Bol d'@ir
Pour avoir acces à toutes les cathegories vous devez posseder un compte sur le forum, n'oubliez pas de vous presenter afin que nous en sachions un peu plus sur vous !

si vous rencontrez des difficultés à vous inscrire merci de nous envoyer un mail à boldair56@gmail.com nous tenterons de vous aider au mieux.


AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Tee-shirts et Sweats - Cliquez ici

Partagez | 
 

 Night riders

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Night riders   Ven 06 Jan 2012, 03:29

Si fait ! nous préférons nettement la présence d'un Barde à celle d'un Troll-Thom,
et point plus d'enluminure magique !
cela dit votre complainte fut fort divertissante Messire Thom le Barde
Revenir en haut Aller en bas
Diane
V.I.P very incontinant people
avatar

Féminin Age : 30
Localisation : Theix
Type de moto : 500 GSE
600 Hornet

MessageSujet: Re: Night riders   Dim 08 Jan 2012, 00:18

Bien le bonjour à vous Sir Kenavo,

Je vous écrit de la plume de mon propre faucon en ces temps difficile bien que le temps vient à manquer dans ma tendre contrée d'enfance... Il est vrai qu'après le passage d'un nombre fort impressionnant de créatures des plus monstrueuses nous devons nous hâter avec nos chers villageois à rebâtir notre forteresse avant l'arrivée des grands froids.

Au travers de ce message parvenu par mon plus brave hibou, c'est une requête des plus importante que je vous adresse.
Il m'ait été conféré à ma naissance le nom d'une Déesse NightRiders, Diane, que je m'efforce d'honorer depuis mon premier souffle. C'est d'avoir été prénommé ainsi et guidée de mes amies les nymphes, que j'ai trouvé la force de devenir la Reine des Bois des bod'airiens et de garantir à notre mère La Forêt abondante générosité et calme éternel au clair de lune.

Je me suis vue outrée de certains propos tenus par vous-même, Sir Kenavo, où vous osiez surnommer d'un nom aussi respectueux que celui de Diane, une bestiale Korigane !!! Je vous fais la demande de renommer pressemment cette vulgaire proie qui n'a nullement les qualités d'une femme de valeur :
- Jonchée d'épines elle est couverte tandis que je suis vêtue d'en ensemble cousue par les mains des fées des plus douces fourrures des bêtes sauvages qui m'ont fait un affront lorsque nous nous étions livré à la chasse avec mes compagnons de la contrée. Gardez notamment en mémoire que les bold'airiens se sont procuré, par mes connaissances de chasseresse, le plaisir luxurieux de la chasse en s'armant d'arcs et de flèches leur offrant précision et rapidité (atouts prestigieux de tout guerrier).
- Une touffe emmêlée prône sur ce que nous puissons à peine nommer de « crâne » alors qu'une soyeuse chevelure sensiblement peignée orne mon visage de sa brillance telle la lune qui resplendit dans les cieux et répand discrètement sa lumière dans les profondeurs mystérieuses de la Nuit.
- Poisseux est cet animal qu'on ne souhaiterai saisir à l'encontre de mon corps lavé à l'eau de source et humant les fleurs désirables de nos clairières dont les hommes aimeraient arracher les vertus.
- Cette gueuse braillant aussi fortement qu'elle le puisse ne peut point troubler le chant pur de ma voix porté jusqu'à l'au-delà des cimes de nos arbres mystiques grâce au vent fluide à la fois frais et chaleureux de la Nuit.
- De par son arrière train elle se déplace cela contrastant considérablement de ma démarche légère, de mon allure gracieuse et de mon cortège élégant.
- Odieuse est cette créature qui recherche tout mal pour forniquer alors qu'a contrario depuis près du double de cent lunes, je me trouve à refuser les courtoisies des messires les plus riches et des plus glorieux des contrées voisines. C'est d'une virginité perpétuelle que je suis destinée.

Je vous grée ainsi Sir Kenavo de croire en ma respectueuse considération et de surnommer autrement cette chose ignoble qui me déshonore.

Damoiselle Diane
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Night riders   Dim 08 Jan 2012, 03:11

Bien le bonsoir Gente Damoiselle Diane ! j'ai pris bonne note de votre missive rédigée fort élégamment. Vous vous êtes montrée là digne des NightRiders. Gageons que Messire Du Faou en sera fort aise ! Nous aurons désormais grand plaisir à vous lire et écouter vos récits.

Concernant la drôlesse Korrigane qui nous a causé tant de soucis, les NightRiders ont de grands pouvoirs, mais point celui de remonter le temps.
Hélas en ces temps cruels, force nous est faite de constater que nombre de Trolls, Korrigans, Farfadets, lutins et autres bestioles diaboliques, prennent plaisir à se déguiser en NightRiders ou à usurper leur nom pour s'adonner à moultes dégradations en notre Forteresse ! Ce n'est point moi qui ait usurpé votre nom mais bien cette maléfique petite créature qui est entrée de jour en notre logis. Certes, celle-ci ne vous ressemble point du tout. Messire Du Faou, me l'a assuré, me faisant grand éloge sur vos qualités et votre beauté .

Constatant combien vous tient à coeur de respecter les us et coutumes de notre Clan , je vous offre cette petite korrigane ! Usez-en selon votre bon plaisir, et c'est bien diable si je n'en capture pas une autre d'ici peu !

Ah oui, j'allais oublier ! pour l'amour de Dana, la Mère de Tout, cesser de tourmenter votre brave faucon pour escrire vos missives ! Mon totem est l'épervier, cousin du faucon et j'ai le fondement douloureux à l'idée que vous pourriez vous montrer prolixe en matière de récit NightRider ! car vous me semblez fort douée !
j'use pour ma part de ces boites à Images magiques avec ce curieux escritoire fait de petits carrés avec des lettres. Il en existe de différente tailles. On peu même en trouver qui tiennent dans une bourse ! on les nommes Paicé, Appeulle, Hayefaune. De curieux nom barbare je vous le concède. j'ai connoissance d'un mage écossais qui en fabrique ! un certain Mac quelquechose .

Bien au plaisir de vous lire Damoiselle Diane !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Night riders   Mar 21 Fév 2012, 01:58

Holà Gentes Dames et Nobles Seigneurs! c'est pour moi grande tristesse et fort méchant courroux. Il m'a fallu dévaster quelques contrées, bruler moults villages, éventrer, pourfendre et massacrer multitude de vilains pour calmer mon ire. Grandes et belles ont été les sagas des NightRiders. Nous avons caracolé à travers tant de plaines, exploré tant de contrées sauvages, franchi tant de cols sur nos montures de feu et d'acier. Nous avons foulé de nos bottes l'herbe verte des vaux, traversé d'humides marais, . Nous avons protégé le peuple des Béjicéheux et escorté leurs convois de Souchibar colorées. Nous avons triomphé du déluge occitan, et pris les forteresses cathares. Hélas cent fois hélas ! l'un d'entre nous est parti se retirer dans ses terres, choisissant l'exil volontaire. Puisse cela n'être que temporaire, le temps que blessure guérisse. J'avais grand plaisir à chevaucher à ses cotés. Il était bon et généreux compagnon ! Mais nous n'avons point vu l'ennemi perfide, ce parasite que l'on nomme Langdepuht Le Cancaneur et qu'il nous faut à présent combattre ! Point n'est aisé de débusquer la bête. Mais j'ai découvert sa tanière !!! elle est tapie au fond de l'âme humaine... J'espère à présent pouvoir rassembler nombre de preux et vaillants chevaliers et lever armée pour m'épauler dans ce combat, vaincre et repousser le monstre hors du Royaume Boldairien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Night riders   Mer 29 Fév 2012, 02:05

Hola seigneur Kenavo, ou dois je dire Saigneur Kenavo !!
Ton combat me semble juste et empreint d'une telle grandeur d'ame. C'est avec plaisir que je me joindrais à ton armée au service de la quiétude et de la paix qui doivent régner sur le royaume boldairien.
Je mets a ton service mon destrier, vaillant même s'il n'est pas le plus empressé ou le plus véloce, mon âme perdue, mon glaive forgé dans le meilleur acier....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Night riders   Mer 29 Fév 2012, 04:59

C'est avec grand Plaisir que nous vous accueillons Messire Capitaine Fifi de Saint-Bobber ! d'autant plus que c'est bien noble monture que vous chevauchez.
Je n'ai que peu de loisir en ce moment pour m'occuper du refuge des NightRiders. Il me faut pourtant bien préparer l'incubateur d'un futur Padawan et c'est maintenant affaire pressante. Gageons là que le drôle ou la drôlesse sera digne de notre lignée. Je vais pour sûr m'y employer. En attendant, nous serons fort heureux de vous entendre conter dans le plus pur style NightRider les exploits de quelques hordes sauvages chevauchant les propulseurs à Haute Densité Bobberisés en ces terres sacrées Armoricaines ou bien encore nous narrer quelque légende truculente des Grands Marécages de Brière . C'est fort simple il suffit d'y mettre le style. Laissez moi vous montrer :
Nous partîmes de fort bon matin sous une bruime vivifiante d'un frais jour de janvier. Dame Valérie achevait de nouer son étole au bras de son époux et lui faisait moultes recommandations, entrecoupées de longues et tristes complaintes, toute à sa peine de le voir partir guerroyer. Nous étions trois cavaliers, tout de cuir harnaché, portant fièrement heaume et les couleurs de notre clan. Trois nobles et preux chevaliers sur leur monture de feu et d'acier aux chromes étincelants. La terre tremblait sous les rugissement du Propulseur HD de Messire Fifi de Saint-Bobber, se fissurait sous le poids de la monture Goldwinienne du Sieur Valtazar, l'herbe brûlait et l'eau s'évaporait à l'approche de mon infernal bi-propulseur flatwinien teutonique. Ah que c'était là fort beau et grand spectacle.
Les indigènes terrorisés se terraient surement au plus profond de leur chaumière car nous ne vîmes point âme qui vive jusqu'à la grande arche d'acier qui sépare les terres Armoricaines, des Terres du peuple des brouteurs de choux. Point la moindre tête à couper pour compléter mon service à apéritif en crâne d'humain sculpté. Ce fut fort navrant ! Nous boutâmes bien le feu à quelques demeures dont le chaume bien sec crépitait et dégageait cette acre et typique odeur. Hélas ! les gueux qui y avaient trouvé refuge poussèrent la stupidité jusqu'à sauter dans ces marécages et y furent prestement engloutis ! Sacrebleu ! ce n'était assurément point pour faire mon affaire !
Nous passâmes donc en ce territoire du pays de Retz. Un peu précipitamment il est vrai, Messire Valtazar n'ayant rien trouvé de mieux à faire que d'écrouler cette grande arche d'acier sous le poids de sa monture ! " Fichtre ! que le Diable emporte ces maudits bâtisseurs ! ils auraient dû tripler l'épaisseur de cet ouvrage ! On ne peut point y circuler avec monture digne de ce nom sans les pieds se mouiller ! Mes chausses sont trempois et mon pourpoint également !!!" Pestait-il , et d'escrabouiller de rage sur le bas-coté du cheminement, deux gardes à la tunique jaune pissoyeux et portant les armoiries d'un clan inconnu et au nom imprononçable de "DDE".
Quelques lieues plus en avant nous rencontrâmes trois cavaliers en tunique bleue, en armes, à leur coté étaient trois montures carapaçonnées de bleu également. j'allais m'enquérir de notre route quand Messire Fifi sauta à bas de son destrier, escrabouillant la tête du premier d'un grand coup de masse d'arme, coupant en deux le second d'un preste coup d'épée et clouant le troisième d'un magnifique jet de lance !!! " S'estoit des trolls, mes preux compagnons ! des méchants Trolls, vous dis-je ! " s'exclama notre vaillant compagnon ! " Mais que nenni ! Messire Fifi s'estoit bien là des humains ! et même des gardes de la Chaussée préposés à la quiétude des voyageurs !!! point des trolls !!!! " répondis-je. " Foutre et Vilainies ! j'en veux pour preuve qu'ils ruminaient ! comme les bovins et comme les trolls ! Les bovins ne se déguisent point ! les Trolls, si !" insistait-il . " Point n'en faut ! ils se collationnaient ! voyez l'un d'eux tient encore en sa main l'emballage de sa pitance ! Mars il y est écrit ! " dis-je. " Ouaip ouaip, si on veut... en tout cas ils ont un coup de barre maintenant ! voyez ça... un coup de Masse et hop, on repart ! " philosopha Messire Fifi .
Nous traversâmes ainsi la contrée du peuple Asphaltien sans mauvaise rencontre. Sans rencontre du tout il me faut préciser. Gagner l'île de Noir-mou-tiers fut une formalité, la mer ayant eu l'obligeance de s'évaporer au passage de mon bi-propulseur Flatwinien, nous laissant loisir de progresser sur ses fonds ! ( j'ai, grâce à cette expérience, maintenant la conviction que Moïse roulait en Flat teuton et qu'il n'a point usé de magie pour écarter les eaux ! Ce n'est point charitable de le laisser croire ! ).
Nous dûmes ensuite rejoindre l'île de Ré, qui est une terre très pauvre car son nom ne rapporte rien quand on le place au scrabble ! même en mot compte-triple ! la populace y est fort indigente car il n'ont pu construire en son extrémité qu'un donjon très étroit qui éclaire la mer au couché de l'astre. Et il n'y est point pratique d'y pêcher car les balcons y sont trop haut placé ! C'estoit point le cas des malfaisants, coupeurs de bourses et malandrin de tout poil qui mènent grand train ! nous avons vu de nos yeux, en la place de St Martin, la grande forteresse spacieuse où ils s'y sont enfermés ! mais les indigènes les jalousent et pour leur nuire ont placés moultes gardes et grandes longueurs de fil de fer à pointes pour ne point les laisser en sortir !
Nous ne fîmes point halte en l'ïle d'Oléron car c'est encore plus grande désolation en cette terre ! Les gueux qui y vivent sont encore plus pauvre que ceux de Ré. Pour survivre ils ramassoient des cailloux au fond le la mer ! et ils les mangeoient ! c'est grande tristesse que de voir leurs barcasses chargées de sacs de cailloux qu'il partent vendre au marché ! Prenez garde à ne point faillir à leur perfidie ! ils nommoient ces cailloux "Marraines d'Oléron" et pour tromper les faibles d'esprit, ils cassoient les cailloux en deux et crachoient une glaire en dedans ! C'est bien là vilaines fées que ces marraines et grande misère vous dis-je ! il faut, pour sûr, prendre soins d'éviter ce lieu !
Il vaut mieux, les forêts habiter ! car giboyeuse elles sont. Et leurs chemins fort plaisant et propices aux duels de propulseurs. Nous fûmes fort aise de voir Messire Valtazar débusquer quelques cervidés. C'est grand contentement que de les chasser avec un propulseur Golwinien. les os sont ainsi finement broyés mais les poils chatouillent un peu le palais.
Sur le chemin du retour, nous pillâmes un entrepôts de spiritueux dont Messire Valtazar avait eu connaissance de son emplacement. Ce fût grand réconfort car dans ces contrées de l'eau dessous il y a, autour il y a et même au dessus il y a ! j'en veux pour preuve qu'en la contrée de Marans, Messire Fifi passa au fil de l'épée toute la populace sous prétexte qu'ils étaient chiasseux et qu'ils avaient merdoyé sur son propulseur ! point n'était cependant mais les routes sont si humides que la boue recouvre tout, tel la souille d'un porc ! Nous nous excusâmes de la méprise en ne brûlant point la taverne , politesse oblige.
Ce fut aventure fort plaisante ! les anglois surnomment ces épopées " VSD" : Very Soft Detroyed !
Revenir en haut Aller en bas
Tuumtum

avatar

Féminin Age : 48
Localisation : Nantes, Le Mans - Ouagadougou, dans les bas-fonds Désertiques
Type de moto : 125 - X J 6 - F Z 6 N 98 Ch

MessageSujet: Night riders   Mer 28 Mar 2012, 02:32

coucou . Y-a-t'il quelqu'un ?
Revenir en haut Aller en bas
http://wende-kuuni.skyrock.com/
gg56

avatar

Masculin Age : 25
Localisation : montreal
Type de moto : ma prem's: 650 SVs de 2004
600 zzr de 99

MessageSujet: Re: Night riders   Mer 28 Mar 2012, 04:02

yess cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Tuumtum

avatar

Féminin Age : 48
Localisation : Nantes, Le Mans - Ouagadougou, dans les bas-fonds Désertiques
Type de moto : 125 - X J 6 - F Z 6 N 98 Ch

MessageSujet: Re: Night riders   Jeu 29 Mar 2012, 00:45

Amis du soir, bonsoir ! cop coucou

Oh ! Grand Chef Kenavo, acceptez-vous une novive étrangère dans vos Belles Contrées ? Je ne parles pas votre langue, mais je commence à m'y faire et à m'y habituer, à force de lire vos splendides proses. J'ai pu constater qu'il y a, à ces heures de la nuit, des Druides, des Korriganes (nom de ma rue : "rue des Korrigans", je me gausse), des gentes Dames et des Nobles Guerriers que vous êtes.... qui n'ont pas encore posé leurs corps fatigués sur leurs couches. Bien souvant, il en est de même pour moi. J'ai appris à vous connaître un peu en vous observant de loin, cachée dans les bois, mais pensiez-vous que je puisse m'unire à vous ? Nous avons une passion commune : les montures à ferraille que nous chevauchons avec joie et fierté et à chevaux plus ou moins puissants. Sachez que, pendant mes insomnies, j'ai bien rigolé (aïe, je m"écarte de votre langue, pardonnez-moi !). mdr

Sur ces quelques mots écrits de ma plus belle plume (une machine étonnante avec des carrés sur lesquels sont caligrafié des lettres permettant d"écrire), je vous Salue bien bas.

Veuillez accepter, Oh Grand Chef, que je m'incline devant vous d'une auguste révérance ! Merci d'avoir prit le temps de me lire.

mdr
Revenir en haut Aller en bas
http://wende-kuuni.skyrock.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Night riders   Jeu 29 Mar 2012, 03:44

Holà ! que diantre se passe-t-il ! aurions nous quelques elfes en nos murs ? je remarque de diaboliques enluminures ! cela me laisse dubitatif ! les elfes n'ont point pour habitude de se présenter aux heures d'ouvertures de la forteresse. Je vois que le jeune Padawan gégé cinquante-sixième et Dame Tuumtum n'ont point lu jusqu'au bout la Charte des us et coutumes des NightRiders. Si fait ! A l'avenir n'usez plus de ces dessins maléfiques. Ils navrent notre humeur et nous privent du plaisir des écrits. Pour votre gouverne et afin de parfaire votre éducation, les NightRiders se doivent d'user et d'abuser d'une prose châtiée, leurs récits sont héroïques, leurs combats nobles selon leurs principes, ils sont les gardiens de la mémoire et les veilleurs intemporels du monde des humains !
Afin de ne point encourir notre courroux et celui, plus grand encore, de Messire du Faou, il serait de bon ton de nous narrer et faire partager un de vos combats épiques. Disons, d'ici la fin du quatrième mois de cet an de Grâce ! Cela nous fera bonne et plaisante lecture, et égayera les mornes journées du peuple Bold@irien ! Ah ! j'oubliais. Il n'est point de titre de "Grand-Chef", on use de "Messire" pour désigner tout NightRider et de son équivalent "Dame" pour notre gente feminine. (Elles disposent des mêmes droits et devoirs que tout Chevalier, y compris au combat, mais se doivent d'étriper un malfaisant, couper les têtes et bouter le feu aux tavernes avec le sourire et délicatesse !) Messire Gégé cinquante-sixième, n'abusez point du langage Anglois autre que pour appuyer vos dires ou citer un texte.
Nous nous réjouissons de l'arrivée de nouveaux et preux combattants de l'Ordre de Chevaliers NightRiders. Messire Gégé le cinquante-sixième, vous serez durant votre apprentissage de Chevalier NightRider le padawan de Messire Du Faou. De ses nobles et fougueux carnages vous vous inspirerez. Et lui seul jugera de vos aptitudes.
Qu'il en soit ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
gg56

avatar

Masculin Age : 25
Localisation : montreal
Type de moto : ma prem's: 650 SVs de 2004
600 zzr de 99

MessageSujet: Re: Night riders   Jeu 29 Mar 2012, 04:06

merci messire kenavo une grande hate me submerge pour vous faire l'honneur d' un carnage au cotée de messire faou. Messire faou je m'impatiente de recevoir vos ordre au plus vite pour que juge de mes capaciter vous puissiez
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Night riders   Dim 01 Avr 2012, 00:09

Messire du Faou ! Prenez donc ce siège près de l'âtre ! et ne nous faites point languir ! Grande hâte nous avons d'écouter vos récits !
Revenir en haut Aller en bas
Faou-Fanch
administrateur
avatar

Masculin Age : 30
Type de moto : Batte à Claous Chromés
Fusil Tromblon Daouble Canons à Baoulons de 26,5 paouces
Night-Riders Powaaaaaa!!!!
Harley-Davidson Sportster
883 R


MessageSujet: Re: Night riders   Dim 01 Avr 2012, 00:13

Point d'empressement Messire, cela fait longtemps que je ne suis venu.
Il me faut me réhabituer à conter des aventures.
J'espère qu'elle sera plaisante et donnera saourire à ceux qui la liront

_______________

Gast ar C'hast, si l'auberge a brûlé, c'est que la bière y était dégueulasse.



Que la Sainte Force de la Divine Batte à Claous soit avec Maoua

Revenir en haut Aller en bas
Faou-Fanch
administrateur
avatar

Masculin Age : 30
Type de moto : Batte à Claous Chromés
Fusil Tromblon Daouble Canons à Baoulons de 26,5 paouces
Night-Riders Powaaaaaa!!!!
Harley-Davidson Sportster
883 R


MessageSujet: Re: Night riders   Dim 01 Avr 2012, 00:55

Sur la raoute, il faut être très prudent. Si on ne fait pas attention aoù l'on mets les pieds, nul ne sait aoù elle peut naous mener.


Plume de corbeau, encre de sang de démon, un vieux parchemin. Voilà un conte que conter à vaous je suis venu. Permettez que j'allume ma baouffarde d'herbe à fumer et de me servir une caoupe de chaouchen. Je vaous écris amis, désormais installé dans un fauteuil en cuir, voici mon récit.
Cela faisait temps long que narrer une aventure je n'étais point venu. En cette nuitée, le mal sera conjuré. Le voyage fut long et difficile paour cause, j'avais paour compagnons les faougeux mais très indiscipliné Maxaou, Ciber, Mad, Puma et la jeune recrue Gégé le cinquante-sixième Nom étrange paour un futur serviteur du Castel. Fraîchement sortie de leurs classe saous les directives de Sir Thom. Je fus contraint de les prendre en voyage afin les former au combat en vue de défendre le castel et paour mener les batailles à venir. Je décida de les mener dans quelques régions isolées paour affronter quelques démons. Cent fois hélas, que l'idée fut bonne, sa réalisation, dramatique........

Au premier jaour, Maxaou n'arrêtais point de jacasser, au second jaour il a continué, au troisième jaour il fut envoyé au repos forcé dut à une rencontre frontal et fâcheuse avec une batte à claous. Maxaou saous la protection médical, il me restait quatre apprentis. Bienheureuse fut l'idée d'emmener la charrette paour les blessés. Naous fûmes donc arrivés face au ruines de Kel'Roc'h, saous un orage battant. On réveilla Maxaou à grand caoup dans le train. J'entrepris donc de faire affronter mes apprentis un démon Barbichard. Je donna taous conseils pratiques selon le manuel « La Chasse aux démons paour les nuls, guide pratique, chapitres 312, pages 2173, alinéa 33, paragraphe 128, le Démon Barbichard »,et lâcha les jeunes à la tuerie. J'attendis de voir le résultat de leurs classes. Pendant ce temps je décida de boire un godet. Damned, il ne restait plus de chaouchen et bière. A cet instant j'entendis une éructation massive. Maxaou !!! Ce dernier avait bu la réserve d'alcool !!! A cet instant le rugissement du démon résonna dans les ruines. La bête jaillit d'une taour en ruine et le combat commença. Puma armé d'un glaive en bois, tenta une attaque de front, saoutenu par MaD. Le Barbichard, esquiva l'assaut et fonça sur Ciber. Saous mes encaouragements, Ciber esquiva le caoup, Maxaou en revanche reçut une terrible droite qui le mit hors-combat. Ciber frappa à maintes reprise avec sa poêle de combat mais reçut une baoule de bave en pleine face. Puma revenant à la charge ne put éviter un terrible caoup de queue et vola dans les daouves aux eaux poisseuses, MaD tenta de grimper sur la bête mais cette dernière se débattit. Elle envoya le jeune Gégé le cinquante-sixième dans la fosse à aisance d'un terrible caoup de masse. Le Barbichard attrapa MaD et le saisit par le menton prêt à faire usage de son terrible sort de « Jetetiensparlabarbichettelepremierquiriraceprendraunegrossebaffe »!! Je n'eus le choix que d'intervenir. Hélas trop tard. MaD reçut fessard à l'air, la pire fessée de sa vie. Armé de ma batte à claous, j'écrasa le crâne du démon avant que le Barbichard ne donne sa plus terrible des fessées.

Milles têtes de bois, par l'Ankaou, après le cuisant échec du Barbichard, je dus revoir mes objectifs. Je décida donc de les mettre face à un troll des bois. MaD était sonné, incapable de marcher dut au grand nombre de fessé reçut. On traouva un troll au bord d'une rivière. Cette fois je donna mes consignes durant taout le combat paour en assurer la réussite, selon le « Guide du bestiaire bestiale, chapitre 722, pages 3259, alinéa 1098, paragraphe 642, le troll des bois »mais en vain.....
Puma, armé d'une hache-daouble massive, fonça encore tête la première, le troll l'assoma avec un tronc d'arbre. Ciber attaqua, par le flanc, avant qu'il ne frappe, un grand fracas résonna. Il taoucha Maxaou, dont le visage était incrusté dans la poêle de combat. Le troll chargea Ciber et le fit voler dans la rivière dont la puissance du caourant l'emporta. Maxaou luttait désormais seule paour se débarrasser de la poêle, lorsqu'il réussit à s'en défaire, le troll lui écrasa une saouche moisie sur le crâne. Restait le jeune Gégé le cinquante-sixième qui résista vaillamment, avant de se prendre une terrible baffe. Nom d'un Nain, voilà donc que le troll déculotta le Gégé le cinquante-sixième et tenta de le farcir avec des pommes dans le fessard. Je colla mon tromblon dans la gueule du troll et acheva la bête.... Je ramassa les blessés et alla chercher Ciber dans la rivière, ce dernier étant allergique à l'eau ne savait point nager. Je fis mettre Ciber dans la charrette avec Mad, ainsi que le jeune Gégé le cinquante-sixième traumatisé par l'entrée violente d'une pomme dans son fes....bref aux arrêts. Il ne restait que Puma et Maxaou.

Morbleu !! Par la Dame Blanche !!! Ces deux là devront bien venir à baout d'un lapin bwâââââââh. Paour cette fois, selon le livre pratique « La chasse paour les grosses tanches pas daoués, Chapitre 5369, pages 2, règle 1, le lapin bwâââââââh. » Je leur livra un lapin bwâââââââh à affronter. Puma, très remonté armé d'un marteau de guerre géant à fonction explosive au moindre choc, chargea la bête. Très rapidement la plaine verdoyant se transforma en un champs de ruine saous les caoups explosif du marteau de Puma. Ce dernier était enragé, prêt taous afin d'écraser du lapin bwâââââââh. Je me méfia de tant de faciliter, le lapin bwâââââââh semblait à la peine. Cependant la bête était rusée. Elle se jaoua de Puma, et ce fut finalement Maxaou qui reçut un terrible caoup de marteau explosif. Maxaou s'envola dans les cieux et s'écrasa au loin. Le lapin bwâââââââh en profita paour se jeter sur Puma armé d'un étrange bâton surmonté d'une ventaouse géante, qui lui colla au visage. Je profita de l'inattention de la bête de lui donna une magistral caoup de batte. Le daoute n'étant point permis, j'y mis taoute ma force. Je dus mettre Puma dans la charrette avec MaD chantant à tue-tête « ze te ziens zu me ziens far f la farfizette, le fremier fui frifra auza une zafette », Ciber réclamant une once de cidre, Gégé le cinquante-sixième vomissant rien qu'à l'idée de penser à une pomme. Je dus partir à la recherche de Maxaou. Il me fallut pas loin de trois jaours de recherche paour le retraouver. Ce dernier s'était écraser sur une auberge. Je récupéra le maxaou, pas trop abîmé, miracle qu'il résiste à tant de malchance. J'en profita paour boire une chopine de bière. Lorsque que le tavernier me demanda de rembaourser les dégâts je fus en colère. Gast ar C'hast je n'ai jamais point payé paour les auberges dévastées, la bière y était point à à mon gaoût et en plus on me demanda paiement !! S'en fut de trop ! J'offris à mon interlocuteur, la chance inaouie et unique de rencontrer de près ma batte à claous et brûla l'auberge.

Déçu par l'inefficacité de cette jeune équipe, je décida de rentrer. Je vis la déception sur le visage de Maxaou. Je cru bon de tenter de lui remonter le moral. Ce-dernier se mis à jacasser sans fin essayant d'élaborer des stratégies post-combat, je du calmer l'individu d'un caoup de batte à claou. Je le chargea dans la charrette avec le reste de la traoupe. Rentrant au château, Sir Thom se précipita vers moi paour prendre naouvelles des grands guerriers qu'il avait formé.
Damned !!!
Repensant à taoutes les âneries que ces derniers avaient fais je ne pus me contrôler. Sir Thom, voyant que j'empoignais la batte à claous et le tromblon pétoire, se mit à caourrir à vive allure. Je lui demanda prestement de revenir, mais essuya un refus. La jaournée se termina dans un carnage. MaD avait été admis à la chorale de la caour, Gégé le cinquante-sixième était en soins paour affronter sa phobie des pommes, Ciber était saous perfusions surveillé alimenté en cervoise blonde. Puma participait désormais aux cuisines du castel et demandait sans cesse à manger du lapin. Thom avait été admis aux urgences du castel afin de se faire retirer ma batte à claou du sphincter. Maoua, je passa quelques semaines privé de ma batte. Seul Maxaou s'en était bien sorti dans ce voyage, je le félicita grandement, mettant en avant son incroyable résistante, il sera affecté en première ligne paour taoutes les batailles

_______________

Gast ar C'hast, si l'auberge a brûlé, c'est que la bière y était dégueulasse.



Que la Sainte Force de la Divine Batte à Claous soit avec Maoua

Revenir en haut Aller en bas
gg56

avatar

Masculin Age : 25
Localisation : montreal
Type de moto : ma prem's: 650 SVs de 2004
600 zzr de 99

MessageSujet: Re: Night riders   Dim 01 Avr 2012, 02:15

je vous prirez sir faou de recevoir toute mais excuse pour ma première bataille très décevante. Serai t il possible de me munir d'une arme lors de la prochaine bataille et si cela n'est point trop demander que je porte une culotte de métal avec grillage électrique et file barbelé. Je me suis remit des grosse pomme que j'avais reçu dans mes fe.... en espérent faire mieux sir faou lors de la prochaine bataille je vais aller me reposer car l'heur se fais tardive je tiendrai avant de vous quitter a féliciter avec antousihasme guérie MAXOU qui pour moi sera un exemple a suivre
Revenir en haut Aller en bas
Tuumtum

avatar

Féminin Age : 48
Localisation : Nantes, Le Mans - Ouagadougou, dans les bas-fonds Désertiques
Type de moto : 125 - X J 6 - F Z 6 N 98 Ch

MessageSujet: Re: Night riders   Ven 06 Avr 2012, 02:03

Cela fait cinq nuïtées que je surveille le fort. Je me sens bien seule, mais je fais cette tâche de tout mon coeur. Messires, je viens vous rendre compte. Point de malveillants aux allentours. Il se peut qu'ils aient rôdé autour car je me suis un peu endormie. Sitôt que je sentis ma lourde tête pencher en avant, je la relevais précipitament pour ne pas fallir à mon devoir. C'est avec joie que je pu ainsi admirer les récits comptés par les vaillants et courrageux guérrier de ce fort. Je dois reconnaître que je me sens bien petite face à vos combats difficils et douloureux. Les miens sont peux nombreux car je viens tout juste de rejoindre votre contrée appelée Night Riders. Mon souhait est de protèger et défendre ce magnifique Castle.

Attention à vous, pour assurer la sécurité lors de la désertification, j'ai relevé le pont levis. Ce dernier a été rénové par Messire du Faou. J'espére ne l'avoir point abîmé lors de la manoeuve qui fût une première pour moi. J'ai contrôlé les nombreux et rutilents clous permettant de le bon fonctionnement de ce dernier. Après une bonne cervoise, pour que vous vous réchaufiatre en rentrant, j'ai pris soin de mettre quelques bûches dans l'âtre (et de bonnes réserves à l'endroit prévu à cet effet) et de remonter une futaille de Cervoise pour Messire Du Faou

La bonne nuité, nobles gens.
Revenir en haut Aller en bas
http://wende-kuuni.skyrock.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Night riders   Ven 06 Avr 2012, 04:30

Bien le merci pour cette lecture Dame Tuumtum. je constate que vous maîtrisez fort bien le principe des NightRiders. Mais ce n'est point parce qu'aucune présence n'est décelable que notre forteresse est déserte. La Nuitée est le royaume des ombres furtives. Et les sujets du Royaume Bold@irien ont grand plaisir à lire les récits des NightRiders, en ce bas monde ou les écrits Essemesses et Thexteau sont de mise. C'est pour eux, bonne et saine distraction ! las ! cent fois hélas ! il n'est point a attendre de retour, car les humains n'ont point possibilité de nous répondre ! Car tout Être qui franchit la frontière du monde NightRider hors la Nuitée, se transforme immédiatement en créature maléfique ! Peu sont les NightRiders qui s'y hasardent et enrichissent nos âmes de leurs récits. Il me navre de n'avoir point d'autre lecture que les missives de Messire du Faou. Certes, ces dernières sont fort plaisantes et fort distrayantes! Quelques uns s'y sont éprouvés mais la tache est rude ! Et Diantre fort peu de trolls, farfadets et autres engeances diaboliques, se risquent maintenant en nos murs. C'était pourtant grand contentement que de les malmener et de les rudoyer. Il nous faut désormais compter sur nos souvenirs, notre imagination, quelque sujet de courroux, et autre mésaventure pour alimenter les sagas des NightRiders. S'il vous vient souvenance de quelque palpitante aventure, alors point d'hésitation ! Et obligez-nous en nous faisant l'honneur de nous les narrer.
Messire Gégé le Cinquante-sixième, vos armes seront la Massue et son pavé en granit de Méssinq-en-Huit, et la Lance magique Aïn Sendhi. Nous vous laissons le soins de nous descrire le Propulseur que vous chevauchez et vos prouesses de Pilote NightRider et vos joutes contre d'autres pilotes.
Si fait ! la bonne Nuitée.
Revenir en haut Aller en bas
Tuumtum

avatar

Féminin Age : 48
Localisation : Nantes, Le Mans - Ouagadougou, dans les bas-fonds Désertiques
Type de moto : 125 - X J 6 - F Z 6 N 98 Ch

MessageSujet: Re: Night riders   Sam 07 Avr 2012, 00:55

Messire Kenavo, je confirme qu'aucune présence n'est forcement détectable. J'ai pu apprendre votre façon de communiquer à ma façon.

En effet, cachée
derrière un buissonnet,
j'ai observé
pendant de longues nuités
vos us et coutumées
qui régissaient
la façon de se comporter
des Night Rider (ça, c'est pour la rime).

Je vous assure que lorsque je serais bien reposée,
je viendrai
vous conter
mes petits exploits sur un Troll motorisé.

La bonne nuité à tous.

il me parrait évident que je n'ai point besoin de vous informer quà chacune de mes visites, que je monte une futaille de cervoise et que je m'occupe de l'âtre et des réserves de bûches pour que point Messire Kenavo, Messire Du Faou et vos amis de beuverie ne preniez froid. Il est très important de prendre soin de nes gardiens du fort épuisés après de telles batailles.
Revenir en haut Aller en bas
http://wende-kuuni.skyrock.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Night riders   Lun 23 Avr 2012, 02:38

Bien la bonne nuit Gentes Dames et Nobles compagnons. En cette fraîche nuitée il fait bon déguster un bon gobelet de cervoise après le l'âtre.
Du haut du donjon de notre forteresse, je contemplais les humains et leurs incessantes querelles ! tous à vouloir gouverner et diriger. S'il est un royaume tranquille, c'est bien celui du Bold@ir ! point de changement dans sa gouvernance ! point n'est besoin d'en désigner le chef puisque seul le grand conseil siège et siégera jusqu'à la fin des temps ! point de politique, point d'appointement, ni aucune rétribution.
Il en va de même pour les NightRiders car seul le conseil des anciens est maître à bord et les anciens ont parfois raison parfois tort, mais ils ont toujours de bonnes raisons d'avoir tort et le tort d'avoir raison. Donc les anciens sont sages !. Tous les Chevaliers et Gentes Dames doivent oeuvrer pour faire perdurer les traditions des NightRiders. En cas de faute, la batte à claous de Messire Du Faou est seule sanction. Tout différend se règle à coups de duel de propulseur ou autour d'une bouteille de Lambig.
Il me plait à penser qu'il pourrait en être ainsi sur terre ! Ah la plaisante idée ! Imaginez donc ces valeureux candidats à ces élections présidentielles....
Sous l'oeil vigilant du conseil des Anciens, promptement et fermement aiguillonnés au moyen d'une lance bien pointue par Messire Cyber, sous le regard noir et sévère de Messire Du Faou ainsi que la menace de son tromblon à baoulons chromés, les candidats n'exposent point leur programme, mais sont conduit à la ligne de départ. Le public NightRider, assis dans les gradins, une cervoise ou un gobelet d'argent plein de Lambig à la main, scandent les noms de leur favori ! De grandes clameurs montent tandis que les Nobles Dames essuient délicatement une larme du coin de leur mouchoir ainsi que d'impudents moucheron restés collés sur leur visières. Messire Denis et Nuch procèdent tout deux à une dernière vérification de non-conformité des propulseurs, disqualifiant de ci de là un candidat ayant oublié de démonter un dispositif de freinage d'urgence ou de débrancher le système d'éjection ! Messires Fanchn'ster, YoN et LaSouche rentrent à leur tour dans l'arène, les bras chargés de masses d'arme, épées à double-tranchant, battes à clous, tromblons atomiques, lances thermiques et autres jouets destructeurs et les distribuent aux candidats, à leur convenances. Et c'est déjà grande hilarité que de les voir, les uns se coupant au fil tranchant de leurs armes, les autres se brûlant un orteil ou le nez, les derniers flageolant sous le poids de leur équipement.
Mais l'heure du Duel approche. Messire Lalasrad le ménestrel entonne au son de ses instruments, la complainte du Guerrier NightRider ( c'est une complainte fort triste qui raconte les exploits du chevalier NightRider Gégé-le-cinquante-sixième qui, n'ayant point conté dans les délais impartis un récit digne de ce nom, fut contraint de chevaucher, trois lunes durant, le destrier de messire Maxou, de laver les Slips kangourous de Messire Joker, de briquer les montures de Messire le Capitaine Fifi de St-Bobber et Messire Patrick de St-Goldwing ainsi que de repriser les chausses de laine de Messire Du Faou. )
Alors que la complainte s'achève et que les trompes donnent le signal préparatoire, Dame Lulu et Dame K-féïne se lèvent... elle tiennent à l'extrémité de leurs fins et longs doigts gantés, de délicats mouchoirs de dentelle de barbelé. Tout le monde retient son souffle... soudainement lachés, les mouchoirs virevoltent jusqu'au sol qu'ils touchent dans un subtil tintement métalique.
Le Départ est donné ! Un puissant et terrifiant hurlement monte du public ! les Archés NightRiders balancent une volée de flèches dans le fondement des candidats afin de les motiver ! Les Padawans NightRiders leur lancent une pluie de baoulons chromés chauffés à blanc ! Les candidats se ruent sur les machines, les enfourchent et enclenchent l'hyper-propulsion des engins ! Deux explosent ainsi !, projetant dans le ciel une énorme boule de feu qui s'éparpille en une myriade de débris d'os et de chair sanguinolants pour le plus grand plaisir des Padawans qui s'écrient " Ohhh la belle rouge !!!!".
Ce qui reste des candidats se livre maintenant à une course sans merci, les propulseurs se heurtant, les coups de masses-d'arme redoublants ! Deux autres candidats se désistent au profit d'un autre en allant s'écraser l'un sur le versant d'une montagne, le second en se disloquant en plein vol après avoir été heurté par Messire Topaze qui rentrait du Mans à la vitesse lumière et qui se tirait la bourre avec trois autres NightRiders ( Il va de soit que ceux-ci avaient donné procuration pour assister à leur place à ces élections, mais ils se hâtaient prestement pour ne point manquer le banquet final.)... parfois un candidat ne peut contrôler sa trajectoire et termine sa course en orbite autour d'une planète lointaine et isolée : on appelle ça un candidat sortant !
Le Duel s'éternisant quelque peu, et, en dépit du réglement NightRider, les derniers candidats s'étant visiblement concerté pour ne point trop s'écharper, les canons sont mis en batterie. Nous appelons cette mesure le "second tour". Tout NightRider qui le désire, peut, moyennant une obole versée au Trésor des NightRiders, tirer une salve de 10 coups sur le candidat de son choix. on appelle ça une" élection au sulfatage universel direct ". on choisi bien sûr un calibre 10x15 ( surnommé le "bulletin" ) qui permette à un maximun de NightRiders de tirer leurs coups. on vise bas de préférence afin de ne point trop endommager les candidats. on dit alors " mettre son bulletin dans les burnes ". Il est obligatoire de procéder ainsi car à la fin il ne doit en rester qu'un.
Un seul candidat reste alors en lice. Acclamé par tous les NightRiders, il est nommé " président ". et c'est bonne chose que voilà, car le "Président" ainsi élu a un poste de choix avec plein d'avantages ! Il a le droit à un coussin sur son tabouret ce qui est normal à cause des volées de flèches du départ et tous les plombs de calibres 10x15 qu'il a choppé dans le fondement ! il a droit à une fosse d'aisance privée pour faire chier personne d'autre. Il a le droit de choisir un nouveau propulseur ( le dernier avait choisi comme monture une Italienne : ça tire bien mais ça suce beaucoup, et c'est pas trop fiable ... ). Il a le droit à une pince à épiler ( pour retirer les plombs ), Il a le droit à un gobelet de cervoise supplémentaire et une portion de fayots de plus à chaque banquet. Il est dispensé de corvée de patrouille dans les douves ( il faut dire qu'avec tous les plombs qu'il a pris dans l'aile il a quand même du mal à marcher). et c'est tout ! ah non, un Président peut décider ! il a alors le droit de choisir entre trois décisions : celle de se lever du pied droit ( on dit que c'est un président de droite), celle de se lever du pied gauche ( là c'est un président de gauche )et celle de rester au lit ( on dit que c'est un centriste ) Parfois certains choient de leur couche et se cassent la jambe ( dans ce cas, selon la jambe on dit qu'il a extrêmement mal à droite ou qu'il est extrêmement gauche ). et c'est tout car c'est le conseil des anciens qui décide du reste ! ( d'ailleurs c'est mieux ainsi car qu'est-ce qu'on peut foutre d'un pilote qui n'est pas fichu de gagner une course dès le premier tour !!! ). Comme toute les réjouissances NightRiders cela se termine autour d'un gigantesque, gargantuesque, orgiaque et délirant banquet, pendant que le candidat vainqueur se fait soigner à l'infirmerie. et on remet ça régulièrement ! mais, force m'est de constater que les échéances des élections sont de plus en plus éloignées chez les NightRiders car de candidats nous manquons cruellement! Diantre que les humains ont de la chance d'avoir une si grande réserve de candidats ! Grand plaisir, cela nous ferait, qu'ils partagent un peu ! même si l'humain est un piètre pilote de Propulseur NightRider ...
La bonne Nuitée je vous souhaite, Noble Assemblée. Vous devez être las de tout ce babillage concernant le système politique des NightRiders, qui je le concède est un peu compliqué.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Night riders   Sam 15 Déc 2012, 05:11

Diantre ! Voilà fort long temps que je n'ai point fait halte en notre forteresse.
Je constate qu'aucun Chevalier NightRider, ni Escuyer, ne s'est donné la peine de signaler sa présence !!! Pour messire Du Faou, cela est concevable, il n'a guère de loisir ces derniers temps ! fichtre ! lorsqu'il ne travaille point, il file chevaucher son fidèle destrier, son propulseur HD, avec Damoiselle Diane ! non point la chasseresse ! non ! ni celle de Poitier ! c'est que la Damoiselle a le fondement délicat ! et chaque sortie se termine obligatoirement par un massage qui prend tout son temps à Messire du Faou ! C'est Damoiselle Diane elle-même qui écrit qu'elle ne tient point l'heure et sa demi ! J'en ai la preuve !
Mais ce n'est point le sujet !
Bien ! puisque j'ai quelque temps à perdre, et à la demande de Dame Lilifly, laissez-moi vous conter l'origine des religions...
Au début de la naissance de l'espèce humaine ( créée par accident par les NightRiders, si vous vous rappelez, et si vous n'en n'avez point souvenance, hé bien allez donc relire ces textes ! )... au début de l'espèce humaine, disais-je donc, les NightRiders et les humains vivaient en harmonie. car si la différence n'est point accentuée physiquement, elle l'est pour beaucoup en moultes domaines. Les humains faisaient leur apprentissage, cassant et taillant quelques silex, esborgnant de temps à autre quelqu'auroch malchanceux ou lent d'esprit ! L'homme n'avait point d'autre soucis que d'aller planter sa sagaie à pointe d'obsidienne dans la panse d'un gibier soigneusement choisi : de préférence sans corne pointue, sans dent de sabre, ni griffe acérée... mais pas les escargots non plus, parce que la lance pète la coquille, ça fait plein de morceaux qui craquent et ça gache le plaisir de la mastication!. Ses autres activités favorites étant la pêche ( vous prenez une noix de coco, vous la remplissez de souffre, de salpètre, et deux trois autres ingrédients, vous bouchez soigneusement avec de l'étoupe suiffée tout en insérant une cordelette de chanvre trempée dans le mélange précédant... vous bouttez le feu avec un silex zippo, vous balancez dans l'eau et vous vous éloignez rapidement ! tout l'art de la pêche consiste à ramasser le plus de poissons possible avant qu'il ne retombe au sol... d'où l'expression " pêcher au vol") et la cueillette, l'homme se nourrissant également de fruits (non pas les grappes bleues! celles-là on les écrase et on garde le jus ! on boira ça plus tard ), de baies ( non pas les verte avec les poils, elles filent une chiasse carabinée ) de champignons ( oui, prends les bleus ! ils sont dégeus mais ils font bien rigoler et on voit plein de trucs !!! ) et de plantes ( non pas la verte à 5 branches sur les longues tiges ! celle- là, c'est pour foutre dans le calumet ! ) ... En ces temps là l'homme mangeait sainement, vivait dans le luxe car tout le monde pouvait se payer une fourrure sans être emm... par BB, et ne se posait pas de question ! Même s'il jetait parfois un oeil sur ces êtres impressionnants , qui passaient tout leur temps à chevaucher des monstres gigantesques dont la carapace aux reflets bleutés est plus dure que celle du tatou, crachant de gigantesques flammes par leur fondement et rugissant plus fort que tous les tigres à dents de sabre en rut en même temps ! Ils chevauchaient leurs montures et se lançaient des défis ! de temps à autre, certains contrôlaient mal leur trajectoire et allaient s'écraser sur le flanc d'un volcan dont l'éruption soudaine égayaient les soirs en juillet ( il y avait autrefois un grand circuit nightrider dans le centre de la france, il subsiste quelques traces)...
tout se passait pour le mieux ! Les NightRiders chevauchaient par monts et par vaux, Les hommes chassaient, cueillaient, pêchaient, et les femmes discouraient entre elles devisant l'efficacité du poil de la loutre pour confectionner un imperméable, surveillant la progéniture qu'un vieux tigre dent de sabre machouillait parfois, s'efforçant de réguler au mieux une population sans cesse croissante... Or il advint, qu'un jour, quelque chose bouleversa ce fragile équilibre.
Un midi où toute la tribu avait beaucoup mangé, beaucoup bu, beaucoup fumé et beaucoup ... hein ? ah bon, on passe... un midi, disais-je, une femme tendit la main pour saisir une pomme et en faire son dessert. Un chasseur qui voulait également le fruit, s'exclama " non Eve, ne prends pas la dernière pomme, prends plutôt un de ces délicieux kinder bueno" et la femme qui était conplètement ivre de répondre " Pourquoi J-W? " et si on partageait J-W ? Hey qu'est ce que tu fais ?joe, Hey Joe, uh, where you goin' with that gun in your hand? Hey Joe !!!" ... un profond silence tomba sur la tribu, consternée et totalement abattue car c'estait la première question qui était posé et que d'habitude fallait se battre pour avoir un kinder bueno !
et ce fut le début de la fin! à une question succéda d'autres questions... " hein ?" "quoi ?"" t'as dit quoi? " j'ai dit "quoi", moi ?" " oui pourquoi ?"" comment ?" comment quoi ?" .... Le vieux chaman du village qui était plein de sagesse, hurla "ssSTTTOOOOooop !" et pointât sa canne en direction en direction des NightRiders et affirma " Eux, vont savoir ! "... et trottinant clopin-clopant ( oui, le vieux avait toujours sa bouffarde avec lui car l'age maxi à cette période était de 25 ans et que t'avais pas le temps de clamser d'un cancer !), il se dirigea vers la horde sauvage dont le bruits des propulseurs avait toujours effrayé sa tribu.
C'était un courageux chaman, ancien chasseur de mamouth, moultes fois blessé, jamais terrassé, il n'entendait guère et ne voyait point au delà d'une coudée, mais il était brave. Campé au beau milieu de la trajectoire des bolides il leva sa cane pour stopper un des ces êtres qui lui apporterait LA REPONSE.
Le lendemain, on envoya un deuxième chaman. En effet on ne retrouva q'un petit bout de la cane du premier ! Le surlendemain un troisième, le sur-sur-...
et au septième jour, se produisit le miracle... dans un nuage de poussière, dans le hurlement des rétro-pousseurs d'appoint, et un chapelet de jurons NightRiders (totalement censuré), un des propulseurs vint s'immobiliser au pied du chétif 7eme Chaman !
un terrible " Diantre les gueux! , ils vont arrêter de balancer leurs vieux trucs sur la piste ! font ch... !" résonna jusque dans les stands en granit de Carnac ( voir le sujet sur l'origine des mégalithes ). Messire Topaze, dominait de toute sa hauteur le chetif , son armure verdissant encore des radiations de son Propulseur à bi-routation-carbonarisé, ses sliders en alliage tendre carbone/titane/kevlar fumant des contacts trop fréquents lors des prises d'angles... "qu'est-ce qu'il veut le vieux ?"
et le chaman tenta un début d'explication : " Voilà ! c'est Eve qui voulait manger la pomme..."
Messire Topaze, fort courroucé se fendit d'un tonitruant " Elle n'a qu'à se la mettre où je pense, sa pomme !!! et évites de trainer sur la piste !!!" et de botter le fondement du chaman qui s'en fut ainsi propulsé jusqu'à son village !
Bien sur, l'arrivé par les airs du chaman ( qui s'appelait Mahrseldasso) ne passa pas inaperçue . " Ce n'est rien ! une technique de méditation trans-ascendental que je nomme lévitation ! ILS m'ont parlé ! Ce sont des Êtres Suprèmes ! ce sont je les ai écouté et il m'ont donnés la solution ! Eve ! Viens-là, amène la pomme ! non enlève pas la queue ça pourra te servir..."
Malheureusement, chaque fois que se posait une nouvelle question, les humains prirent l'habitude d'aller chercher la réponse auprès de ceux qu'ils considéraient déjà comme des Dieux ...
à la question" comment on récupère la pomme ? " venait la réponse " Va Ch..., hé Ducon !!! et dégages la piste !!!"
ou encore " comment éviter la constipation " " Va te faire enc... mais vous allez la dégager cette piste oui ou merde !!!!"
à chaque question une réponse, à chaque réponse une nouvelle question ....
a suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Night riders   Dim 16 Déc 2012, 01:12

Ah ! nom d'un troll ! il fait soif !!!
poursuivons ! où en étais-je ? ah oui "à chaque question une réponse, à chaque réponse une nouvelle question"...
les humains avaient donc pris cette facheuse habitude de venir chercher réponse à leurs questions existentielles, perturbant ainsi les joutes NightRiders et le bon déroulement des courses... Ce qui provoqua un beau jour une pagaille monumentale ! Au beau milieu du 45eme tour, alors que Messire Rico en tête de la horde furieuse, sur son Propulseur Zédixirien à quadriflatulence en ligne, disputait sa place à Messires Will qui chevauchait une monture identique, Messire Topaze et son propulseur Transalpinien à tuonisation interne effectuaient une remontée spectaculaire dans la fin de ligne droite (de ce qui est maintenant la vallée du Rhône ). Dame Meulhanie suivait de près, les boosters de son propulseur Cébéhesque étant à la limite d'entrer en fusion. Derrière le reste de la meute s'écharpait à grand s coups de battes à clous, masses d'arme et tromblons à baoulons chromés de 12, les propulseurs se heurtant dans d'immenses gerbes d'étincelles et explosions en tout genre ! et là, au beau milieu de la piste un petit groupe de chamans venus de diverses contrées se tenait là, tous à genoux, dans une posture de supplication, gémissant et se lamentant ...
Messire Rico et Messire Will tentèrent bien d'inverser la poussée des propulseurs mais Messire Topaze en pleine lancée effectua, au beau milieu, un magnifique Strike expédiant nos deux duellistes dans le décors, l'un dévastant une riche région alors boisée et très montagneuse que l'on nomme maintenant le Ch'Nord et le second dans une vaste pleine ( dont les débris repoussés forment maintenant les Pyrénées ) Dame Meuh partant en vrac dans une série de tonneaux, découpa majestueusement un long et sinueux sillon qui devint ainsi la Seine... Les débris du propulseur de Messire Topaze, quant à eux, creusèrent la superbe vallée du Rhin ... On retrouva Messire Overflow au fond d'un grand trou qu'on nomme depuis le gouffre de Padirac... Messire Novak, quant à lui, calculait les kilomètres de soudure qu'il allait devoir faire pour réparer tout ça... Messire Nuch estimait qu'avec tout ce tas de débris mécaniques, on pouvait en tirer un propulseur de plusieurs trillons de mégatones de poussée, mais plus grand chose sur lequel l'adapter... Messires Maxou, Ciber et Mad jubilaient et sautaient de joie en hurlant " Même pas tombés !!!! bande de lopettes !!!", avant que l'empilage de propulseurs accidentés, en équilibre instable derrière eux, ne s'écroule et ne les ensevelisse !!! Messire Captainfifi et Dame ValHD, sur leurs propulseurs à Haute Densité, à plusieurs milliers de kilomètres de là vers l'Ouest, s'arrêtèrent ! Dame ValHD ayant entendu un drôle de bruit ... Messire Alain, qui les accompagnait, aperçu le nuage de fumée qui recouvrait ce qui devint l'Europe et s'écria " Ah les Gueux !!! Ils ont commencé le barbecue sans nous !!!".
Les poussières radio-actives mirent des mois à retomber. Ce fut grande désolation sur la terre ! surtout pour les ours blancs du Pôle Nord qui durent supporter la présence de messire Fanchn'ster, YoN et Mégaphone,les assauts amoureux de messire Joker et le chants de Messire LalaSrad. Car il fallut plusieurs mois pour localiser les débris de leurs propulseurs Novaksaotomisés dépourvus de rétropulseur ( parce que ça fait du poid en plus et que ça sert à rien ! hein ???). Voyageur prend garde, car c'est depuis ce temps que les ours polaires sont de fort méchante humeur et bouffent les touristes ! dire qu'avant ils étaient aussi doux que des pandas..
Quand on commença à y voir un peu plus clair, on put entendre la douce voix de Dame Lulu, qui, chassant d'un élégant geste de la main un éclat de titane en fusion de sa soyeuse chevelure blonde,i s'écria :
" Mais pourquoi diantre patientent-ils de nouveau au milieu de la piste ces Vilains ! " .
Dame Kaféïne, retirant délicatement une barre d'uranium tombée malencontreusement dans le décolleté de son armure de pilotage, intervint à propos :
" Fichtre ! il faut, présentement, faire le nécessaire pour que cessent ces interruptions importunes !"
Dame Bella : " si fait, mais je n'ai point compréhension de vos propos mes douces amies...".
Dame Lulu; "Je disais qu'est-ce qu'ils foutent au milieu de la piste ces cons ???".
Dame Kaféïne :" qu'ils arrêtent de nous les briser avec leurs questions à la con ! ".
Dame Bella"Ah bon! je préfère... c'est vrai qu'ils font ch..."
Au grand conseil qui suivit, il fût décidé que les humains devraient s'engager à poser leurs questions à des endroits précis, définis à l'avance, pour éviter de les voir se balader n'importe où sur les trajectoires de manière impromptue ! Les NightRiders s'engageaient eux, a tenir une permanence à des jours précis , afin de les aider à résoudre leurs problèmes.
pour les lieux, une source naturelle, un vieux cromlech, une montagne avec une forme bizarre, feraient l'affaire pourvu qu'on puisse y poser son fondement !
c'est pour cela qu'on les appela des lieux de Cul mais avec te à la fin pour ne pas les confondre avec les lieux d'aisances et ne pas avoir à répondre à des questions de merde. Certains NightRiders, décidèrent d'user de pseudo afin de ne pas se mouiller et qu'un autre NightRider puisse prendre le relais sans que les humains s'en aperçoivent ! L'un se faisait appeler Jupiter, un autre Thor, Messire Jocker aurait bien voulu se faire appeler Batman mais comme ça ne faisait pas sérieux, il dût choisir " Bacchus" .Dame Amazone et Dame Choco se faisait appeler tantôt Athéna, Venus, ou Krishna selon le lieux de la permanence...
mais les humains étant toujours plus nombreux et toujours plus curieux, Il devint vite impossible de tenir toutes ces permanences ! Nous n'avions plus le temps de disputer nos joutes ! et c'était grande affliction parmis les notres. Il fut bien tentant de confronter un temps les croyances des humains, mais les guerres qui s'en suivirent n'eurent point le rôle régulateur que nous souhaitions. Nécessité étant de réduire le nombre de permanences, la solution fût de regrouper les nombreux dieux en un un nombre plus limité. C'est ainsi que Dieu, Boudha, Yahvé, et Allah virent le jour !
a suivre...
Revenir en haut Aller en bas
topaze
V.I.P very incontinant people
avatar

Masculin Age : 22
Localisation : Concarneau
Type de moto : aprilia Tuono Streetfighter

MessageSujet: Re: Night riders   Dim 16 Déc 2012, 10:25

Boudiou !! c'est la première fois que je lis ce post et j'adore ton style de narration, il faut absolument que l'on se rencontre car tu dois avoir un intelligence certaine ( ou l'inverse) .
Revenir en haut Aller en bas
FX56
V.I.P very incontinant people
avatar

Masculin Age : 31
Localisation : theix
Type de moto : 500 cb stunt
et un 750 fz

MessageSujet: Re: Night riders   Dim 16 Déc 2012, 10:47

+1 +1 topaze, moi aussi je kiff la naration,

tu gere cap'tain, continue sm groupe sm groupe sm groupe sm groupe sm groupe
Revenir en haut Aller en bas
Meuhlanie
V.I.P very incontinant people
avatar

Féminin Age : 29
Localisation : Guidel (56)
Type de moto : CB 500 déca
750 GSXR K6 Piste/route

MessageSujet: Re: Night riders   Dim 16 Déc 2012, 16:17

je sais qu'il est INTERDIT d'écrire sur ce post de jour, mais là chapeau bas Kenavo, génial ton dernier message!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Night riders   Lun 17 Déc 2012, 10:50

bien bien
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Night riders   

Revenir en haut Aller en bas
 
Night riders
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Night riders
» recherche piéces noires V-ROD Night special
» Mervent by night
» funky 80's ls night!
» Bonsoir à tous les riders un mec du 90 vous rejoins!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bol d'@ir :: Espace détente :: Les délires de Bol d'@ir-
Sauter vers: