée obscur. Sur mon magnifique propulseur Haute Destruction Spécial 10 ans de Guerre, je me lança à l'assaut. Je mis mes lunettes de soleil et fit rugir mon moteur. La terre trembla, les arbres autaours de moi s'arrachèrent et je fonça sur la porte du mur d'enceinte. Avec une joie non dissimulée je m'apprêtais à faire exploser les grilles, cependant, un caillou dévia ma trajectoire. A la place, je m'orienta plein gaz vers la taour du mur d'enceinte. Je pus constater que, entre une simple porte en bois massif et un mur de pierre de 0,80 mètre d'épaisseur, il y a une légère différence, le choc fut violent et plus douloureux que prévu. Cependant les résultats ne sont point décevant. La taour de garde avait littéralement explosé. D'énormes rocs en feu volèrent dans le ciel, accompagné par nombre d'orques. Ayaaaa Par la Dame Blanche !!!! Je me félicita d'avoir chargé ma monture avec le drôle de mélange que Dame Alizée avait créée. Elle nomme cela Nitro, je ne connaissais point, mais j'en pris 50 litres. Le mur étant aouvert, et non la porte comme prévu, je ne fis point le difficile et entra. Retirant mes lunettes fumées complètement enfumées, je pus constaté avec une joie non-dissimulée qu'une horde de vilain gobelin venait m'accueillir. Ne voulant point les décevoir, je sortis ma batte à claous et mon tromblon à baoulons. A quelle joie !! Après un si long voyage mon cœur se réchauffa grâce à cette franche camaraderie de cette mémorable accolade. D'entrée caoup de pétoire par le cornick, et trois tête de gobelin qui volent trois !! Dans le chargeur, y'a une munition à la nitro faourni par Alizée, je sais pas quand je vais la sortir mais j'ai hâte de voir les dégâts. Je fracasse le crâne d'un gobelin d'un caoup, et enchaîne les caoups de tromblon. Damned agrippé sur un troll, j'ai pu tester la résistance crânienne face à la batte à claous. Je dirais moyen, cinq caoup. Au premier, la bête est légèrement étaourdi, au second elle est complètement abrutie, au troisième la tête commence à se déformer, au quatrième, la tête est aouverte, au cinquième, on explose le cervelet la bête est morte, un oeil repartant avec la batte. Ayaaaa ma batte que je t'aiiiiime ah que je t'aiiiiiiiiiiime !!!!!! Que je t'aiiime que j'aiiiiiiiiiiimmmeee !!!! Je profite des naouveaux réglages de mon fusil, testé les traouas canons modèle baoulons 28,5. Le carnage continu et atteint son paroxysme lorsque je tira dans le tas. Une énorme explosion résonna, un véritable cratère. Je ne pu rester admirer les résultats de la cartaouche d'Alizée, le temps se caouvrait, une pluie de gobelin mort tomba......Temps paourri...
J'en profita paour rentrer dans le donjon. Par la Dame Blanche un peu de chaleur, à la caisse je demanda Péntrator II. On me répondit de payer 5 pièces d'or. Je n'avais point d'argent avec maoua, du caoup on me dit d'aller me faire faoutre. Par un miracle incroyable, lorsque je réussi à faire entrer mon triple canon dans la même narine du guichetier, il m'indiqua le seconde étage. Je le remercia paour sa sympathie d'un grand caoup de batte amicale dans l'épaule. Je traouva alors une étrangeté de machine, un monte-en-l-air qu'elle avait paour nom. J'appuya sur le baouton indiquer, s'aouvrir alors une porte. Apparut alors une charmante hôtesse aux petites cornes... qui........... avec..... on a.........ce qui c'est passé dans le monte-en-l-air restera dans le monte-en-l-air....Arrivée au second étage, je m'approchais alors de l'antre du démon Pénétrator II, ma quête allait s'achever. J'allais remettre la main sur la traoupe de traouble-fête du château. C'est tout naturellement que je me présenta face la taverne du Donjon. J'entra. Par le Cornick que l'Ankaou me prenne, je retraouva la bande au complet !! Tarafolle sur scène gigotant son postérieur de drôle façon, adulé les complètement ivre Sir Maxaou, Ciber et Mad. Sir Beufa accaoudé au comptoir de la taverne entrain de baragaouiner un : Arf bof bon ca raoule aou bien hein ? Les jeunes sir Chino-faou et BB-motard lancé dans un duel de cuitage intensif au chaouchen démonique. V'là donc le p'tit monde que l'on m'a chargé de ramener.

Je ne perdit pas une seconde et chopa le premier venu par la culotte, ce fut Maxaou qui serra fessiers en criant au secaours. Il put admirer le caourage de ses camarades fuyant mon caourraoux. Je rattrapa Tarafolle drôlement vêtu qui épraouvait quelques difficulté à caourrir, quoi que....bigre il caour vite le tout en........piqué à........ Je l'assoma d'un caoup de batte et le faourga dans la charrette gardé par Sir Kenavo. Maxaou abreuvé en bière ne bronchait plus. Le plus dur fut de mettre la main sur les Sir MaD et Ciber. Nom d'un gnome, après avoir saccagé la taverne, le drôle de duo qui tanguait un peu m'obligea à sortir le pétoir. « Pas trop de bobos » tels avait été la consigne que me donna Dame Lulu. Cependant je ne pus faire autrement. Ces derniers avaient visité l'armurie du château car eux aussi armé de fusil, un champs de tir s'aouvrit de manière hasardeuse dans la réserve de paoudre à canon du domaine. Je n'osa trops tiré car ils s'étaient planqué lâchement derrière un tonneau de paoudre. Cependant, fine gâchette que je suis je visa les cales du tonneau. Idée ingénieuse n'est-il pas ? La calle brisé, le tonneau devait raoulé. La réalité? Une seconde cartaouche d'Alizée pleine de nitro. Tel un volcan en éruption la réserve de paoudre explosa. Gast quel tir !!!!! Nom d'un Nain le duo vola dans les cieux. Je fis signe à Sir Kenavo qui ramena la carriole. On aouvrit le toit afin de de capturer les deux volants dès l'atterrissage. Un peu en avant , en arrière, à droite à gauche......Faut dire que Ciber faisant des figures digne d'une danseuse étoile ne facilitait pas la tâche......MaD tomba directement dans la carriole, quand à Ciber, disons que cela sentira très mauvais durant le voyage retaour.......bon d'accord, il est tombé dans la fosse à purin...Ne me resta plus les Sir chino-faou et BB-motard ce fut un jeu d'enfant, les deux jeunes pleuraient dans la taverne saccagée. Cepen,dant ils ne vaoulait point rentré, je tenta d'entraîner un par les pieds, cependant il s'accrochait dur le baougre. Je renonça à ,la méthode forte, cependant je dus utiliser mes jambes comme jamais. En effet je me glissa derrière le bar déserté depuis longtemps paour y saisir la Dernière Baouteille deu chaouchen. A cet je sentis le regard assoifé de chaouchen des deux jeunes boissards. Sans perdre un instant il se jetèrent sur moi afin de s'emparé du chaouchen. J'esquiva BB et donna un faible caoup de batte à claou au Chino paour évité un assaut frontal et pris la fuite. Je caouru à travers le dédale de caouloirs afin prendre la fuite. Gast ar C'hast, la vue de chaouchen les motivent drôlement. Je réussi à atteindre la caour sans trop de morsures et fit signe à Kenavo d'aouvrir la cage au plus vite Impressioné de voir les deux jeunes laoup caourrir aussi vite, il ne perdit pas une seconde, dès la cage aouverte le lança la baouteille dedans et vit BB-motard et Chino-faou sur la baouteille dans la cage. Kenavo me demanda si on avait récupérer taout le monde. Il ne me restait plus que le Sir Beufa. Je bus un petit chaouchen et parti chercher le dernier de la traoupe. Je pris le monte-en-l-air, la charmante hôtesse aux petites cornes aouvrit ses jam..portes........ son superbe décol..tapisserie........ses fes..rideaux..... on a.........ce qui c'est passé dans le monte-en-l-air restera dans le monte-en-l-air....Aprsè avoir affronté la démone qui me donna son adresse.......maintes difficultés que dis-je, je retraouva le sir Beufa. Accaoudé au comptoir, il me semblait un peu fatigué, il devait avoir bu au moins deux bières...Je lui proposa de rentrer, après un : bof bah euuuuuuhhch'ais pôas c'est à dir'qeuuuuh aorf et puiiiiiiiiiiiis bon aaaaaaaaheuuuuh bon on avait prévueeeeeuuuuuhh une soiréeuuuuuuuuuuuh.... donc boneuuuuh ils ne sont pas venu les petits hahaaaeuuuuh, tienne pas l'acooleuuuuuuuul breuuuuuuuuuuuuuf aaaarh bon allez je veux bien rentrer quand mêmeuuuuuuuuuh. Un grand saoulagement m'envahit, j'en profita paour piquer la recette du Chaouchen Démoniaque.

Taout le monde dans la carriole, solidement attaché, ligoté solidement par Kenavo paour dire vrai, le voyage fut assez long. Tarafolle chantant à tu-tête, Maxaou rigolant ivre mort, MaD et Ciber sautant sans cesse, BB et Chino se disputant la baouteille et Beufa ivre-mort taout-caourt, par le Corncik, quel enfer, durant traoua jaours de voyage. De retaour au château, je ramena taout le monde afin que Dame Lulu constate que personne ne manque. Mais c'est moi qui dut donné quelques explications quand à leurs états. Tarafolle vêtu d'un débardeur « I love Justin Biberon » d'une jupette et de talons aiguilles, le taout piqué à Damoiselle Kermitte, maquillé avec deux pocards. Maxaou emballé dans son caleçon agrandit paour l'occasion se tenant les caaouettes réclamant une bière et un urinoir prestement. MaD et Ciber noir comme la cendre qui était quelque peu abruti paour changé. BB-motard et Chino-faou rongeant un baouteille de chaouchen chacun, car une seule baouteille paour les deux n'était point suffissant paour les calmer et Beufa taout saouriant le visage rubicon entrain de : Arf baheuuuuuh Lulueuuuuuuuuuh c'est pas maouaaaaaaaaaaaaa hein ?? j'iraaaaaa bin dormireuuuuuh oorrff hein baheuuuuh c'est paôôôs taout hein l'est aoùùùùeuuuuh le lit ? Tout le monde présentant évidement quelques traces de battes à claous aou de fusils à tromblon. Mais Dame Lulu n'était pas rancunière et tint dicaours : Allez paour votre retaour on va fêter ça au chaouchen et à la bière !!

_______________

Gast ar C'hast, si l'auberge a brûlé, c'est que la bière y était dégueulasse.



Que la Sainte Force de la Divine Batte à Claous soit avec Maoua

Revenir en haut Aller en bas
Maxou
Moderateur
avatar

Masculin Age : 28
Localisation : Lorient
Type de moto : Mes ex :
Honda 500 CB-R1

Actuel :
600 Cerbere PC25
1100 gex delamortquitue

MessageSujet: Re: Night riders   Dim 11 Déc 2011, 10:19

MDR3 MDR3 MDR3 tu t'es lâché sur ce coup la Faou, et quel fin heureuse !!!!!!!!!!!

_______________
Super Maxou (vidage de bières +20, plantage de moto +5, conneries +30, orientation -50, utilité -100)
L'expérience c'est une connerie par jour mais jamais la même...
Vous rouliez a combien ? "Bah... tout seul !"
A celle qui te dit que les hommes sont tous pareils, réponds lui qu'il ne fallait pas tous les essayer.


Peu importe le nombre de chevaux si on sais tourner la poignée. GAAAAAAAAAAAZZZZZZZZ !!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
beufa56
V.I.P very incontinant people
avatar

Masculin Age : 32
Localisation : pluvignier
Type de moto : cbr 929 rr

MessageSujet: Re: Night riders   Dim 11 Déc 2011, 22:01

MAIS QUEL RECIT MISTER FAROUCHE





et a oui aussi hein
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Night riders   Mar 13 Déc 2011, 03:44

Bien le bonsoir Gentes Dames et Nobles Seigneurs NightRiders. Force m'est faite de constater que certains de nos compagnons n'ont point respectés les us et coutumes de notre Clan, ouvrant les portes de notre forteresse à des heures indues, créant moultes désordre en braillant dans un langage décadent et offensant notre regard par l'usage abusif d'enluminures démoniaques !
Il me faut là sévir !
je ne peux que me laisser penser que Dame Lulu ait voulu faire preuve de clémence et de mansuétude à l'égard de ces jeunes fâcheux, qui hier encore vidaient les bouteilles de Chouchen et de Lambig en la Taverne de maître Pénétrator II et que Messire du Faou et Moi-même avions eu tant de difficulté à jeter dans les cul-de-basse-fosse où ils cuvaient leur vinasse !
Il faut bien reconnaitre que ces jeunes apprentis Nightriders ont été peu favorisés par la Dana la mère de tout ! et c'est là grand malheur qui est arrivé à notre clan. Laissez moi vous en conter les circonstances.
C'était à la fin du Miz Du. peu avant les festivités du Solstice d'Hiver et grande était l'agitation pour les préparatifs de cette Fest-Noz-Vraz. Comme chacun le sait, à cette occasion, nous quittons notre ile d'Avalon pour remonter vers les terres du Nord, à la rencontre des clans du peuple de l'Ours, là où l'Astre ne se lève point, car plus longues peuvent être nos chevauchées et d'humains il n'y a point pour nous observer hormis le peuple des clans de l'Ours.
Messire Patrick de St-Vérod, tout à sa joie de posséder nouvelle monture, un superbe Propulseur à Haute Densité(modèle à variation double-culé, système anti-carJacky, module anti-coupure phonique, et séquenceur de révision DTC ) s'était mis en tête d'organiser une petite Joute ! Il va sans dire que Messires Captainfifi, du Faou, Spoutniak, Skull et Taraufau, ne se firent point prier !
Enfourchant leur destrier respectif, Dame Val donna le départ ! Messire Taraufau sur son propulseur Bi-Youl à guidage Lazer pris immédiatement la tête, suivi de Messire Spoutniak, Messires Skull, Captainfifi et du Faou. Messire Patrick, point accoutumé aux commandes de son propulseur et en dernière position, tourna en grand la poignée des Gaz, pour remonter toute la troupe ! au 24eme tour, il se trouvait en aspi juste derrière messire Messire Spoutniak. Messire Skull, voyant le forcené qui le remontait dans un grand éclat de rire sardonique, voulu s'alléger, ôtant et jetant son Tutu rose, sa paire de ballerine à paillette, son bâton de majorette, sa perruque et ses ponpons roses ! ( tout le monde sait bien que Messire Taraufau est le capitaine des Pompom'Girls du FC NightRiders ! ). Messire du Faou, s'avisant de la traîtrise, fit sans nul doute son plus beau lancer de Batte à claous ( "La Batte à Claous Du Faou, la Batte à claous qui assure partaout !" en vente auprès de la FaouIncCorporationLTD. se méfier des imitations . Une batte à Claous Du Faou est estampillée AOC Bold@ir ). Directement dans les commandes directionnelle du Propulseur Bi-Youl puis dans le pif de messire Taraufau qui sortit de sa trajectoire .
Lancés à plus de 275ooo MpH, notre groupe de Jouteurs vint s'écraser sur la Nurserie ! Les Incubateurs dans lesquels étaient élevés nos petits NightRiders furent projetés jusque sur les 3 continents voisins ! on retrouva le petit Beufa (Beufinou comme disait Dame Lulu )sur la cote Armoricaine, son incubateur planté dans un champ et des patates plein la bouche !, le petit Maxou (Maxouniquet comme disait Dame Kféine ) fut retrouvé au beau milieu de l'océan son incubateur flottant fièrement tel un vaisseau qui.. bref passons ! Le petit Mad quant à lui avait fini sa course jusque sur une terre peuplée d'arborigènes dont un nommé Max qui tentant d'ouvrir l'incubateur créa un énorme court-circuit ( c'est pour ça que maintenant il a parfois les fils qui se touchent ). Le Petit TOM ( qu'on surnommait Pouce ) fut découvert sur le continent Americain l'incubateur planté dans le champ de coton d'un nommé SAWYER . Ce dernier le confondant avec un kinder géant le jetait du haut du grand canyon pour tenter de l'ouvrir ! ( c'est pour ça qu'il est un peu secoué maintenant ! )...
enfin, tous furent retrouvés ! la Petite N@is ainsi que la petite Diane, Caouette, et tant d'autres, tous purent regagner la sécurité de la Nurserie !!!
Cela n'aurait pu avoir guère plus de conséquence ! Las, cent fois Hélas... Notre troupe de Jouteurs avait décidé de s'assurer que chaque petit NightRider était indemne ! Imaginez l'image restée à jamais gravée dans leur esprit encore peu formé ... un Taraufau avec un pif à claous de 2m de long, un Spoutniak avec un baton de majorette dans les narines tel un énorme os d'anthropophage , un Captainfifi avec une paire de ballerine dans les gencives tel un morse souriant, un Faou et un skull chacun avec un énorme oeil "ponpon"rose, un Patrick avec d'immenses poils blonds sur la figure...
Bien,... il est temps pour moi d'aller me restaurer ! quelques poulardes, un cuisseau de chevreuil avec un tonneau de cidre feront l'affaire !
La Bonne Nuitée, Gentes Dames et Nobles Compagnons !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Night riders   Lun 02 Jan 2012, 04:25

Holà gentes Dames et nobles Seigneurs ! la nuitèe est bien humide en ces jours ! il ferait bon rajouter quelquse sapins dans cette cheminée afin de sécher mes atours ! mes chausses sont trempée et ma cape de même ! Je m'en reviens de part chez les humains, tous occupés qu'ils sont à festoyer depuis une semaine ! Je ne comprend point l'origine de ses agapes car sur moultes méprises elles sont fondées !
Tenez ! ayez souvenance ! la Noël ! la belle blague que voilà ! je m'en vais vous révéler ce qui s'est vraiment passé en cette fameuse nuit et les suivantes !

C'estoit lors des Grandes Festes du Renouveau, le Solstice d'hiver . Messires du Faou, Spoutniak et Captainfifi, Sir Patrick de Saint-Vérod et Sir Peace , Dame Val estaient partis pour une de ces chevauchées infernales dont ils ont le secret ! Pour ma part, votre humble serviteur, je les suivait secrètement, et fort adroitement à vrai dire, afin de réparer et masquer les dégats qu'ils ne manquaient point de causer ! il faut dire qu'en ces temps, les NightRiders évitaient de plus en plus le contact des fragiles humains qui avaient la fâcheuse tendance à déifié tout évènement sortant de l'habitude ou de leur capacité de compréhension ! Les propulseurs HD avaient survolé la Méditerranée pour aller disputer quelques joutes au beau milieu du désert ! c'estait là lieu fort propice à leurs affrontements où nulle âme ne s'aventurait.
Les rares qui s'y estoient égarés, parlaient de rugissement des enfers, que la terre tremblait frappée par les Dieux, que le souffle des dragons changeait le sable en verre ! c'estait grand contentement pour nos Baille-coeurs ( ainsi nommé car ils prenaient plaisir a fendre le coeur des intrus d'un bon coup de hache à double-tranchant ) que de s'y rassembler ! ils nommaient ce lieu le Stürrh-Gîhs ou encore le Vhîîrh-Geãn (ce qui en vieux langage NightRider signifie "lieu du pique-nique et des burns improvisés").
Or, en ceste fin de nuitée, tout accaparés à leusr réjouissances et affrontements, ils ne virent point le jour arriver et durent gagner le premier abri qu'ils trouvèrent afin de ne point paraître aux yeux des humains . Ce fut une grotte qui servait d'étable et de bivouac aux meneurs de troupeaux, qu'ils pensaient abandonnée bien sûr, et où ils se dissimulèrent !
Messire Du Faou et Spoutniak, qui jamais ne sortaient sans ravitaillement mais avec force et moultes bouteilles de Chouchen ou Lambig, firent le service, emplissant verres et gobelet, gobergeant, faisant bombance des mets apportés par messire Captainfifi et Dame Val tout le jour durant ! Tant et si bien qu'au crépuscule, bien en peine de remonter en selle ils se trouvaient.
A celà je n'aurais point trouvé motif d'inquiétude, si ce n'est qu'au lointain, se profilait quelques grands troupeaux en transhumance qui convergeaient vers la dite étable... et ces coquins de soiffards qui ne voyaient rien venir, cuvant leur vinasse comme des gueux ! Il me fallut m'en aller les rejoindre afin de les mettre en garde, poussant mon bi-propulseur Flatwinien à l'extrême. La nuée ardente de mon sillage devait être visible dans le ciel depuis des lieues tel un rayon de l'astre solaire ! Chemin faisant je ne pus éviter et pulvérisai au passage un vol de cygnes qui migraient vers le sud !
Couvert de plumes, de fort méchante humeur car je n'aime point me couvrir et de ridicule et de plumes, je tentai de secouer mes compagnons ! las, cent fois hélas ! ils avaient par trop abusé de l'hydromel !
Messire Du faou gisait sous la paille. Messire Patrick et Spoutniak, a quatre pattes dans la paille n'étaient point relevables ! je jetai prestement quelques peaux de bête sur leur dos afin de les dissimuler. Messire CaptainFifi et Dame Val, n'étaient point en meilleur forme ! Avec Sir Peace, moins avinassé que les autres, nous tentâmes de les redresser ! grande fut notre peine et nous nous trouvâmes bloqués au beau milieu de la grotte avec ces deux là agenouillés incapables d'avancer plus loin, une mangeoire nous bloquant le chemin !
Nous leur jetâmes hâtivement quelques drap de toile sur les épaules afin de dissimuler leurs tenues de pilotage NightRiders. Nous entendions, tout proche les voix des bergers qui, affolés par la traînée lumineuse de mon propulseur, voulaient se précipiter à l'abri de la grotte ! Sir Peace, plein de bon sens, s'en fut se cacher dans la mangeoire tandis que je me précipitai sur les rochers surmontant la grotte afin de mettre en garde ces humains ( car nul ne se remet jamais d'un contact avec un NightRiders s'il n'y est point préparé! ).
Afin d'y être visible de tous J'allumai les projecteurs de combat de mon bi-propulseur ! Las, cent fois hélas, mille fois hélàs ! tout à mon habitude d'escouter quelques douces mélopées lors de mes chevauchées, je n'avais point éteint la sonorisation. Les vingt fois quatre mille watts se mirent soudainement à entonner "HellsBellls" du groupe de menestrels " Haici d'ici ", tandis que, toujours couvert de plumes de cygnes j'apparaissais dans la vive lumière de mes projecteurs ! les pauvres hères crûrent leur dernière heure arrivée... "Rahaaaa ...on va tous mourir ! sauve qui peut ! maman !... vîîîiiite un sacrifice !!! "... je tentai de les rassurer quelque peu en leur disant que nous, les NightRiders, on était là plus pour les sauver eux, que pour les bouffer !! Certains se rapprochèrent et l'un d'eux nommé par les autres "Doumé" me demanda qui j'étais ! Supposant qu'il était corse, je répondit avec le plus bel accent emprunté à l'ile de beauté : " Hé Doumé ! c'est moi ! Ange Gabrielli !" (en Corse 9 chances sur dix qu'un Doumé connaisse un Ange avec un nom qui se termine en I ). et cela parut le rassurer ! Un second fort brun et fort poilu que les autres nommaient Carlos se rapprocha de la porte de l'étable ! " et eux ch'est qui cheux là ? ". pris de court je le supposai à tort, n'ayant point remarqué la chique qui déformait sa joue, qu'il était un saisonnier portugais... neuf chance sur dix qu'il connaisse un..." heu... ch'est Maria ( Maria c'est bien ça fait Corse et Portugais en même temps ), et.. joseph ! (ouf ! Fodes ! on a eu chaud!! on fait ce qu'on peut! ) " ... Se penchant un peu plus à l'intérieur, les nommés Doumé et Carlos demandèrent en choeur " et le petit, là...dans la mange/choire c'/ch'est qui ??? " ... heu c'est Sauveur ;;; euh non ch'est Jésus ! (neuf chance sur 10 qu'un corse ou qu'un portugais merdmerd ! diantre et fichtre ! ils commencent à me navrer l'humeur ces deux là ! )"fatche de cong putaing ch'est Sauveur Jésus " m'emportais-je! et le corse : " fatche !oun pâyse ! il faut que j'aille prévenir les autres qu'un Sauveur est né ! Marius !, César ! un sauveur est né !..."
Là, je dois vous avouez, Nobles Gens et Gentes Dames, que je me suis demandé si je n'avais pas dit une connerie ! Morbleu ! de toute façon, trop tard il était ! les bergers regardaient tous dans la grotte ! on entendait les ronflements de messire Patrick et Spoutniak ! pour parer à toute question je désignai les peaux de bêtes : et ça c'est un âne, et ça c'est le boeuf ! Messire du Faou ! j'en oubliai messire du Faou ! si jamais il venait à sortir de son coma éthylique, ça serait la cata ! prudemment je rajoutai d'un geste vague, ne sachant le situer : ah oui et c'est Noel ! (un prénom comme un autre ! quoi ! )

Depuis ce jour, force m'est d'avouer que lorsque je repense à tous ces bergers penchés et s'extasiant sur le noble Peace dont la crise de fou-rire imitait le vagissement d'un nouveau né, félicitant un Messire Captainfifi et une Dame Val résistant stoïquement à un vomissement latent, donnant une poignée d'avoine à messire Patrick et une botte de foin à messire Spoutniak, tout ça avec des choeurs Corses criant à tue tête " Noël ! Noël !" ou "il est né le divin enfant !!! " avec les cloches de "hellsBells" en fond musical et les moutons qui chiaient partout , il me prend encore quelques moments d'hilarité non refreinés.
Il nous fallut quand même faire appel à trois de nos valeureux chevaliers pour rapatrier nos drilles à la Forteresse !encore une aventure et c'est tenace légende que celle-là pareillement ! N'avez vous point entendu parler des trois Rois Mages ???
je vous la conterai prochainement !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Night riders   Mar 03 Jan 2012, 04:07

Si fait ! il me faut là reprendre le récit de la précédente Nuitée. je ne reviendrai point sur la navrante et fâcheuse histoire qui valut au monde entier de devoir se taper à chaque solstice d'hiver le rappel des aventures de nos Baille-coeurs ! Elle est toutefois le point de départ de cette épopée que je viens ici vous narrer !
il n'est point besoin de vous refaire description de l'état dans lequel se trouvaient nos compagnons. nous ne pouvions point raisonnablement les remettre en selle sur leurs propulseurs à Haute Densité ! C'eût été grand danger pour les territoires peuplés d'humains que nous aurions dû traverser. Mon bi-propulseur flatwinien est vaillant mais je ne pouvais lui imposer la prise en remorque des six énormes et pesants propulseurs HD. Que diantre ! j'ai ma dignité !
je fis donc appel à trois de nos vaillants Gardiens du Grand Ordre Moral ( the Moral Order of Defense Organisation ) : Sir Fanchn'ster, Messire De la Souche, et Messire Yon. Certe ! D'aucuns suggéreront qu'il y a là meilleur choix à faire, mais les autres avaient pris garde de ne point répondre ayant sans nul doute quelque idée de la corvée à échoir ! Connoissant leur propension à bricoler tout et n'importe quoi ( surtout n'importe quoi !!!) en matière de Propulseur, j'eusse dû me garder de faire appel à ces oiseaux là ! Messire de la Souche montait un propulseur HDA Novaké à Catalyse Yodpoil ... a défaut d'être discrête, pour sûr la monture etait tonitruante ! Sir Fanchn'ster avait opté pour un modèle HDA modifié multi-piles à combustible (suite à ses précedents problèmes d'alimentation électrique), et Messire Yon n'était point mieux équipé,(n'osant toujours point sortir le propulseur HD qu'il gardait secrètement par peur des moqueries des deux autres incultes !). Pétaradants et brinquebalants, nos trois compères prirent donc leur envol... Las, cent fois hélas... Ne serait-ce qu'au dessus de la Méditerranée quelques bruits incongrus se produisirent ! ce qui, au regard, des machines d'origine n'était point étonnant. Mais ainsi modifiés chaque engin était à lui seul l'apocalypse en miniature ! La formidable énergie dégagée par les piles à combustible du propulseur HDA de Sir Fanchn'ster fît fondre les circuits du polarisateur séquentiel entraînant l'arrêt brutal de sa monture qui caracolait en tête. Messire De la Souche qui le suivait de près, sauta sur l'inverseur de poussée linéaire dans l'espoir d'éviter la collision, provocant ainsi une accumulation brutale d'anti-matière que son nouveau sytème de Catalyse yodpoil ne put supporter. Tout l'arrière de l'engin se disloqua dans une énorme explosion thermo-nucléaire au nez de Messire Yon...
De l'éclatante lumière qui fusa à travers les cieux, les humbles bergers qui veillaient dans le desert ne purent que s'extasier ! un tel phénomène surgissant de la voute céleste ne pouvait, a leurs yeux, que provenir de la volonté divine et ils la nommèrent l"Etoile du Berger". une petite bergère prénommée Sheila, fille de Houate, de la tribu des Yéyés, fut saisie par la Grace et en tira une chanson qui eût grand succès en son temps!.
Quand à nos trois compères grande furent leurs chances car non loin de la grotte leurs propulseurs s'écrasèrent ! c'est ainsi que nos tribus de bergers les virent surgir ! Trois grands Êtres, s'avançant altièrement vers eux, fumant pour l'un , roussi pour l'autre, flamboyant pour le troisième ! Tel des rois venus de fort loin (Sir Fanch était encore coiffé d'un rotor de turbine, Messire De la Souche tenait, tel un sceptre, un reste des commande de son propulseur et Messire Yon dont la combinaison était irradiée et brillait semblait vêtu d'or! ) Des Rois à leurs yeux détenteurs de grands pouvoir ( de pouvoir foutre le bordel... ça, oui !!! ) magiques ! Ils s'exclamèrent à leur passage : " Des Rois ! des Rois Mages ! " et comme le voulait leurs traditions leur demandèrent comment les nommer ! Nos trois penauds tentèrent de se frayer rapidement et discrètement un chemin se chuchotant : " Mais Quelle chiotte ! allez! Gaz ! on part ! où ? là bas et fous pas le bazar !
Forcément les pauvres bergers qui ne comprenaient pas le langage NightRiders comprirent la chose de travers ! Melchior ! Gaspard et Balthazar ! une légende de plus était née !
A leur arrivée à la grotte, quelle ne fût point notre surprise ! " Messire Yon! Sir Fanchn'ster ! Messire De la souche ! Que diantre avez vous fait de vos cheveux ?" nous écriâmes, Messire Peace et moi-même... ( il faut dire qu'en ces temps là Sir Fanch arborait une surperbe tignasse rousse à la "jackson-five", messire Yon de longues et superbes nattes blondes, et messire de la Souche, ben... les même qu'à ce jour sauf qu'en ce temps là ils étaient vrais !)
et de nous narrer leur mésaventures !" Que cela vous tienne pour leçon !" leur dis-je ! " fort bien ! il nous reste les destriers de cette bande de Poivrasses Avinés !" en désignant nos compères qui cuvaient encore ... Messire De la Souche, prestement s'attribua le Propulseur de Sir Patrick... Sir Fanchn'ster prit de vitesse Messire Yon et sauta sur la selle du Propulseur Boberisé de Messire Spoutniak ! Messire Yon quand a lui ne rechigna point à chevaucher le Propulseur HD de Messire Du Faou, lorgnant bien évidement sur le Fusil-à-Baoulons et la batte-à-claous. nous chargeâmes nos compères, bien sanglés tel le bât d'une mule en travers des montures, prenant en remorque les propulseurs restants ! nous nous en fûmes tranquillement, prenant la route du retour !
Mais il y a là quelques secrets que je vais vous confier et qu'il ne faudra point dévoiler ! Je puis surprendre la conversation de nos trois "mages" chemin faisant ! C'éstait à peu près ainsi :
-" Hola frères ! sans pouvoir l'avouer, ça déchire quand même grave ces propulseurs HD !
-" Morbleu et Ventre-saint-gris quand je pense qu'à cause de notre image on doit chevaucher des étrons asthmatiques ! ce serait grand plaisir que de batailler sur si noble monture ! et quelle ligne ! nous faisons échange à la prochaine halte Messire de la Souche ? "
-" Heu... Gentils Compagnons, il me faut vous avouer..."
="Gast ! Parsembleu ! nous savons bien ce que vous cachez en votre escurie Messire Yon ! la bonne Blague "
-"Par les cornes du Bouc ! si jamais vous avez essayé d'y toucher ! bande de.... J'm'en vais vous filer un coup de batte à claou du Faou !"

Je n'ai point compris la suite de cet échange verbal car nos trois vénérables partirent alors dans une chevauchée d'enfer et pétaradante a travers laquelle je crus entendre Messire de la Souche hurler " Je n'reconnais plus personne en HarleyDavidsooooonnnnn..."

Mais gardons silence et laissons croire a cette ignorance ! Ne retenez que la légende des trois Rois Mages...
La bonne Nuitée mes amis !
Revenir en haut Aller en bas
lasouche
V.I.P very incontinant people
avatar

Masculin Age : 31
Localisation : Hennebont
Type de moto : - 650 SVS 1999
- 600 Hornet 2005
- Triumph 675 Daytona Special Edition 2008
- 900 RR fight et 250 Gasgas !!! (actuel)

MessageSujet: Re: Night riders   Mar 03 Jan 2012, 15:51

MDR3 MDR3 MDR3
Revenir en haut Aller en bas
Faou-Fanch
administrateur
avatar

Masculin Age : 30
Type de moto : Batte à Claous Chromés
Fusil Tromblon Daouble Canons à Baoulons de 26,5 paouces
Night-Riders Powaaaaaa!!!!
Harley-Davidson Sportster
883 R


MessageSujet: Re: Night riders   Mar 03 Jan 2012, 23:57

Sur la raoute, il faut être très prudent. Si on ne fait pas attention aoù l'on mets les pieds, nul ne sait aoù elle peut naous mener.

Aya compagnons, je reviens vers après un long voyage. Une longue traque d'une terrible démon.
Une plume de corbeaux,un peu d'encre de sang d'un démon, quelques parchemins obtenu auprès d'une sinistre nécromancienne, me voilà paré pour écrire quelques lignes.

Je me suis absenté bien longtemps, depuis le solstice d'hivers paour être exact. La naissance de mon périlleux périple prend racines dans les ténèbres de cette nuité. Après maintes études de parchemins et manuscrits, je su que le démon que je traquais depuis longtemps apparaît uniquement en cette nuitée, le Démon du Grand-Nord. Je me tenais devant l'unique cheminée du château que je n'avais point condamner, fusil tromblon armé. Quand sonna les daouze caoups du clocher, dans l'obscurité de la nuit j'entendis son rire maléfique : BUUUUUUUUUUUUUUURPPP'SSSHO HO HO !!
Je me tenais prêts à l'estropier, quand un nuage de cendre envahit la pièce dans laquelle je me traouva. Par l'Ankaou !! j'avais ordonné à ce baougre de Tom de faire venir un ramonneur en urgence. Milles Bois des Morts ! je lui réchaufferai les oreilles quand je tiendrai ce baougre d'âne!! Dans le daoute je tira à traoua reprises au tromblon, ce maudit démon réussit à fuir. J'en eu paour preuve son rire maudit résonnant et ses présents laissé aux pieds de de la cheminée.
Je pris mon arsenal et pris les escaliers accédant sur les toits. En chemin je croisa Dame Kermitte me demandant l'origine de taout ce bordel, je la rassura arguant une chasse nocturne au démon. Plus avant, je croisa Tom me posant la même question. J'assomma le bienheureux à grand caoup de batte à claous lui répondant que c'était le ramoneur qui passait et le jeta par une fenêtre, ce dernier échaouant dans la fosse à purin.

Sur les toits je vis le maudit que je cherchait depuis une année. Par le Cornu à la Langue Faourchu, il ne m'échappera point ! Aya, malgré la neige tombante et abondante, je me lança la paoursuite de mon gibier. Les caoups de pétoire étaient nombreux et innombrable. Jouant de malchance, j'arracha une hotte de cheminée. Le baougre glissa avec un BUUUUUUUUUUUUUUURPPP'SSSHO HO HO !! Je rechargea mon fusil afin de saisir cette unique occasion et lorsque j'arma mon caoup, je ressenti un choc frontal de catégorie très violent. En effet on venait de me lancer au visage une baouteille de chaouchen cuvée Sir Lasaouche. J'en bu une pleine gorgée paour me réchauffer et décaouvrir en la recrachant que cette dernière était frelatée. C'était un drôle de petit être qui me l'avait lancé, une Semi-lutine tout de raouge vêtu. Le temps que je réagisse, le démon embarqua sur un étrange véhicule, aux traits aussi drôle que laoufoque. Sans perdre de temps je tira dans la carlingue à plusieurs reprises et vit l'étrange propulseur s'écraser dans la baourgade voisine. Sans perdre de temps je descendis au garage faire hurler mon H-Destruczion. En passant je remarqua que la hotte de cheminée s'était écrasé sur le flatwinner de Sir Kenavo. Que vaoulez-vous, les risques du métier....

Arrivée dans le baourg, je vis nombres de pleutres agglutinés auprès d'une carcasse de l'étrange véhicule volant du démon. Il était muni d'un pneu arrière à la grosseur des plus ridicules contrastant avec la finesse de celui de l'avant. La selle si rigide servait sûrement de tape-fessiers afin de secaouer le baougre afin qu'il ne s'endorme pas en pilotant. Un V-rod que cela se nomme, quel nom désastreux...Par la Dame Blanche, aoù Cornick ont-ils pu bien allez ? Je vis alors le seul établissement aouvert de la baourgade permettant de traouver un abris, l'Auberge du Troll Baveur, j'entra. La soirée était animé, quelques traoubadaours, des gueux mais point de démon. Je me résigna à sortir, acceptant la défaite et obliger d'attendre une année révolue. Quand saoudain BUUUUUUUUUUUUUUURPPP'SSSHO HO HO !! Je me taourna et vit le démon tentant de filer par la cheminée aider par la Semi-lutine. J'arma mon tromblon et visa le fessar de la bête. Je dus esquiver une naouvelle baouteille lancé par le petit être. Nom d'un nain, bien décidé à mettre la main sur mon démon, je visa la baouteille que la Semi-lutine s'apprêtait à me lancer. Lorsque j'eu tiré, une incroyable suite d'évènement se déclencha. Par l'Ankaou, le chaouchen explosa, la Semi-lutine vola droit dans les cuisines et fini sa caourse dans un tonneau de crème chantilly. Quand au démon du Grand Nord, et bien l'explosion du chaouchen lui permit de gravir la cheminée et bien plus sans la moindre aide. En effet il vola très haut dans les cieux au cri faou BUUUUUUUUUUUUUUURPPP'SSSHO HO HO !! avant de s'écraser dans une étable. Tout ceci déclencha une véritable panique dans l'auberge. La Semi-lutine point secaouer du cervelet, me lança taoute les baouteilles qui lui passait saous la main. Par le Cornick, je dus me frayer un chemin à grand caoup de chaise anti-pleutre !! Je réceptionna dans le menton un puissant lancé de baouteille de vin de la cuvée Saint-Vengeur, datant de moins 5 avant les Nigth-Riders. Magnifique cuvée au gaoût subtile et puissant, sec et riche en histoire, dont la solidité de la baouteille n'est plus à faire. En effet, le caoup fut si violent, que mon unique fut de tirer au tromblon dans les lanternes. Les paoutres désormais baignées d'huile de lampe, prirent feu. Morte-caouilles, jamais un démon ne m'avait échapper, c'est pas maintenant que cela allait commencer. Je sortis la batte à claous et frappa taous gueux sur ma raoute,Gash ar C'hast, il étaient nombreux !! Armé de tabourets, baouteilles et râteaux, je dus me frayer un chemin à travers la pagaille. La panique fût à son sommet lorsque je tira dans un tonneau. A cet instant, une imposant explosion mit feu à taoute la toiture. Sûrement un fût de chaouchen cuvée Lasaouche. Au milieu de cette faoule en panique je me jeta sur la Semi-lutine et l'assomma à grand caoup de batte à claou !

Par les Fées Morgane et Viviane, je ligota la Semi-lutine saous le bras et le prit saous le bras, et fila avant que l'auberge ne s'écraoule. Je marcha ensuite vers la bâtisse du baourg ayant traou en toiture et alla récupérer mon démon. Ce dernier était encastrer dans une meule de foin. Je rassembla mes prises fier de ma chasse, lorsque Sir Lasaouche arriva en sueur. Le baougre n'étant point habituer à la caourse à pied depuis que son propulseur avait fini sa caourse dans la procherie du village voisin. Et il me tint discaours : Faou déconne point !! C'est point le démon !!!

Plaît-il ?? Qu'aouie-je ????

J'enleva prestement les déguisements de mes captifs et décaouvrit la supercherie.
En effet je décaouvris avec désarroi que j'eu pris paour Démon du Grand Nord, Patrick de St-V-rod et que débarbaouillant la chantilly de la Semi-lutine; je vis qu'il s'agissait de Damoiselle Diane.
A cet instant j'entendis un BUUUUUUUUUUUUUUURPPP'SSSHO HO HO !! venant des cieux et reçu sur ma tête un paquet portant mon nom. L'aouvrant je décaoouvris avec joie une Batte à claous chromé taoute neuve. Lasaouche me tint alors discaour :
_ Pas trop déçu Vieux Faou, ça sera paour l'année prochaine la capture du démon du Grand-Nord.

Par le Cornu à Barbe Pointu !, je ne pus m'empêcher au chaouchen frelaté cuvée lasaocuhe et donna un super caoup de batte à ce bon vieux lacaouche !! Je réalisa alors mon erreur, j'étais à trois lieues du château et taout le monde était assommés... Gast....
Je rentra tant bien que mal et livra mes captifs à quelques corvées, je laissa Sir Patrick entre les mains de Cibers paour la corvée hivernal des patates, afin de remplacé Caaouette, je laissa Lsasaouche entre les mains de ce diablotin de Bb-motard, taout prêt à lui faire déguster les plus puissant chaouchen du pays celte. Je croisa Sir Kenavo enragé qui questionna sur l'état peu enviable de son Flatwinner, c'est taout naturellement que je l'oreinta vers la fosse à puirn afin d'y traouver Sir Tom. Quand à la Semi-lutine je la confia au ménagère du château afin de lui enseigner l'art du repassage. Cette dernière hurla lorsqu'on lui confia un fer qu'elle lança au visage d'une ménaège.
Quant à moi, et bien je sirota un verre de lambig, admirant ma taoute naouvelle batte à claoues.

_______________

Gast ar C'hast, si l'auberge a brûlé, c'est que la bière y était dégueulasse.



Que la Sainte Force de la Divine Batte à Claous soit avec Maoua

Revenir en haut Aller en bas
Diane
V.I.P very incontinant people
avatar

Féminin Age : 30
Localisation : Theix
Type de moto : 500 GSE
600 Hornet

MessageSujet: Re: Night riders   Mer 04 Jan 2012, 22:52

lol!
Revenir en haut Aller en bas
fanchnbont
Moderateur
avatar

Masculin Age : 40
Localisation : Lanester
Type de moto : 900 cbr6 streetfighter
mes ex: 600hornet/speed triple et... une autre speed triple





MessageSujet: Re: Night riders   Jeu 05 Jan 2012, 01:23

kenavo a écrit:
Bon, ce sujet est reserve aux insomniaques et ne peut etre utilise qu'a partir de 00H00 et jusqu'a 05H00... ok?



diane..............

_______________



A la Saint valentin elle lui caresse la main... Vivement la Sainte Marguerite !


- L'amour c'est un sport. Surtout s'il y en a un des deux qui ne veut pas
- Les enfants c'est comme les pets, on supporte surtout les siens
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Night riders   Jeu 05 Jan 2012, 02:26

Beau réçit vos histoires... MDR3
Revenir en haut Aller en bas
beufa56
V.I.P very incontinant people
avatar

Masculin Age : 32
Localisation : pluvignier
Type de moto : cbr 929 rr

MessageSujet: Re: Night riders   Jeu 05 Jan 2012, 18:55

tout simplement sublime et
Revenir en haut Aller en bas
fanchnbont
Moderateur
avatar

Masculin Age : 40
Localisation : Lanester
Type de moto : 900 cbr6 streetfighter
mes ex: 600hornet/speed triple et... une autre speed triple





MessageSujet: Re: Night riders   Jeu 05 Jan 2012, 19:47

stoppppppppppppppppppppppppp

Je rappel que tout post dans les nightrider en dehors du créneau "0h00/5h00" et que tous textes non écris dans le style "nightriders" fera l'objet d'une sanction par les conteurs eux mêmes...

_______________



A la Saint valentin elle lui caresse la main... Vivement la Sainte Marguerite !


- L'amour c'est un sport. Surtout s'il y en a un des deux qui ne veut pas
- Les enfants c'est comme les pets, on supporte surtout les siens
Revenir en haut Aller en bas
Diane
V.I.P very incontinant people
avatar

Féminin Age : 30
Localisation : Theix
Type de moto : 500 GSE
600 Hornet

MessageSujet: Re: Night riders   Jeu 05 Jan 2012, 21:10

fanchnbont a écrit:
stoppppppppppppppppppppppppp

Je rappel que tout post dans les nightrider en dehors du créneau "0h00/5h00" et que tous textes non écris dans le style "nightriders" fera l'objet d'une sanction par les conteurs eux mêmes...

Hey, regarde, Faou a posté son message à 23h57, même pas minuit!!! Alors, j'ai le droit de poster des messages avant minuit!

a-la-tienne-etienne a-la-tienne-etienne [center]
Revenir en haut Aller en bas
Thom
V.I.P very incontinant people
avatar

Masculin Age : 28
Localisation : Le GrosVello
Type de moto : Fazer 600 Yamaha 2002
Street Pouwa

600 CBR F 2000
Stunt Pouwa

MessageSujet: Re: Night riders   Jeu 05 Jan 2012, 22:28

Bien vu Dame Diane!!!

La bîte au cul batte à clou pour Faou!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Viens mon grand faou, viens chercher bonheur avec tonton Thom
Revenir en haut Aller en bas
fanchnbont
Moderateur
avatar

Masculin Age : 40
Localisation : Lanester
Type de moto : 900 cbr6 streetfighter
mes ex: 600hornet/speed triple et... une autre speed triple





MessageSujet: Re: Night riders   Jeu 05 Jan 2012, 23:06

2 eme et derniere fois on arrete !!!!!! c'est un des seuls post du forum qui est encore vierge de pourrissage alors merci de ne pas le violer

Entre le texte de faou qui correspont a 200% au style et le pourrissage qui suit on est pas a 3 minutes pres... donc derniere fois sinon je verrouille, commentez dans le même esprit si vous voulez au contraire sinon il y a le kestufélà pour en parler

_______________



A la Saint valentin elle lui caresse la main... Vivement la Sainte Marguerite !


- L'amour c'est un sport. Surtout s'il y en a un des deux qui ne veut pas
- Les enfants c'est comme les pets, on supporte surtout les siens
Revenir en haut Aller en bas
Thom
V.I.P very incontinant people
avatar

Masculin Age : 28
Localisation : Le GrosVello
Type de moto : Fazer 600 Yamaha 2002
Street Pouwa

600 CBR F 2000
Stunt Pouwa

MessageSujet: Re: Night riders   Ven 06 Jan 2012, 00:11

Chevaliers!!.. Chevalières!!.. Dame Oiseaux.. Jeune Pucelle.. Tarafolle.. Écoutez et laissez vous charmez par le barde Thom..

Je chante ces paroles pour messire Faou bien faiseur de la batte à clous

Chanson!

hum, hum..

Messire..

Ô! ce soir! Tu vas prendreuh..
Oui tu va prendreuh!
Comme si je sortais du cachot
Après 20 ans, les mains dans le dos
Ô! ce soir! Tu vas prendreuh..
Oui tu va prendreuh!
Tu as posté dans la journée
Maint'ant c'est l'heure d'payer
Ô! Tu vas prendre


Ô! ce soir! Tu vas prendreuh..
Oui tu va prendreuh!
Je vais t'en mettre pour 10 ans
tu t'souviendras dorénavant
Ô! ce soir! Tu vas prendreuh..
Oui tu va prendreuh!
J'espère que t'es motorisé
car après tu ne pourras plus marcher
Ô! Tu vas prendre


Ô! ce soir! Tu vas prendreuh..
Oui tu va prendreuh!
Maintenant tu vas faire attention
Quand tu postera un peu avant
Ô! ce soir! Tu vas prendreuh..
Oui tu va prendreuh!
Et si jamais tu recommences
Ca s'ra direct à la potence
Ô! Tu vas prendre

ÔôôôôôÔôôô.. Tu vas prendre..

Merci..

Merci..

Messire Faou, si vous voulez bien me suivre..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Night riders   Ven 06 Jan 2012, 03:24

Diantre la chasse a été bonne ! Sir Fanchn'ster vous serez décoré du Grand Ordre du Bottage de Fondement pour votre acte de Bravoure. Il nous faut préciser qu'il a pris de grand risque !
Ah le preux Chevalier NightRider que c'est là ! Il fallait le voir, la hache à double tranchant d'une main, l'épée de combat de l'autre, courir d'un rempart à l'autre, bondir sur les échauguettes, frappant, cognant, pour repousser l'attaque de ces êtres maléfiques. Il n'a point faibli ! même en pleine journée, faisant fi de la lumière de l'astre solaire, s'arqueboutant contre la herse pour empêcher la horde diabolique d'investir la place !
C'est ainsi que nous l'avons trouvé, à notre retour en notre bon logis. Ah le brave d'entre les braves ! il était alors aux prises avec un troll beufa ! chacun sait que le troll beufa est un terrible ennemi ! qui n'a point vu un troll beufa n'a point connaissance de l'horreur sur deux pattes ! C'este un monstre au crâne pointu dont les poils disgracieux et rêches couvrent tout son corps. Planté sur deux frêles courtes pattes aux pieds démesurés, ce qui lui permet d'arpenter sans difficulter les champs de patates dans lesquels il finit souvent sa course. Ses bras musculeux et déformés sont si longs qu'ils traînent jusqu'à terre. mais ce n'est rien à coté du sinistre beuglement qu'il pousse lorsqu'il passe à l'attaque !
"BBUEUUUHHHWAYYYEUHHHHHHAlorouaiheuuuuuuu!!! " !!!
Celui-ci, tout à son attaque contre Sir Fanchn'ster, ne nous entendit point approcher continuant à progresser. D'un coup bien ajusté de Tromblon à baoulons dans le fondement Messire Du Faou se chargea de nous annoncer ! Bien plus efficace que de sonner l'olifant ! et ô combien plus distrayant ! il fallait voir la bête se mettre à sautiller sur la place autour du puit, hurlant de ce cri de bête blessée ! "AAAAHoouuuiilllayayaouaieuhhhsavapasavapagrouiiiikbrglarg...".
D'un bon coup de masse d'arme dans les gencives, je me chargeai de le réduire au silence . Nous nous saisîmes de la bête, l'empoignant par le col et les pattes, pour la poser dans la nacelle du trébuchet ! Messire Du Faou en profita pour lui réduire les attributs en une bouillie sanglante "afin que la chose ne puisse point engrosser une femelle aou une autre monstruosité de ce genre !", dit-il !
Sir Fanchn'ster d'un prompt coup de sa dague trancha la retenue, au cri de
"Mortecouille et Culdenonne ! Apprends à voler, engeance du diable !!!!"
"AYAAAAAAAAHHHHH Paourriture !"
renchérit Messire Du Faou, tandis que la bête s'envolait dans les airs pour aller s'écraser sur la falaise voisine dans un grand esclaboussement d'un beau vert pomme ! ( tout le monde sait que le troll Beufa a le sang vert et qu'il merdoit bleu ! )...
Immédiatement ce tir nous valut les foudres d'un groupe de nos compagnons qui s'entraînaient justement au pied de cette falaise ! Messires Yon et De la Souche, nous désignant le padawan SOku et son propulseur KWA tout de vert taché, virent protester que l'emploi d'un troll beufa était proscrit par le règlement du AirSoftNightRiderClub, les esclaboussures en étant corrosives, indélébiles et tachant les tuniques ! nous prîmes bonne note de leur réclamation et nous engageâmes à ne plus le faire ! il est vrai que nous avions bien assez d'un Messire Pom'Pote toujours trognon dans sa livrée verte !

Des cris nous parvinrent de la coursive Nord ! Prestement nous nous portâmes en ces lieux car nous avions reconnu la voix de Dame Varadero ! A en juger par ses cris outragés, il y avait pour sûr atteinte à sa dignité ! les pièces de nos armures raclant les murs laissaient dans les étroits escaliers, des gerbes d'étincelles, tant était grand notre empressement ! Nous surgîmes dans le grand salon d'où provenait sa plainte ! Dame Varadéro, dans les préparatifs de ses prochaines pérégrinations, s'estait brusquement trouvée face à un second troll. le damné avait dû escalader la façade, se servant de ses pustules esclatées en guise de ventouses. Car la bête n'estait pas plus engageante que le troll beufa ! Haut de huit pieds et six pouces, le Troll Thom se déplaçait sur deux pattes grêles et velues, sa peau estait couverte de pustules suintantes, de sa machoire édentée pendait une langue gluante d'un pied de long, son groin véruqueux estait surmonté de deux petit yeux bovin inexpressif. il se déplaçait dans un curieux déhanchement. la cause en estait ses attributs disproportionnés, la couille gauche hypertrophiée l'obligeant a lancer la patte gauche sur le coté, et la couille droite traînant à terre l'obligeant à lancer la jambe droite loin en avant pour ne pas monter dessus ! nous tentames de nous approcher discrètement sur ses arrières, Dame Varadéro ayant réussi à l'immobiliser en ouvrant la biographie de Carla Bruni à la page 23 ! Las, cent fois hélas, Messire Du Faou dans son impatience, fit un pas de trop, écrasant par inadvertance la gesticule droite du troll ! Aussitôt ce dernier poussa un long et lugubre rugissement :
"RRRuuuuiiiiiiÏÏÏÏÏAYAOuuuuuuyouyouillle....."
Immédiatement la bête nous fit face ! Sir Fanchn'ster, d'un bon coup de gantelet dans la machoire, lui sectionna la langue ! l'horrible membre chut à terre, continuant à frétiller au milieu d'une mare de bave gluante... "Tiens Sale bête ! Couché à la niche ! Tu n'aura point la vertu de Dame Varadéro" ...
"psst les Gars !!!" nous apostropha discrètement Dame Vara, " si vous pouviez juste garder son... le... heu... enfin, son machin quoi ! j'ai besoin de la peau pour faire un tour de cou pour Damoiselle N@ïs ...c'est juste la bonne taille " "AAAhhh oui ! " m'écriais-je, saisissant l'allusion ! Et d'un prompt coup d'épée de lui trancher le machin tandis que messire Du Faou lui fendait le crâne d'un bon coup de batte à claous. Sans désemparer, nous lui fîmes le même sort qu'au troll Beufa ! et hop ! splatch la Falaise !
" AAAHHH Non ! pas encore !" s'écria Messire De la Souche !!! dont le plastron dégoulinait d'un beau jaune canari ( car tout le monde sait que le Troll Thom a le sang jaune et qu'il merdoit violet ! ).
"Milles excuses, Messire de la Souche, mais ce n'est point un beufa celui ci ! "
"Non pour sûr ! Mais il puire plus qu'une fosse d'aisance, celui-là !!! Dame Elise va encore vouloir nous faire prendre un bain ! et j'en ai déjà pris un l'année dernière !!! et c'est grand déplaisir car l'eau est mouillée !!! "
Nous pensions en avoir fini quand, soudainement un rire strident et grinçant, pire qu'un huis mal graissé se fit entendre entre les murailles de notre forteresse ... Un frisson nous traversa ! une Korrigane ! il nous fallait mettre la main sur cet autre être maléfique, sous peine de voir notre demeure devenir invivable ! car tout le monde sait qu'une korigane vous rend la vie impossible par ses tours pendables. Nous nous mîmes à rechercher ses traces car chaque variété de korigane laisse des traces particulières. Ce fut Sir Patrick de Saint-Verod qui nous permit de découvrir le premier indice, glissant sur une part du dallage, toute luisante, et s'étalant de tout son long dans l'auge des cochons !
"Par St Harley et St Davidson ! "
s'écria-t'il !
" Mais quel est le con qui a ciré le pavement !!! ".
" Ce n'est point ça, Messire Patrick ! mais j'ai idée de ce dont il s'agit ! HOLA ! Qu'on aille me quérir un Pisteur TOM ! Prestement ! "
le Pisteur TOM sur la place, nous le vîmes brusquement se mettre en transe à renifler les effluves des dites traces puis se mettre à pissoyer aux quatre coins du chateau !
" Korriganus Caouettus ou bien Korriganus Dianus ! " m'écriais-je !
"ce sont les seules a ne point faire usage de leurs jambes et a se déplacer sur leur arrière train ! et celle-ci est fort énervée ! elle doit chercher un male ! Voyez donc l'état de Messire TOM ! "
Nous cherchames fort longtemps mais ce fût le jeune Padawan Céssé qui nous mit sur la seconde piste . Messire Du Faou le remarqua, studieusement instâlé dans la grande bibliothèque, révisant ses manuels de pilotage, ( car le jeune Padawan Céssé envisageait de passer sa licence "méga-Propulseur" )tout en faisant des bulles avec son chewing gum.
" Padawan Céssé ! Sachez qu'il est interdit de machouiller de la Gomme en salle d'Estude !" le réprimanda de sa grosse voix Sir Fanchn'ster ...
"Et où avez vous donc trouvé cette gomme ! il n'y en a point dans les réserves de l'intendance ??? "
" Glllppp Arg Glllp ! " Fit le Padawan Céssé en avalant subitement l'objet du délit !
" Milles excuses Messire ! je les ai trouvé dans la salle d'Arme ! Voici ! je vous les donne . Veuillez ne m'en point tenir rigueur !".
" Mais ... Mais, ce ne sont point boules de gomme que voilà !" m'exclamais-je!
" C'estoit des crottements de nez d'une Korrigane !!!! ... "
Alors que le Padawan Céssé pris de vomissement se ruait vers la fosse d'aisance, nous nous dirigeâmes vers la salle d'arme .
" C'este donc une Korrigane Diane ! voyez ! les traces et les crottements de nez ! "
Nous la surprîmes alors qu'elle se désaltérait dans la vasque d'ablution . Bien que de petite taille il ne fut point aisé de s'en saisir car toute poisseuse elles sont ! et leur vesture en peau de hérisson ne facilite point la chose. Messire Du Faou apporta la solution se servant de sa bonne batte à claous comme d'une fourchette avec les spaghettis, les cheveux filasses de la drôlesse s'emmêlant dans les clous. Nous pûmes ainsi la défaire de sa peau de hérisson et la saisir avec des feuilles de parchemins ! ( c'este ainsi que l'on procède pour tenir les anguilles, ou bien en les roulant dans le sable, mais nous n'avions point de sable présentement !) la gueuse braillait tant et si bien que nous allions finir par perdre l'ouïe. Nous vîmes Messire Du Faou lui enfourner une énorme chose toute poilue dans sa bouche grande ouverte, interrompant brusquement le hurlement strident. Devant notre air interrogatif, Messire Du Faou d'un air innocent, s'expliqua :
" Ben quoi !!! je pensai m'en faire une baourse pour ma petite monnaie, mais bon c'est fichu maintenant ! le cuir va être abimé , c'est délicat le traitement du cuir de troll !... "
Nous partimes d'une franche hilarité en repensant à la seule bourse intact du troll Thom! celle de gauche! il nous avait effectivement semblé bien plus léger en le chargeant sur le trébuchet !
Quant à la Korrigane nous en aurons fort bon usage pour mettre à sac les tanières de trolls . c'este là par ailleurs le seul usage qu'il est possible d'en faire !
il suffit d'y lâcher une de ces petites pestes et la dite tanière sera hors d'usage pour de nombreuse lunes !
Le résultat en vaudra bien la peine que nous avons eu !
la Bonne Nuitée mes amis ! Gageons là que nous n'aurons point de sitôt la visite diurne d'un TrollBeufa, d'un trollThom ou d'une korrigane Diane. !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Night riders   

Revenir en haut Aller en bas
 
Night riders
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Night riders
» recherche piéces noires V-ROD Night special
» Mervent by night
» funky 80's ls night!
» Bonsoir à tous les riders un mec du 90 vous rejoins!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bol d'@ir :: Espace détente :: Les délires de Bol d'@ir-
Sauter vers: