Bol d'@ir
Pour avoir acces à toutes les cathegories vous devez posseder un compte sur le forum, n'oubliez pas de vous presenter afin que nous en sachions un peu plus sur vous !

si vous rencontrez des difficultés à vous inscrire merci de nous envoyer un mail à boldair56@gmail.com nous tenterons de vous aider au mieux.


AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Tee-shirts et Sweats - Cliquez ici

Partagez | 
 

 Night riders

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Night riders   Mer 19 Déc 2012, 01:28

Diantre et Fichtre. Il y avait fort longtemps que nous n'avions subit une telle attaque !
Ah les fourbes créatures ! Profiter de mon repos diurne pour de telles exactions ! Gast ! C'est en descendant aux communs pour y quérir quelque collation et me restaurer que j'ai pu constater ces méfaits ! Au commencement, juste quelques graffitis dans le grand escalier du donjon. Puis la salle d'armes ! Il ne fût point malaisé d'en deviner les auteurs ! Bien que puérilement esquissés, il était plus qu'évident que ces dessins représentaient là, les attributs mâles de l'espèce humaine ! Et à en juger au graphisme force m'est de constater qu'il n'y avait point une, mais bien deux de ces êtres malicieux qui rodaient en nos murs : deux Lutines, et de l'espèce la plus vicieuse, des Lutines Perverses ! Par la barbe du grand bouc !
Cela n'allait point être chose facile que de les capturer. Moultes de ces diaboliques créatures m'ont donné du fil à retordre par le passé. Elles sont vives et agiles. Promptes à se déguiser et à prendre l'apparence d'une Dame de notre espèce, elles conservent cependant des traits de la leur. Et il suffit de ne point les regarder directement pour saisir la supercherie. N'ayant point l'aide de Messire Du Faou, parti en de lointaines contrées mettre fin à quelques désordres et dégats( à moins qu'il n'en fisse davantage !), il me faudra bien me résoudre à les mettre hors d'état de nuire seul.
Las, cent fois hélas! à cette catastrophe devait s'ajouter une seconde ! traversant le parvis central, je remarquai d'immondes glaires verdâtres ! leur pestilence caractéristique signalait la présence de ces affreux trolls. Et c'est même engeance que cette vermine, qui peut elle aussi prendre l'apparence d'un bon et brave chevalier NightRider. Mais le troll vit dans de sordides et sales tanières, grande est sa négligence et sa fainéantise. il est repoussant de saleté et sa peau est couverte de pustules purulentes qui suintes des humeurs corrosives !
Sur le marbre du sol, grêlé de petits cratères encore fumants, je puis dénombrer deux de ces infernales bestioles ! Leurs traces se dirigeaient vers les écuries où nous entreposons les propulseurs. Tout autant, les graffitis de nos deux drôlesses de Lutines Perverses nous y menaient !
Ces fâcheux envahisseurs n'auraient point eu l'audace de s'y trouver puisque j'entendais là les éclats de voix de Messire Topaze et de Dame ValHD qui devaient débattre vivement au sujet de leurs montures respectives. Dame ValHD était aux commandes du Propulseur à Haute Densité Crossboné de Messire Captainfifi, ou plutôt curieusement installée à l'envers, les pieds posés de part et d'autre des deux tuyères chromés . Messire Topaze tentait de fixer des fontes emplies de victuailles sur l'arrière lisse et profilé de son Propulseur à Tuonisation interne !
"Holà Messire Topaze ! Bien la bonne nuitée ! vous partez en expedition ? Votre propulseur n'est point à l'usage d'emporter telle charge ! cela ne tiendra jamais !
et Vous, Dame ValHD ! Messire votre époux ne risque-t'il point de s'offusquer de vous voir ainsi malmener son destrier ? " leur lançais-je... " je cherche trace du passage de deux duos, de troll et de Lutines Perverses !"...
Un petit rire cynique et aigrelet résonna disgrâcieusement à mon oreille et je puis apercevoir se reflétant dans le carénage lustré d'un propulseur Goldwinien, une main levée, le majeur tendu vers le haut... " Curieux... ce n'est point là, manières de Dame ValHD !!!" songeai-je ...
Pris d'un doute, je m'approchai d'elle..." Ah..., je n'y pense qu'à présent, mais Messire Captainfifi m'a demandé de vérifier le contacteur d'allumage de son propulseur ! Dame ValHD, auriez vous l'amabilité de mettre le contact puisque vous êtes instalée ... "
Comme je l'avais pensé cette dernière chercha en vain le dit contacteur sur l'arrière de la monture de messire Captainfifi. "Appuyez donc sur le bouton rouge qui clignote "lui conseillai-je ! Comme prévu le système d'éjection des réducteurs sonores des deux tuyères fut mis à feu et la Lutine perverse qui avait pris l'apparence de Dame ValHD fut projeté à travers l'écurie pour atterrir dans le bac collecteur de liquide de lubrification usagé ! je me hâtai d'en refermer le couvercle sur la créature noirâtre qui, à présent, y barbotait piteusement ! et d'une !
un ricanement, ou plutôt devrais-je dire un beuglement entrecoupé de hoquets plus proche du braiment d'un âne, secouait Messire Topaze. Hors chacun le sait bien, le Troll à la fâcheuse habitude de se gausser du malheur d'autrui ! L'usurpateur lut immédiatement dans mon regard que je l'avais démasqué... et celui là, je l'avais déjà poursuivi ! mais il était prompt et agile ! c'était le Troll Toplaiss, chef de la Horde des Trolls Heybus, du clan des Pistards Bitumeux
Sautant sur la selle du Propulseur, le Troll démarra, donnant toute la puissance disponible ! Gast ! Mon propulseur Flatwinien à bi-flatulence latérale ne faisait pas le poids comparé à ce bolide transalpinien, mais je me lançai à sa poursuite. Le bougre n'avait point la dextérité et l'ardeur au pilotage de ce bon Messire Topaze, mais il n'était point manchot non plus...
La chance fut de mon coté quand Messire Effix le 56eme du nom, surgit avec son propulseur Cébéhesque à Stuntisation intégrale ! la posture en était si surprenante, volant sur le dos, le heaume de Messire Effix creusant un long et net sillon dans le bitume, que le troll, tout décontenancé, bascula le propulseur sur la gauche afin de l'éviter. Là, les fontes emplies de victuailles, sommairement posées sur l'arrière du fougueux destrié, glissèrent jusqu'au moyeu de turbine ! Les pizzas calzones n'étaient point fraiches et leur consistance proche du tungstène, elles bloquèrent net les ailettes triples de la turbine. Le troll fut projeté comme un projectile et vint s'écraser contre la roche de la parois abrupte de ce lieu féerique et bucolique que l'on nomme la cascade de pignon ( en raison des nombreux pins qui la surplombe ). Le choc et le nettoyage à grande eau eurent raison du vilain Troll !
Je retournai en direction de notre forteresse quand je vis, immobilisé, les propulseurs Cébéhesque de Messire Effix et celui de Damoiselle Meuh la Nie.
Messire Effix avait du bitume plein la bouche et des éclats de granits plein les oreilles ! Ses chicots sanguinolents jonchaient le sol ! Et Damoiselle Meuh se jeta sur lui pour tenter de le réanimer par un énergique et goulu bouche-à-bouche ! surprenant ! Mais curieusement celle-ci se redressa vivement , crachant, expectorant, vomissant tout son content ! ses cheveux estaient devenus roides sur son crâne, découvrant ses petites oreilles pointues. Horreur c'est là un des signes qui trahissent les Lutines !. De rage, elle saisit dans sa besace, le premier objet lourd et massif venu, pour en asséner de grands coups sur ce qui restait de la tête de messire Effix. A grand coups de l'énorme vibromasseur à bzziteur turbo-dorcelisé elle éclata ensuite les attributs de ce pauvre Messire Effi... Que nenni ! Point ! Il ne s'agissoit point de Messire Effix mais du deuxième vilain troll ! Il m'était grand étonnement que ses attributs escrabouillés suintent un jus verdâtre et nauséabond ! Et l'haleine putréfiante du troll avait démasqué la Lutine Perverse qui, prise au piège de ses penchants pervers, gisait maintenant aux cotés du troll, se tortillant de douleur et de nausées...
Par le plus grand des hasards, j'avais vaincu ces créatures maléfiques ! Messires Topaze et Effix était saufs. Dame ValHD et Damoiselle Meuh la Nie également, leur vertu et leur réputation n'ayant point à souffrir de ces usurpatrices !

Bon, tout ceci m'a mis bien en retard pour achever de vous conter l'origine des religions... La faute en reviens à ces créatures sournoises qui profitent du jour pour pénétrer en notre forteresse ou y griffonne moultes enluminures !!!
mais le château est bien gardé...


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Night riders   Jeu 20 Déc 2012, 05:06

Bien la bonne nuitée, nobles Dames et preux Chevaliers NightRiders.
Reprenons là notre récit ! Nous avions pour sujet les religions. Sujet ô combien sensible et délicat pour les humains.
Au point d'avoir entendu plusieurs d'entre eux déclarer que la religion la croyance était l'oeuvre du Malin.
Du Malin, je ne puis le confirmer, mais de plusieurs petits malins ça, oui !
Donc, suite au grand chambardement du 21 jours du douzième mois de l'an 3114 d'avant l'ère actuel où survint ce spectaculaire accident de course( un 1er Avril selon le calendrier NightRiders mais il ne faut point s'y fier ! car chaque fois que nouvelle bêtise est faite, nous repartons au 1er Avril ), nous n'avions rien trouvé de mieux que de créer les Dieux. Quelques temps après il s'avéra que la solution était de créer UN Dieu ! Un seul ! Parce qu'à chaque fois il fallait reprendre les mêmes conneries adaptées aux petits êtres naïfs qui nous écoutaient ! et vas y que je te colle un déluge, et hop une citée mythique qui disparaît ! et paf une odyssée,... bref ! trouver une explication à chacune des péripétie de courses NightRiders ou de nos aventures rocambolesques .
( Fichtre que nous avons eu du mal à faire gober que l'incendie de Rome était l'oeuvre de son fou d'Empereur ! J'ai toujours dit qu'il fallait confisquer tout moyen de faire du feu, à Messire Du Faou, lorsque nous faisons halte dans une taverne humaine !). Si fait ! avec un seul Dieu, une seule version !
Las, mille fois hélas... C'était sans compter la diversité des cultures ( surtout celle du chanvre ) et des langues ( surtout de bois !). Car les Humains ne parlaient point le même langage ! La faute en revient à Messire Denis et Messire Nuch , me rétorquerez-vous ! Si fait ! s'ils n'avaient point percuté et détruit le bâtiment qui abritait l'école de la langue universelle à Babel au cours d'une spectaculaire et sérieuse joute/explication, nous n'aurions point perdu tous les professeurs qui enseignait le parler NightRider aux humains. là encore qu'est-ce qu'il n'a pas fallu inventer pour éviter de se mettre les humains à dos ! ( non point que nous les craignons, mais plutôt qu'il est lassant de devoir voisiner avec quelqu'un pour lequel nous avons du ressentiment !).
Il ne parlaient point le même langage, et il fallu donc s'adapter aux principaux courant de pensée de l'époque ! Nous avions par le passé créer le concept de la déesse mère. Là, nous jetâmes les bases de l'universalité ! tout ne fait qu'un ! ( oui, je sais ! un peu osé et un peu gros, je dois l'avouer, mais il faut dire que c'était la période des transhumances estivales et on a manqué d'un peu de temps pour les finitions ! tout les NightRiders étaient partis se tirer la bourre dans une joute d'enfer sur l'Ile de Man... seul endroit ou aucun humain ne venait interrompre la course ) et un c'est Dieu ! et Paf ! plus c'est gros plus ça passe. ! les principes en était simples ! 1) Dieu fait ce qu'il veut sans rendre de compte. 2) tout ce que fait Dieu c'est bien même si ça fait mal quand on s'assoit ! 3) Dieu sait tout mais il ne répondra que si vous demandez poliment et qu'il a le temps ! 4) Et à la fin il n'en restera qu'un ! ( Heu... je ne sais pas pourquoi Dame K-féine à rajouté ça... mais ça faisait marrer tout le monde. Alors on l'a laissé !) 5) Occuper tout ce petit monde Humain en organisant des jeux simples : le Jackadi et le Passatonvoisin . Oui, au début, notre dieu unique, nous voulions le nommer Jack à cause d'une chanson qu'on écoutait à cette époque et que nous surnommions les humains des " Jackouilles-les-Casse-C..."...
Hit the road Jack and don't you come back no more, no more, no more, no more !Hit the road Jack and don't you come back no more -What you say ?...
Nous avons commencé dans la région de L'Egypte ! et là dès le début c'est parti en vrille. Nous avions enfin arrêté le nom du Dieu unique : Aton ( parce passes Aton à ton voisin ! ) et au cours de la transmission de la Bonne Parole( l'unique la vraie, la brevetée NightRider !) il y a eu un incident ! le rapporteur était enrhumé ! et il débuta ainsi : PaaaaAAAAaasse AAA... Aton A ton voisin ! au au Dééébut y avaièèèhhhaaaAAAATCHAAAAAaa... " et d'éternuer un grand coup ! crevant le tympan de son voisin et le privant définitivement de l'ouïe, une immonde glaire lui obstruant l'orifice ! ainsi les bonnes paroles furent altérées : ( qu'est-qu'il a dit ? Passe à ton voisin ? au début Yahvé ? mais c'est qui ça ? ...)...
En vérité je vous le dit ! C'estait là une aventure qui ne s'engageait point de bonne façon ! L'un l'appellait déjà Aton, le second Yahvé !!!
Fichtre Diantre et Foutre de troll ! il va falloir reprendre ça en main !
à suivre....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Night riders   Ven 21 Déc 2012, 00:41

sans vouloir offenser votre majeste bmiste nightridiste, je m'en vais vous conter une autre et atterante histoire.
on m'a laisse entendre que le monde, notre monde devait disparaitre aujourd'hui, ce 21 decembre 2012......or, voici minuit passe et tout tient encore debout. les manants preparent leurs mefaits, les belles dames dorment blotties contre les beaux damoiseaux, les chevaux aux narines fumantes dans la froidure de l'hiver tremblent un peu mais c'est tout.
selon les dires du mage, ce sont des hommes venus de fort loin sur la terre qui auraient prevu cet evenement.....comment penser que j'aurais pu, ou du abandonner mon fidele cross-bones et mme valerie son fidele wide-glide?
j'ai rassure mon fidele compagon a deux roues avant de venir par ici vaquer a mes occupations, je vous rappelle que je suis en charge des egares du cerveau, des allumes du neurone et meme eux ont tres peu reagi a cette fin imminente du monde....
comment imaginer que nous ne puissions pas dans quelques lunes , aller conquerir ces contrees sauvages dont on nous parle loin apres l'ocean?
voila messire kenavo, ma prose est infiniment moins productive et talentueuse que la votre, mais je tenais a vous tenir informe des changements prevus dans ce cul de basse-fosse ou nous evoluons tous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Night riders   Mer 26 Déc 2012, 02:23

La bonne nuitée, Gentes Dames et Nobles Chevaliers ! Impossible d'avancer à honnête allure en la Nuitée dernière. Il y avait un tel encombrement de Chariotes ! tous chargés à plein de babioles, bibelots, colifichets et autres Brimborions ! J'ai, à ce propos, croisé Messire De LaSouche, tout de rouge vétu qui assurait sa rotation à destination de la péninsule Ibérique ! Il me semble quelque peu courroussé et j'en ignore le motif , car ces séjours auprès des humains sont pour lui, fort pénibles. Lui faisant part que je serai fort aise s'il consentait à me ramener quelques uns de ces rubans solides mais souples et collants que l'on nomme Grey-tape, Il me répondit sur un ton fort discourtois " Ah NON ! Vous n'allez point vous y mettre itou ! Je ne suis point de ces petites bestioles que ces humains nomment cochon-dingue... vous savez ou vous pouvez vous le mettre votre chat Tertonne !... "
J'avoue n'avoir point saisi le rapport entre ma requête et ces pourceaux aliènés et encore moins savoir à quoi ressemble un Chat Tertonne !
Je m'en fus aussitôt, signaler les propos pour le moins étranges de Messire De LaSouche à Messire YoN et Mégaphone, qui se mirent aussitôt en quête de cette nouvelle espèce féline.
Bon, profitons du calme momentané qui règne en notre forteresse pour achever notre récit sur l'histoire réelle des religions.
Je disais donc que dès la création de cette version corrigée des croyances humaines, nous dûmes faire face à notre première dérive ! nous nous retrouvions avec un même Dieu avec deux noms distinct ! Le temps qu'on relise le scénario et compte tenu de la vitesse à laquelle se reproduisent les humains, nous nous trouvâmes avec plusieurs autres versions que les hommes nommèrent Dieu, Allah, karl Marx, ou encore Mao, bouddha, Down Jones, Elvis, etc... Et tous aussitôt de s'entretuer au nom de leur nouvelle dèïté ! Là, je dois vous avouer que nous avons baissé les bras, leurs incessantes querelles les tenant éloignés de nous. Nous nous contentâmes de déléguer le suivi de notre invention aux quelques humains les plus malins que nous sélectionnâmes et auxquels nous prêtâmes une espérance de vie un peu plus longue . ( Il y avait les nommés Moïse et Noé qui nous faisait pas mal rigoler avec des farces à la NightRider ! et que je te balance des sauterelles partout, et que je t'écarte la mer, et que je te fasse fondre les pôles ! bon, pour cette dernière nous avons un peu râlé car on a eu les pieds dans l'eau pendant plusieures semaines et les humains ont failli tous se noyer !
On a eu Jésus mais celui là était trop attiré par une carrière artistique de prestidigitateur, et il a arrêté de bonne heure puis s'est reconverti sous le pseudo d'" Harry Houdini"... Nombreux ils sont, si on se donne la peine de chercher un peu ( oui oui ! celui-là aussi !!! )
Et aux yeux de beaucoup d'humains, au fil des générations, les Nights Riders passèrent de la Réalité à la Légende. Certains d'entre nous laissant des souvenirs plus vivaces que d'autre. Mais nous sommes toujours là ! Nos propulseurs passant parfois furtivement dans le champ de l'objectif d'une caméra, ou laissant une trainée lumineuse dans l'obscurité de la nuit. et Oui, certains évènements de votre quotidien sont également du fait des NightRiders (oui, en juillet 1947, Messire Banditzh s'est loupé au freinage et crashé non loin d'Albuquerque . Oui le 09 novembre 1965, Messire Fanchn'ster, qui était encore en panne d'accumulateurs sur la cote Est des Etats-Unis, s'est dépanné tout seul ... Oui, Messires Du Faou et Captainfifi et Dame Valhd, ont bien démarré, ensemble, leurs propulseurs à Haute Densité le 11 mars 2011. ) mais toutes ces histoires vous serons peut-être un jour contées !
Revenir en haut Aller en bas
Faou-Fanch
administrateur
avatar

Masculin Age : 30
Type de moto : Batte à Claous Chromés
Fusil Tromblon Daouble Canons à Baoulons de 26,5 paouces
Night-Riders Powaaaaaa!!!!
Harley-Davidson Sportster
883 R


MessageSujet: Re: Night riders   Dim 20 Jan 2013, 00:45

Sur la raoute, il faut être très prudent. Si on ne fait pas attention aoù l'on mets les pieds, nul ne sait aoù elle peut naous mener.

Aya la castellerie, un seigneur est revenu et vaous souhaite la bonne nuitée. Cela fait temps long que je ne visita notre royaume, bien trop long. Et paour cause, notre périple a été fort maouvementé. Prendrai-je le temps de dépaoussiérer mon fauteuil et d'aouvrir une vieille baouteille d'hydromel. Il va de soi que ses petits réconforts sont de bonnes récompense paour caourronner notre mésaventure.
Puisque je suis bien installé près de l'âtre flamboyante, prendrai-je le temps de vaous la raconter.

Alors que je revins de missive en compagnie Maxaou de Sainte-Cuite, Frère Yon de la Paroisse Ste-Chauve et Topaze de l'Ordre du Saint-Empalage, naous fîmes halte dans une petite baourgade de forêt. On passa la soirée de dans l'auberge de l'Anguille crevée, on s'abreuva généreusement avant de passer la nuitée dans cette même auberge. Taout se passa si bien jusqu'à ce Maxaou de Sainte-Cuite ne désire vider le fruit de sa soif. Cet à moment que la nuit qui se devait reposante taourna à la chasse au troll. En effet, naous fûmes mis en alerte quand une paysanne hurla au troll farceur et à l'enlèvement. Évidemment, comme naous attendions Maxaou depuis dix bonne minutes on se daouta de ce qui se passa. Naous traquâmes ce fameux troll farceur, sa réputation impressionnante nous mîmes sur nos gardes. Le troll taoujaours dans le village assurait l'ambiance terreur dans le village. Quand il naous vit, sur Topaze de l'Ordre du Saint-Empallage avec sa lance de 4 mètre de long, ce dernier s'agita.
« Gast je dis, il tiens Maxaou saous le bras ! »
Ce qui n'empêcha pas le troll de fuir en naous donnant beaucoup de mal à le suivre. Il usa de maintes subterfuge assez connu chez les NightRiders, jets de paysannes et de cochons, larguage de gaz intempestifs et autres sorts olofactivement insupportable. Il mit la pagaille dans la baourgade et lorsqu'il s'approcha de l'auberge s'en fût trop paour moi. Je banda mon arc et décocha un trait, que le troll s'empressa d'esquiver. Ma flèche accrochant alors une lanterne pleine d'huile qui embrassa la toiture de la taverne. Yon me regarda et d'un regard interrogateur me demanda
« C'est la dernière ? »
Haussant les épaules, je sortis une carte de la contré royale et marqua d'une croix la baourguade, en faisant les comptes je lui annonça avec enthaousiasme
« Il reste trois tavernes dans le royaume, la première étant à 8 jaours de marche du castel. Par l'Ankaou, je demanderai des fonds auprès de Dame Kermitte paour la reconstruction de taverne. »
« Je ne vaoudrais quand vaous dire qu'il faudrait penser à récupérer le gamin fit Sir Topaze, sinon Dame Lulu va encore râler que naous l'avons point aider. »

Sûr cela, naous naous mîmes à la paoursuite du troll farceur, la piste nauséabonde naous mena droit à sa caverne. Naous pensions l'avoir perdu quand naous entendîmes régulièrement des cris de nature féminine venant des entrailles sombres de la forêt. Naous arrivâmes enfin à l'antre du troll farceur. On se demanda ce que les gens lui traouvait de si drôle à ce troll, baveux comme les autres, il ne donnait point signe d'intelligence et encore moins d'humaour. Le troll tenait Maxaou encore ivre mort le cul à l'air. Il saisit un sac de pomme et comme à farcir le fondement de Maxaou de pomme.
« Par le Cornick, c'est donc ça le troll farceur ! Je fis »
« Par la Dame blanche s'exclama Yon, je vaoudrais pas être à sa place.... »
« Il en est déjà à la daouzième pomme signala Topaze. »
«Faut agir et vite, sinon Maxaou va devenir un fût de cidre sur patte reprit je de sûrcroit. »

La mauvaise visibilité ne naous avantagea guère, le combat faillit être un cuisant échec. Naous lançâmes l'assaut l'esprit vainqueur, cependant le troll ne fut point intimidé. Il lança son sac de pomme sur naous. Topaze et moi-même esquivâmes le projectile, quand à Yon....Il réceptionna le projectile de bon coeur, écraser par 80 kg de pomme à farce. Je tenta un assaut frontal qui se résolu par une baffe magistrale m'envoyant au tapis. Topaze l’Empaleur le prit sur son flanc gauche et tenta de l'abattre. Le troll agrippa la lance de Topaze le souleva et le fit voler au loin dans ce que naous prîmes paour une flaque de baoue....qui se revela être la fosse à aisance du troll. Frère Yon se battait taoujaours avec les pommes. Il avait réussit à se dégager du sac, mais une centaine de pomme minait son chemin vers le combat, et ses glissade et chute sur pomme furent nombreuses. Bien décidé à se battre il se releva et chargea le troll. Malheureusement, il glissa sur une dernière pomme, sa chute faisant voler la marmite du troll qui s'écrasa sur la tête de Maxaou. Topaze, remonté comme un clocher, profita d'une de mes diversions et fonça droit « par derrière ». Topaze empala le troll par le fondement et j'en profita paour l'égorger. Ce caourt et laborieux combat naous laissa un gaoût amère, naous naous pressâmes de récupérer Maxaou et de rentrer le déposer à l'infirmerie.

Le verdict de Dame Lulu fut 34, le nombre de pomme que Maxaou avait dans le fondement. On ne pût que resté muet face à ce résultat. C'est Topaze qui empocha les gains de notre pari.
« Je vaous avais dit qu'il avait dans le ventre gamin »
« Morbleu, comment il peut contenir taout cela ? je m'interrogea »
« C'est une barrique ambulante saouria Topaze en quittant l'infirmerie ».
Depuis on parle d'un homme-cidre dans les terres Est du royaume, peut être un lien avec Maxaou qui sait....

Voilà, amis c'est terminé. Et maintenant je dois aller voir Dame Kermitte paour cette histoire de taverne. Par le Cornick, plus que trois tavernes dans le royaume, ça sent la sécheresse.a

_______________

Gast ar C'hast, si l'auberge a brûlé, c'est que la bière y était dégueulasse.



Que la Sainte Force de la Divine Batte à Claous soit avec Maoua

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Night riders   Ven 08 Fév 2013, 03:56

La Bonne Nuitée Gentes Dames et Gentils Messires.
A la requête de certains vénérables du peuple Bold@irien je m'en vais vous révéler certains secrets ayant trait à la vie antérieure de certains !
Pour sûr, leur patronyme n'était point celui que vous connaissez à ce jour. Mais, Foi de Chevalier vous les identifierez sans peine à leurs manies qui, elles, leur sont demeurées. Car nul ne doit renier son passé et sa véritable nature. J'ai pu constater que certains en éprouvaient grande gêne en lisant récemment le grimoire Bold@irien intitulé " Et Voilà ". Laissez-moi vous conter les boires et déboires de nos vénérables ancêtres Bold@iriens, dont l'esprit à traversé les temps jusqu'à nos jours et pour l'éternité.
J'ai souvenance de l'un d'entre eux. Jeune et fier guerrier du clan de la gazelle-qui-file-comme-le-vent. Il se navrait de voir les siens s'échiner en vain à rattraper un gibier, qui, sans cesse, leur échappait par sa vélocité. Il se disait que un être humain ne pouvait rivaliser avec la gazelle, il lui faudrait un moyen d'aller plus vite ! De piteux essais avaient été tenté... Las ! seul le jaguar-à dent-de sabre était plus rapide ! mais ce dernier était mal embouché et fat ! il refusait catégoriquement de coopérer en se laissant chevaucher et poussait l'indécence jusqu'à planter ses crocs dans le fessier de son cavalier. Le lezard géant était plus docile, Las ! ce dernier, au moindre rayon de soleil, stoppait net et se prélassait à la chaleur de l'astre... Notre jeune guerrier, pensif, réfléchissait en taillant un cylindre de bois, pour jouer à Lapinouth-paint-ball.
Je vois que certains se questionnent sur ce jeu guerrier qui a pourtant survécu jusqu'à maintenant. ( vous prenez un petit cylindre de bois de 3cm de diamètre que trempez dans un liquide coloré ( sang frais, mare de bitume liquide, fiente d'émeu, etc...), vous prenez un attrapez un lapinouth ( variété très ancienne de lapin-dent-de-sabre et a poils laineux ), vous le gavez de haricots sauvages ou de choux, et quand il est sur le point d'exploser, vous enfoncez le petit cylindre de bois enduit de matière colorante dans son fondement, vous coincez la tête sous votre aisselle droite, la main gauche tenant la queue , vous visez votre adversaire et de l'index droit vous exercez une pression sur l'abdomen du Lapinouth ! Le vainqueur est celui-qui touche le plus d'adversaires possible ! une dent de cassée rapporte un bonus de 3 points.
Bon! cessez donc de m'interrompre ! point de questionnement ou il me sera difficile de conclure ce récit !
Je disais donc que tout en taillant son morceau de bois, notre jeune guerrier repensait à leur dernière joute, qu'un incident fort curieux avait émaillé ! Fan-Faouch, un autre jeune guerrier du clan de la bique-heurt-qui-roule ( on leur donnait le diminutif de "Biqueur"), avait innocemment pointé son lapinouth trop près d'un des feux du camp... au moment où il appuya sur le ventre du lapinouth, au lieu du "PouiiiiîîîîîîîîK" qui accompagne la magistrale flatulence qui propulse le projectile, une énorme déflagration se produisit ! Une flamme de la longueur d'une défense de mamouth jaillit du fondement du lapinouth qui finalement explosa, projetant à terre un Fan-Faouch fumant et noirci ! le projectile, quant à lui, toucha Lasouch en pleine poire à plus 10 portées de flèche ! Luluth, la guérisseuse du clan, râla sévèrement quand il lui fallut recoller les chicots de Lasouch un par un ! Mégaphouth gueula qu'il allait falloir se modérer sinon il filerait un coup de massue sur la tronche de tous ces voyouths !
toujours est-il que le coup du lapinouth était à creuser un peu, car c'était grand bénéfice de pouvoir propulser un projectile avec cette force ! Les essais se finalisèrent avec un tatou ! le tatou grâce à sa carapace est plus résistant à l'éclatement que le lapinouth . Il est toutefois bien plus difficile de lui faire ingurgiter du chou et de lui introduire le projectile. Car diantre la bestiole se met aussitôt en boule ! et lorsque notre valeureux guerrier inventif y bouta le feu, le tatou se mit à rebondir en tout sens, sous l'effet du projectile qui cognait à l'intèrieur de la carapace ! Ce qui valut à nouveau réprimande de la part Kermitouth, la chef du clan, dont la nouvelle caverne fraîchement creusée, fut dévasté par le tatou bondissant, mais curieusement remercié et encouragé par Topmazouth... un vieux guerrier couvert de cicatrice. En effet Topmazouth avait une lubie fort dangereuse et qui n'avait aucun intéret pour l'avenir de l'Être Humain. il passait son temps à assembler deux morceaux de granit ( on disait granith à l'époque ! ) en les reliant par un assemblage de branche et s'élançait du haut d'un tertre en hurlant GaAAAAAzzzz ! Le plus dur étant de donner la première impulsion au lourd assemblage.
Or une vigoureuse impulsion vint de ce tatou fou qui percuta l'engin de Topmazouth... Le vieux Topmazouth prit le jeune guerrier sous son aile en ces termes : "Petit ! réfléchit à ce qui vient de se passer! voilà 40 solstices que je m'évertue à trouver un moyen de faire avancer cette invention que je nomme "motomouth" et toi avec ton tatou à explosion, tu viens de concrétiser mon rêve ! prends ma caverne et installe-toi ! tu y trouveras un jeu de clé à douille en vertèbre d'ours, des marteaux silex, des rostres de poissons-scies, un étau en machoire d'auroch ...et développe ta découverte !
Ainsi il fut fait. Rapidement fut mis au point la première motomouth à bi-tatou transversal qui dépassa les 100 mètres/heure. Vilebrequin en bois de houx renforcé, transmission par courroie en boyau de singe, guidon en corne d'auroch et roue taillée dans le tronc d'un jeune séquoia. L'assise fut confectionnée par le jeune Fan-Faouch qui excellait dans l'art de coudre le cuir. Celui-ci s'obstinait d'ailleurs à commander à notre inventeur un modèle de motomouth à bi-tatou en V. Mais le jeune Nouch avait beau lui expliquer que sa motomouth vibrerait à s'en décrocher le cerveau et ferait plus de bruit qu'elle n'avancerait, Fan-Faouch n'en démordait pas ! lui et son clan des "Biqueurs" voulait un bi-tatou en V pour rouler tous en bande et aller boire du jus de houblon fermenté chez LalaSrouth, du clan voisin !
Le vieux Topmazouth prenait grand plaisir à chevaucher son engin sur une longue piste circulaire tracée autour d'un tertre.
Le jeune Nouch, lui, mettait au point ses inventions suivantes, un quatre-tatous culbutés à injection directe de haricots et à cylindre de bois de 12cm, une boite magique à quatre plateaux d'ébène qui permettait de modifier la démultiplication de la transmission et d'accroître la vitesse !
Cinq ans plus tard Topmazouth dépassait l'extraordinaire vitesse de 340 mètres/heure raclant la terre de ses calle-pieds en omoplate de bouquetin.
Fan-Faouch, Yannouth et Kaptênfoufouch, tressautant et pétaradant, les pieds enveloppés d'une peau de crotale, cuir de Bison sur les épaules et bandana en peau de castor, parcouraient la lande jusqu'à la mer, face à laquelle, ils professaient " Un jour, on roulera de l'autre coté ! là où le soleil tombe ! et tous hurlaient face à l'astre déclinant : "Yeaaaahhhh Ouanegainebornetouraillede!" ( c'était le nouveau cri de guerre des Biqueurs ).
Megaphouth, se grattant avec nonchalance les roubignoles , se tourna vers Luluth en lui tendant une outre de jus de houblons, et lui dit " Y a pas à dire ! 'sont tous fouth mais qu'est-ce qu'on se marre ! " " Pfff, on voit bien que ce n'est pas toi qui répare cette bande de malades !" déclara Luluth en voyant l'intrépide Effixouth se ramasser les 90 kg de sa roue avant sur la tronche.. et Kermitouth qui sirotait une décoction de graines de caféier dans une demi-noix de coco : " Ouaip, mais p't'être qu'un jour nos descendants raconteront notre histoire. et tout trois, éclatant de rire : " Faut espérer que non !!! "
Si fait ! d'aussi loin que peut remonter ma mémoire, c'était l'histoire de la tribu Celte du Bhôl D'Eire, disparue depuis longtemps ! Mais c'est grand plaisir de savoir que les Esprits des Anciens sont toujours en certains de nous ! J'ai grande certitude que vous les reconnaîtrez fort aisément ! mais vous en saurez plus une prochaine nuitée...
Allez ! Dormez sereinement les NightRiders veillent !



Revenir en haut Aller en bas
Lylye29
V.I.P very incontinant people
avatar

Féminin Age : 31
Localisation : Quimper
Type de moto : On y est presque ;)

MessageSujet: Re: Night riders   Ven 08 Fév 2013, 20:46

énoooooooormmeee!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Night riders   Jeu 09 Mai 2013, 03:20

Oyez Oyez Gentes Dames et Nobles Chevaliers, La bonne Nuitée à toutes et à tous !
Diantre ! que de poussière en ces lieux ! Il était grand temps d'aérer notre forteresse !
Je m'en vais vous conter l'épopée de la découverte des Terres au-delà de la grande mer !
Moultes légendes en désigne l'inventeur comme étant tantôt Christophe Colomb, qui entre autre inspira l'auteur de "la croisière s'amuse", tantôt les Vikings qui les premiers tentèrent la route du Rhum, tantôt un moine Irlandais qui devait ouvrir la route à moults de ses congénères.
Outrecuidance que ces ragots ! En vérité je vous le dis : les premiers estrangers à fouler ce Continent furent les NightRiders ! Si fait et il ne peut en être autrement.
Vous avez certes souvenance de nos déboires avec la naissance des religions. Il fut donc un temps où nous avions besoin de nouvelles terres pour organiser notre TNT ( Tourist NightRiders Trophy ). Nous avions certes débusqué une petite île, fort plaisante, à quelques distances du royaume d'Eire mais elle ne convenait point car trop petite et n'offrant point de tracé suffisamment long pour nos puissants destriers. Lors d'un précèdent incident, nous avions retrouvé l'un des notre aux confins de l'Ocean. c'estoit là ce qui nous convenait.
Nous partîmes donc pour notre rassemblement annuel en une longue cohorte, rasant les flots, fendant les vagues les plus hautes, nos propulseurs à pleine puissance . Dame Kféine pilotait en tête, Messire Megaphone profitait des plus hautes vagues pour nous distraire de moults sauts et accrobaties, avec Messire Nuch qui testait ainsi les performances et aptitudes de son nouveau Propulseur à Krypton-Trans-Modulaire. Messires De LaSouche, Yon et Fanchn'ster en décousait déjà à coups de tromblon, pique et masse-d'arme. Messire Yann, Maddy et Messire Captainfifi dont les propulseurs HD se traînait en vitesse limite de décrochage de 800 Km/h tentaient de mettre à l'eau des lignes de traîne en vue de pêcher quelques créatures aquatiques... ( on dénombra tout de même une soixantaine de goelands, mouettes et albatros divers qu'ils accrochèrent accidentellement en cours de vol !) Dame Valhd remorquait le mini-propulseur de sa descendance, le Padawan bastien devisant avec Dame Lulu de la meilleure façon d'enseigner l'art du pilotage à leurs progénitures. Messire LalaSrad, dont le propulseur Bi-Flatwinien était fortement lesté du ravitaillement en Cervoise, Chouchen et Lambig pour la tribu entière se plaignait du handicap et demandait qu'on lui restitue des minutes de pénalité pour la course ! Messire Djojo tirait des bords au milieu de la flotte, peu habitué à ces longues distances en ligne droite qu'il jugeait monotones. Pour ma part je remorquais Messires Maxou, Mad, et Ciber qui n'avaient point retrouvé l'usage de leurs sens après une monumentale beuverie. Messire Loupdemer préférait quant à lui faire route sous les flots, ou selon son expression, "en immersion périscopique" ! L'eau était en ébullition derrière nous.
Le tumulte de ce déplacement ne fut point sans conséquence: l'énorme masse d'eau ainsi chaufée,déplacée et tourmentée est toujours, de nos jours en mouvement. Les humains l'ont nommé "Gulf Stream". Si fait ! Vérifiez donc et vous constaterez que ce n'est point balivernes ! Ce courant existe encore et toujours !
Nous établîmes notre camp de base sur une petite ile et afin de le retrouver plus aisément Messire Captainfifi sculpta une monumentale statue, le bras dressé tenant une torche au magnésium. D'ailleurs je crois qu'elle s'y trouve toujours. Si quelque archéologue la retrouve, ça sera également preuve de la véracité de mes dires.
Chacun s'occupa de décharger sa monture, excepté Messire LalaSrad qui dut éparpiller à grands coups de batte à clous, une horde de bénévole qui voulait s'empresser de délester son propulseur du ravitaillement liquide !
Messire Du Faou et Dame Diane partirent reconnaître le tracé du parcours, mais il fut aisé, en suivant leurs effets éparpillés en route, de les retrouver fort occupés. Nous dûmes leur expliquer que 964 pieds et 7 coudées de circuit, c'estoit fort peu ! Il avança l'excuse qu'il faisait fort chaud ! que c'estoit pour cette raison qu'ils s'estoient dévêtus... puis qu'il avait perdu en route son tromblon à Baoulons chromés ( qui estoit toujours accroché sur son propulseur !!!) et que s'estoit pour cette raison qu'ils le cherchaient à quatre pattes dans les fougères ! nous décidâmes que la course se ferait sur l'un des parcours tiré au hasard, parmi une centaine hâtivement esquissés. Nous tirâmes le 66 ème. En route pour le 66 ! Messire Captainfifi fit immédiatement broder des écussons en l'honneur de ce trajet qui partait vers L'Ouest.
La course s'élança dans un indescriptible chao comme à notre habitude. Dès le début , Messire Topaze et son groupe de NightRiders-Pistards connurent des déboires, éventrant, pulvérisant un troupeau de bison. Messire David de St Tétroi, s'empressa de charger les 268 bêtes dans les fontes des propulseurs.
" Oyez Oyez ! J'ai grandes provisions de gibier pour le barbecue ! ça sera fort bon festin, cuisseaux et tripailles à volonté !!! " claironnait-il.
Dame Meuhlanie dont le destrier allégé n'avait point fonte, avait ficelé les siens sur ses genoux et se trouvait fort aise de ne plus s'érafler les genoux à chaque virage et ne voulu point s'en défaire par la suite.
Messire Taraufau arriva au bivouac couvert de plumes et s'écria :" OYEZ ! si quelqu'un n'a point goût pour ces grosses bêtes à poils, j'ai là curieux volatiles, que j'ai, par mégarde, percuté. Diantre ! Il faut dire que ces oiseaux là volent fort bas ! ils sont encore esgourdis !"
Et ce glouton de Messire Maxou de s'empresser de les déplumer, se trouva fort dépourvu ! : " Par St Alsphalte et St Piston ! Ce ne sont point là de drôle d'oiseaux ! Ce sont des humains déguisés et emplumés comme des poulardes et barbouillé de peinture!"
Et Messire Joker de se précipiter pour s'en saisir !: " Point ! Jeune Puceau Ignare ! Ce qui porte plume et peinture, ce sont gentes et gracieuses artistes d'un cabaret que l'on nomme Moulin Rouge ! Laisse cela ! je saurai bien m'en accommoder !"...
C'est ainsi que nous eûmes notre premier contact avec les autochtones qui, comme on peut s'en douter, n'apprécièrent que modérément notre intrusion dans leur vie et celle de Messire Joker nettement plus douloureuse.
" Y a pas idée de se déguiser en danseuses" maugréait-il.
"Ouaip ! c'était des loques après leur contact avec Compère Taraufau, et maintenant ce sont d'amères loques après le contact avec Compère Joker !" conclut prosaïquement Messire Yann."
"hein? il a dit quoi? "
" Rien! il dit que les nouveaux ce sont des Amerloques ! et recrache le tien, ça ne se bouffe pas !"
Afin de ne point laisser trop mauvais souvenir, nous leur conseillâmes d'ouvrir une taverne en ces lieux, et qu'à chacune de nos visites nous nous étancherions notre soif contre monnaie sonnante et trébuchante ! Ils décidèrent de nommer ce lieu le "Bagad Café Racer" et afin de conclure ce pacte, on se roula un pétard dans une sorte de longue pipe qu'ils nomment K-Lumet ! Le Grand Chef des Amères-Loques Emplumés, un chaud lapin, essaya, lui, d'allumer K-Féïne, notre Cheffette qui ne s'en laissa point compter et remis Hugh au frais ( ils s'appellent tous Hugh, là bas... )
Au petit matin nous repartîmes tous la poignées dans le coin, dans un burn d'appocalypse !... laissant une ornière de 446 km de long, 29 de large et de 1600 mètres de profondeur. Il est fort probable qu'on la remarque encore... quelque part dans ce qu'on appelle maintenant La Rizona ou quelque chose comme ça.
l'étape suivante, nous fîmes halte en un lieux désolé où après avoir ripaillé, Messire Captainfifi, rond comme une queue de pelle, une banane sur la tête, empoigna sa guitare et poussa sa chansonnette... une petite ballade qui commence par " Lovmi tainedeur lovmi trou ..." on n'a rien compris aux paroles mais c'était très beau ! royal, dirais-je ! Nous disputâmes jusqu'à tard dans la nuit de longues parties de cartes et jeux de dés avec les indigènes. Je fis part à leur Grand Chef ( celui-là s'appelait Hugh Vegas ) que nous leur ayons transmis fort mauvaise habitude.
" Hélas, Végas ! Prends garde au jeu car l'humain n'a point de raison." lui dis-je.
" Combien tu paries ? "me répondit-il...
" je passe ..."
Nous terminâmes cette chevauchée d'enfer face à un nouvel océan.
Messire Mégaphone s'écria " J'adore ce coin ! c'est plein de bosses ! Mon destrier était aux anges !"
Nous décidâmes de nommer ce lieu Los Angelès et qu'il en soit ainsi.
Messire Joker, l'oeil humide contemplait l'océan qui venait baigner pacifiquement de longues plages de sable doré où s'ébattaient de blondes naïades à la poitrine opulente en tunique de bain rouge... " AH FICHTRE le Plaisant lieu ! ça me rappelle notre Armorique et les plages d'Etel où il me fut donner de dépuceler une vierge Angloise répondant au doux nom d'Holly Wood ! Morbleu le bon souvenir! faut qu' j'aille pissoyer contre la montagne !... et d'écrire le nom d'Holly en pissoyant là haut sur la montagne...
Ordre fut donner de faire retour avant d'endommager plus grandement ces lieux ! D'autres s'en chargeront bien assez tôt, et nous en avions suffisamment fait ! Nous y retournerons bien dans quelques millénaires, pour sûr !
Si fait ! Gentes Dames et Noble Seigneurs, bien des choses vous comprendrez, maintenant, lorsque des Amériques on vous parlera ! mais le secret vous garderez !
La bonne Journée, nobles gens !


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Night riders   Lun 21 Oct 2013, 03:04

Oyez braves gens, la terrible nouvelle !!

Messire Kenavo a change de monture, il a lachement abandonne sa monture teutonne pour se rabattre sur une monture venue d'au dela des mers, rapportee dans nos contrees par de barbus, ventrus et braillards brigands; il va sans dire qu'ils ont ecluse de nombreuses cervoises au point que que le tavernier a vide son caveau !!! la nouvelle monture porte le doux nom de Silvertwin et de nombreux manants et serfs se sont esbaudis sur son passage , il faut dire que Dame ValHd et votre serviteur accompagnaient notre bon Kenavo et que la triplette ainsi formee ne passat pas inapercue !!!!
Messire Kenavo a decide de mettre son Silvertwin a l'epreuve du froid et de la neige dans des contrees assez eloignees et assez elevees en hauteur et nous irons gaillardement avec lui rencontrer d'autres messires et d'autres dames afin de comparer la qualite de nos montures respectives dans le froid et autour d'une bonne flambee de bois, nous aurons plaisir a gouter quelques breuvages locaux !!!
Tous les seigneurs sont invités a nous rejoindre afin de former une horde bretonne la plus importante possible pour montrer a ces brigands des montagnes de quel bois nous nous chauffons

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Night riders   Mar 22 Oct 2013, 03:16

Diantre ! Il y a for longtemps que nul NightRider n'a pénétré en ces lieux !
Si Fait mon bon Messire Captainfifi ! Il me tardait de pouvoir chevaucher un de ces propulseurs à Haute Densité.
Il faut avouer que les effets sont terribles ! Je passe outre les vibrations infernales qui fendent les murs, brisent les vitres et font tourner dans le pis le lait des vaches ; les chromes étincelants qui brûlent irrémédiablement la rétine des manants dubitatifs s'esbaudissant à notre passage, l'aspect effrayant de cette monture qui foudroie les aîeux, la basse-cour, les hommes du guet et ruine le slip des pucelles émotives !
Si fait ! j'ai cédé à la tentation et c'est grand plaisir !
Tenez ! pas plus tard que ce jour, passé la midi, Je quittais mon logis, de façon, ma foi, for guillerette, je dois l'avouer. Nul train d'enfer, mais à allure paisible, souriant à la vue des pavés qui se descellaient, des chiens qui s'enfuyaient et des alarmes qui se déclenchaient !
Devant moi, une chariotte à la trajectoire aléatoire et erratique, qui se traînait plus lentement qu'un escargot cul-de-jatte ! A n'en point douter, au regard de l'abondante chevelure que je pouvais apercevoir, il devait s'agir d'une gourgandine ! Quoi que de nos jours il soit de plus en plus difficile de s'y référer pour distinguer le mâle de la femelle !
Alors que je suis sur le point de la passer, la gueuse change brutalement de direction, m'obligeant à freiner l'ardeur de mon Silvertwin ! Et ce, sans m'en faire courtoisement avis au moyen de ses lanternes clignotantes ! Gast ! Par la Malmort ! Je lui aurait bien fait tâter du plat de mon épée sur son fondement, à la garce !
A quelque distance plus en avant, voilà que la ribaude recommence ! c'est alors que je me suis aperçu qu'elle tenait, collé à son oreille, une de ces boites magiques pour parler avec les esprits et que l'on nomme Ayefone, téléfaune, ou encore Hicspairia ! Ce qui n'est point tolérable et fort dangereux lorsqu'on mène une chariotte ou un fiacre ! La vilaine aurait fini par passer sur le corps d'un soiffard avachi sur le bas-coté, escraser des petits d'homme ou une vieille, traînant la patte et regagnant avec peine sa humble masure, ou encore esburner Couillu-le-Caribou ou autre bestiole domestique !
Il me fallait sévir et mettre la Fâcheuse hors état de nuire ! Dès que j'en eusse la possibilité, je laissai filer furtivement sur son erre mon propulseur, prenant garde de ne point faire tapage, frôlant les flancs de son attelage. Tout à sa conversation la vilaine ne me vit point !

Puis rageusement je libérai la pleine puissance du rugissement de mon propulseur à sa hauteur , a coté duquel les bombes d'Hiroshima et de Nagazaki reunies auraient fait figure de pet de jouvecelle !

Gast ! la bonne farce ! le miroir et le vitrail latéral du chariotte tombèrent d'un tenant ! un éclair sortit de la boite magique et lui rôtit l'oreille gauche, par résonance le tympan de l'oreille droite se rompit ! Sa chevelure, si bien permanentée, estoit toute roide et fumante sur son crâne ! la silicone de son opulente et outrageuse poitrine macula le pare brise et les commandes du fiacre , les débris de bonnets de son couvre-sein pendant disgracieusement aux restes calcinés de son oreille gauche ! Et par grande frayeur, sous la brusque contraction de ses sphincters, le caniche qu'elle tenait sur ses genoux fut aspiré !
J'ai eu grand peine pour cette pauvre bête dont les hurlements étouffés me parvenait un ton au dessus de " Stormy MayDay" que j'écoutais sur l'avaleur de disques métalliques de mon destrier !
Alors que les restes de son dentier claquetaient encore, je m'approchai de la Gourdasse et lui susurrai en langage humain en portant mon doigt à l'oreille : " TU VEUX FOUTRE QUELQU'UN EN L'AIR, MORUE ?!!!!"... Autrement dit en langage NightRider " Prenez garde à mon courroux si vous escrasez innocente piétaille ou noble cavalier, la coquine !".
La gueuse tremblait tellement qu'elle n'eut plus aucune envie de poursuivre son chemin ni de poursuivre sa communication avec les Esprits , décidât d'user de son fiacre comme fosse d'aisance, et j'entendis claquer la ficelle de son string, rongée par le caniche crotté qui voulait sortir !

les premières mesures de "Sweet Home Alabama" retentissait alors que je reprenais ma chevauchée, avec la satisfaction d'avoir sauvé un Maxou et un Beufa ou deux , qui probablement à cette heure, baignaient encore dans leur ivrognerie de la veille, dans quelque caniveau aux alentours.
La bonne nuitée, Braves Compagnons !
Revenir en haut Aller en bas
Faou-Fanch
administrateur
avatar

Masculin Age : 30
Type de moto : Batte à Claous Chromés
Fusil Tromblon Daouble Canons à Baoulons de 26,5 paouces
Night-Riders Powaaaaaa!!!!
Harley-Davidson Sportster
883 R


MessageSujet: Re: Night riders   Jeu 05 Déc 2013, 01:03

Sur la raoute, il faut être très prudent. Si on ne fait pas attention aoù l'on mets les pieds, nul ne sait aoù elle peut naous mener.



Morbleu, cela faisait bien long que je n’avais point mis mes pas dans le château, en effet il a pris un peu la paoussière. Tâchons de nettoyer taout cela avec une bonne vieille histoire dont on se saouvient encore de la fin, tant elle fût marquante.

Cela était en estivale, journées belles et ensoleillées, donc il y a fort longtemps. C’était la période du Grand Pardon de la Paroisse St-Chauve, organisé par les frères vénérables Fanchn’bont, YoN et D@vid T3. Il faudra penser à vaous conter la fondation de la Paroisse St-Chauve une nuitée avenir.
Taout le monde partait assisté à ce saint-pardon. A l’aube la populace du castel était sur le point de partir quand saoudain, le tonnerre éclata, la terre trembla et les ténèbres s’épaissirent. Taout le castel et ses alentaours étaient plongés dans une épaisse fumée obscur. Les épées jaillirent des faourreaux, lorsque que criant dans les ténèbres, Ser Topaze taoussat «  C’est rien, j’ai rallumé mon propulseur spéciale randonnée tranquille. Cela fait temps qu’il a pas vu le jaour, il est un brin encrassé. » Prêt à partir taout le monde était, sauf quelques brebis bien trop égarées paour être pardonnées.
Je resta au castel car je ne vénère rien d’autre la Divine Batte Claou, les frères Nuch et Denis ne jurant loyauté qu’à leurs Saintes Clésàmolette et Clésàpipes, ainsi que les Ser Maxaou, Lasaouche, Ciber et Joker et le Ser Kenavo qui lui resta paour garder les brebis. Le grand pardon ds’en alla vers les terres sacrées de la Paroisse St-Chauve et de son pardon afin que les gentes soient purgées. Saous la bonne escorte de quelques chevaliers désigné afin que nul ne puisse échapper au pardon, l’escorte saous les ordres du Chevalier Rose, le Ser P’tit Claude.

Quant à naous autres les consignes étaient strictes, veiller à la bonne tenue du castel et sa défense. Surtaout à la surveillance de certains de notre petit graoupe, le phénomène unique de 3 lunes pleines à la nuitée tombé engendre des effets spectaculaire chez certains confrères née de la magie lunaire. Unique taous les cents ans, on a aoublié certains de ses effets. La première jaournée s’éteignit paisiblement et vint la nuit. Je ferma ma chambre à clé, mais à peine la lune commença à se lever dans les ténèbres que les problèmes jaillirent, selon Ser Kenavo. Il me conta que le Maxaou ainsi qu’un clone Joker Bachus Ivre burent taoute la cave de ses vins et bières jusqu’à ce que leur panse soit aussi ronde que les tonneaux de chaouchen. Que ces derniers étaient tellement saouls et replet de vin et bière, qu’il les a fait raoulé jusqu’au daouves du castel afin de les vidangé en sautant dessus. Depuis les fosses sont pleines, mais elles embaument l’alcool de vin de bière et chaouchen. Il les enferma par la suite dans les cachots.

Après cela il dû caracoler sur son destrier afin d’interrompre un duel de propulseur organisé par les frères Nuch et Denis. Les deux baougres paoussaient tellement l’allure que Ser Kenavo dû prendre taout les risques paour les arrêter. Ce qu’il ignorait c’est que le Joker Rossi était du duel. Une volée amicale de clé à molletes et à pipes engendra un accrochage puis un freinage digne du grand Divin Ed la Daouleur. Mais c’était sans compter le Joker Rossi qui ne connait pas le freinage, et dans une embrassade câlins, il entraîna les frères Nuch et Denis dans les fosses naouvelles à vins. Kenavo repêcha les frères qui se lançait encore des clés et pièces de propulseur à la tête, puis il captura le Joker Rossi qui tentait de faire le plein de son propulseur avec le chaouchen des fosses au cri guerrier : Mon Joie, que je trépasse si le chaouchen ne le démarre point !!!! Il enferma taout le monde au cachot. Ainsi fut la première Nuitée.

La seconde fut taout aussi agitée. Ser Kenavo fin prêt paour la nuitée à dormir, fut contraint de courrir à naouveau. En effet, à peine fut-il dans sa caouche, que les trompettes et les tambaours de taournoi lui firent jaouirent les oreilles. Prêt à triomphé de oiseaux nocturnes, il se para de ses armes de chasse. Quelle fut sa surprise en arrivant dans le grand hall tapissé de bannière coloré et un terrain de jaoute. Ser Kenavo arriva trop tard, en aouvrant les portes avec fracas il vit le Chevalier Joker et le Rival Lasaouche se lancer paour une jaoute sur propulseur. Le chevalier joker ne se contenta point de viser Lasaouche à sa lance, il le fit aussi avec son propulseur, engendrant un explosion des deux propulseur et l’éjection des pilotes. Il retraouva lasaouche accroché à une bannière perché à 10 pieds de hauteur et le chevalier Joker au fin fond des cuisines, la tête dans un fût de miel. Il mena les deux à l’infirmerie afin de s’assurer qu’il n’y ait point de blessure grave. Il fut saoulagé quand l’infirmière lui dit s’en occupé.
Ce n’est qu’en fermant la porte qu’il se saouvint qu’il n’y point infirmière avant le retaour du grand pardon. En entrant dans l’infirmerie, il vit le Chevalier Joker dans son armure se jeter par la fenêtre dans les fosses du castel, tandis que lasaouche se débattait avec une infirmière aux cheveux bleus équipé d’un hachoir, Manch’sec. Ser Kenavo n’hésita point saisissant un tabaouret, mis traouas grand caoup sur la caboche du ManchSec paour maîtrisé l’animal qui criait à taour de bras : Faut l’amputé !!!!!!!!!!! Puis le mis cul nu et lui administra un puissant somnifère. Puis regardant par la fenêtre ne vit point de trace de Joker, qu’il fallait à l’évidence repêcher avant qu’il ne se noie dans la bière. Puis il enferma taout le monde, laissant le ManchSec étalé sur une paillasse le cul à l’air entrain de baver de susurré « Grand folle prends moi........... »

La nuitée n’était point finit qu’il chercha en vain le vrai Joker. Il traouva ce dernier comme prévu ligoté à son lit, mais cela n’avit point évité le dédaoublement de personnage.
Quand l’aube du troisième jaour se fit, naus attendîmes Kenavo et maoua le retaour du grand pardon de la paroisse st-chauve. Taous semblaient bien triste de revenir au castel, on questionna le chevalier Rose P’tit Claude, qui défit son heaume et naous montra là son caillaoux qui n’avait point de cheveux. Taout le monde du grand pardon était revenu aussi chauve qu’une bille. Naous laissâmes le Chevalier rose dans sa grinçante armure rentré paissiblement.
Kenavo en profita paour aller prendre une chopine dans une taverne plus loin, puisque qu’il n’y avait plus rien à pitanché dans le castel....

_Tiens le v’là de retaour.....Damned.......Comment ça taoutes les tavernes ont brûlé à 50 lieues à la rondes ??
Gast !!! Kenavo lâche la masse d’arme !!!

_______________

Gast ar C'hast, si l'auberge a brûlé, c'est que la bière y était dégueulasse.



Que la Sainte Force de la Divine Batte à Claous soit avec Maoua



Dernière édition par Faou-Fanch le Jeu 05 Déc 2013, 11:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Night riders   Jeu 05 Déc 2013, 04:06

Si fait Messire Du Faou ! vous êtes pardonné d'avoir bouter feu à ces tavernes, car c'est grand contentement que de vous lire ! j'en ai encore la panse toute secouée ! mais le gosier reste bien sec pour sûr ! Il nous reste malgré tout la taverne de Maître LalaSrad.
A ce sujet Dame Mariane est maintenant cavalière et peut chevaucher fièrement son propre destrier aux cotés de son époux. La gente Dame peine encore à s'imposer sur la route, n'osant point estourbir les meneurs de coches qui entravent sa progression !
Point comme votre mie Damoiselle Diane, qui, je l'ai appris il y a fort peu, a estourbi des hommes en armes du guet. Sans doute n'a-t'elle point apprécié quelque remarque fort " mâle" venue ! mais j'ai constaté avec grand plaisir qu'elle ne veut point s'en laisser conter au commande d'un propulseur.

Quant à cet épidémie de rosite aïgue qui frappe les Sieurs Pticlaude et Manchsec, il ne faut point leur tenir rigueur de leurs actes insensés. Chacun sait que la rosite aïgue trouble l'esprit des plus braves, la teinte fort rosée qu'ils arborent n'étant qu'une des moindres manifestations de l'infection qui les atteint. Ce que vous ne savez point, c'est comment ils ont été contaminés.

C'éstoit il y a fort peu, deux nuitées avant la pleine lune. Nos deux compères discutaillaient fermement sur les capacité et performance de leurs propulseurs.
et comme de bien entendu, ces prises de positions entraînent moultes phrases désobligeantes !
" ce n'est point un propulseur que vous pilotez mais un tromblon asthmatique pour douairière neurasténique !!!" s'écriait Sieur Manchsec...
"Point ! Mon propulseur vous prend six lieues d'avance sur votre limace mécanique qui n'est bonne qu'à sucer la queue des tortues !" répliquait Sieur Pticlaude ...
et moultes répliques de ce genre en passant par " Chibre mécanique pour pucelle attardée", ou encore " suppositoire à calèche" ou bien pire : " ramasse bouse ", "têteur de boulons pour propulseur à haute densité"...
Des paroles aux actes et voilà nos deux lurons qui s'entretiennent à grand coups de masse d'arme, casse-tête, haches à double tranchant, dont les coups parvenaient à rayer le vernis fraîchement refait du comptoir de Maître Lalasrad !
Ce dernier tenta de calmer les deux excités en leur jetant à la tête une futaille pleine de lambig, cuvée nouvelle ! La dite futaille, en éclatant sur leur tête, esclaboussa Sire Mégaphone qui sirotait tranquillement son Chouchen, et trempa les bottes de Messire Fanchn'ster qui discutait avec Notre Maître Forgeron, Messire Novak, au sujet de nouvelles tubulures à haut rendement. S'en fut trop et Dame Lulu me pria de ramener calme et sérénité en ces lieux .

Si fait ! Vous le savez fort bien, je n'aime point être interrompu par ces fâcheries, lorsque je déguste ma boisson noire fumante ! et c'est donc fort courroucé que j'empoignais d'une main les deux gigoteurs par le fondement et de l'autre leurs deux propulseurs pour les mener au terrain de joute, là ou se règle, normalement, tout différend ! Las ! cent fois hélas, c'estoit sans compter la fureur qui les animait. Un lâché de Jouvencelle à l'ouverture des soldes aux galeries marchandes du château n'aurait point rivalisé par ses caquètements furibonds et sa bousculade habituelle ! Des forcenés que ces deux là ! ( Je me demande bien d'ailleurs s'ils n'avaient point reniflé de cet additif pour carburant concocté par Messire Nuch, son fameux NAUZE ( Nucléar Additif Used for Zero Expériment ). vous savez bien ! la petite fiole verte phosphorescente avec l'inscription " No Futur " ...

Et voilà nos deux lascars qui enfourchent leurs propulseurs prêt à en découdre ! C'est alors que j'eusse confirmation de mes doutes en voyant mes deux loustics sortir leurs fioles de Nauze et en verser non point quelques gouttes mais tout le contenant dans le réservoir ! Des flammes de plus d'une lieue surgirent des tuyères d'échappement ! Le destrier de sieur Ptitclaude creusa un sillon sur plus de 5 lieues et celui de Sieur Manchsec provoquât un séisme de 4.7 lorsqu'il libéra la puissance de sa monture !

Je fus contraint d'enfourcher Silvertwin mon fidèle destrier afin de les suivre et d'en ramener les éventuels débris . Il ne fut point difficile de trouver leurs traces !
ça et là les plumes d'une basse-courre décimée virevoltait encore... une truie réfugiée au sommet d'un grand pin contemplait dubitativement sa porcherie ruinée... tel Recteur furibond me montrait les restes de son église éventrée au milieu de laquelle un organiste hagard jouait les premières notes de Highway to Hell... Une fosse à purin avait ses déjections projetées sur tous les badauds présents dont les chaumières achevaient de se consumer !...

J'ignorais ce que j'allais encore découvrir comme ravages quand deux colonnes de fumées verdâtres guidèrent mon cheminement jusqu'en ces lieux ancestraux ; à Carnac sur notre ancienne piste de joute où nous avions planté moultes pierres dressées, seules capables de stopper la glissade d'un propulseur en perdition ...
Toutes étaient brisées ou couchées à terre ! ce qu'il en restait ne dépassait point les 16 pieds de haut ! Les deux propulseurs s'étaient écrasés sur les anciens stands mégalithiques réduits à l'état de tas de graviers ! Comment voulez vous faire venir les touristes, après, avec tous ces cailloux cassés !!! c'estoit si bien rangé avant !

Mais point de trace de leurs pilotes ! Une botte, un vieux slip troué, une chaussette fumante, une trouée dans la végétation me menèrent jusqu'à un champs ou paissait du bétail. Mais une superbe vache et un taureau me regardaient, la couenne tremblantes et le poil frémissant, la femelle avec l'oeil humide de celle qui a connu le mâle. Ce n'éstoit point pourtant la saison du rut ! Chose encore plus étonnante ces deux ovins avaient six pattes ! si si ! vous entendez bien ! six pattes et non point quatre comme il est de coutume chez ces ruminants ! Et le taureau portait entre ses cinquièmes et sixièmes pattes, plus frêles, une énorme paire de c.... poilues et un énorme vit turgescent ! Grande sorcellerie que voilà ; la vache à six pattes portait sur son train arrière un string léopard avec une traînée verdâtre et une unique botte sur sa patte arrière gauche. Ma stupéfaction fut encore plus grande en constant que ces bovins estoient de surcroît ventriloque ! "mmmmmalaiiiiiiiiiiiiid....." faisait sourdement l'une , "mmmmosssscourrrrrrr" pouvais-je entendre de la seconde ! Ces pattes semblaient de plus animées d'une vie qui leur estoient propre car elles s'agitaient en tout sens indépendamment du reste de la bête...

Ce fut au tatouage sur la fesse gauche de celle avec la larme à l'oeil que me vint un doute ! " Born to Ride " et " Ninja powaaa"... Gast ! par la lance de Lug et l'épée de Nuada ! Je venais de retrouver le Sieur Manchsec ! Analement coiffé d'une vache, certe ! et là donc... ce n'estoit point donc un taureau béat mais également une simple vache !?! ...à laquelle Sieur Pticlaude apportait visiblement grande satisfaction ! Mais je dus promptement les dégager de leur fâcheuse position en les voyant bleuir au fur et à mesure !
Si Messire Pticlaude fut aisément dégagé, il ne fut point de même pour Messire Manchsec dont l'accidentelle compagne serrait les fesses au fur et à mesure que je tirais ! C'est ainsi qu'il gardèrent, depuis, ce teint rosé ! et plus encore ! la privation en oxygène et la concentration de méthane teintèrent de bleu la longue chevelure de Messire Manchsec. Mais Rassurez-vous ! Sire Mégaphone m'a assuré que Dame Lulu travaillait sur un remède et que les symptômes devraient s'estomper prochainement.

Seul effet indésirable persistant, On constate bien souvent un rassemblement des troupeaux près de la clôture de long des routes lorsque passent ces deux fiers cavaliers...
Mais nous ne comprenons point pourquoi ils ont refusé de se joindre à nous à l'occasion du rassemblement annuel d'hiver à Millevaches ...

Il me fallait bien vous expliquez sur l'origine du mal qui les frappe ! La Bonne Nuitée Gentes Dames et Nobles Compagnons ! Les NightRiders veillent...
Revenir en haut Aller en bas
pticlaude

avatar

Masculin Age : 51
Localisation : ploemeur (56)
Type de moto : ma 1ère moto : un 600 cbr de 1994 .
ma nouvelle machine : un vfr 800 vtec de 2002 .

MessageSujet: Re: Night riders   Jeu 05 Déc 2013, 04:38

trop bon , , MDR3 
merci , je pars au boulot avec la banane !MDR2 
Revenir en haut Aller en bas
ManchSec

avatar

Masculin Age : 29
Localisation : SURZUR/DRANCY
Type de moto : Yam XJ600 Diversion 1996 (2006>2012)
Kawa ZX6R Ninja 2004 (2012>....)
HD Low Rider S 2016 (2016>....)

MessageSujet: Re: Night riders   Jeu 05 Déc 2013, 12:05

Fichtre !! Ces contes m'ont bigrement surpris! Je n’étais point informé que nous possédions en notre humble castellet de si grands ménestrels-conteur !! Quel fut mon étonnement et mon plaisir gourmand que de découvrir ces quelques aventures chevaleresque. Il va de soit que ces aventures nous ont également occis la mémoires, car si jamais ma cervelle se rappelait avoir visiter l'entre d'une génisse je ne pense pas que mon esprit tordu s'en serait remis si aisément ! Ceci expliquant cela je conçois mieux que ma belle chevelure ait pris teinte si vivace rappelant la couleur azur de notre beau ciel Breton.
Si fais ces quelques lignes promettent beaucoup d’événements curieux et farfelus pour notre réveillon de noyel !

Grand merci a Sieur Faou "à la langue tordu" et Sieur Kenavo "à la poigne de fer", de nous avoir compter l'origine du mal +1 
Revenir en haut Aller en bas
Tuumtum

avatar

Féminin Age : 48
Localisation : Nantes, Le Mans - Ouagadougou, dans les bas-fonds Désertiques
Type de moto : 125 - X J 6 - F Z 6 N 98 Ch

MessageSujet: Re: Night riders   Ven 06 Déc 2013, 02:03

Aïe !!! Chevalier manchSec ! Fichtre ! Qu'avez-vous osé faire !!! Blasphème, sacrilège que de venir pendant le repas du midi piétiner les dalles de la forteresse Bold´@irienne !!!! Je souhaite que Messire Kenavo vous pardonnera et que votre rédemption ne passe pas par une série de fouétage à coups de batte à clous sur votre auguste postérieur ... Sur ce petit discours, je vous souhaite une bonne nuitée . Je vais juste remettre quelques bûches que j'ai pris soin de couper cet après midi .
Revenir en haut Aller en bas
http://wende-kuuni.skyrock.com/
pticlaude

avatar

Masculin Age : 51
Localisation : ploemeur (56)
Type de moto : ma 1ère moto : un 600 cbr de 1994 .
ma nouvelle machine : un vfr 800 vtec de 2002 .

MessageSujet: Re: Night riders   Dim 08 Déc 2013, 00:14

alors que ser manchsec et ser pticlaude ont été sali par les scribes bold'@iriens , que n'ont-ils pas dégradés nos personnes en nous
envoyant paître dans des derrières de bovins idiots ? alors quoi ? ou se sont rendus nos night riders ? AUX 1000 VACHES !!!!
Quelle ironie !
Revenir en haut Aller en bas
pticlaude

avatar

Masculin Age : 51
Localisation : ploemeur (56)
Type de moto : ma 1ère moto : un 600 cbr de 1994 .
ma nouvelle machine : un vfr 800 vtec de 2002 .

MessageSujet: Re: Night riders   Lun 09 Déc 2013, 00:50

ah ah ah ! oyé oyé , ou sont donc les pétaradeurs limousins , les pourfendeurs de ptits hommes roses ? hein , oui , ou sont-ils ces moribonds qui sont allez braver le froid et se consoler dans prairies gelées auprés de bovins puants .....? la bonne nuitée réparatrices à vous de la part des MIP ....MDR2 
Revenir en haut Aller en bas
Tuumtum

avatar

Féminin Age : 48
Localisation : Nantes, Le Mans - Ouagadougou, dans les bas-fonds Désertiques
Type de moto : 125 - X J 6 - F Z 6 N 98 Ch

MessageSujet: Re: Night riders   Lun 09 Déc 2013, 01:00

Mais enfin, Chevalier Pticlaude, pourquoi crier si fort ? Vous avez réveillé tous les habitants du château !!! En espérant que tout le monde se rendorme, bonne nuirez tous !!
Revenir en haut Aller en bas
http://wende-kuuni.skyrock.com/
lulu
Fondateur
avatar

Féminin Age : 35
Localisation : caudan
Type de moto : zzr 600 full naked

MessageSujet: Re: Night riders   Jeu 12 Déc 2013, 00:12

hooooooo je vois a l'horizon un combat sans pitié aux retours des nights riders prenez garde à vos blancs fessiers, représentants du MIP!  MDR3

_______________
Avant j'étais schizophrène, mais maintenant nous allons mieux


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Night riders   Jeu 12 Déc 2013, 04:29

si fait Dame Lulu ! Grâce vous soit rendu pour veiller sur notre forteresse ! Souffrez, Ma Dame, que je vous remplace ! Je m'en vais de ce pas m'occuper de ces jouvenceaux dissipés ! Quelque dérèglement hormonal post pubère qui leur aura troublé l'esprit !
J'ai eu grande crainte qu'il ne s'agisse de quelques vilains et facheux Trolls ayant pris leur apparence ! mais point ! J'ai fait procéder aux vérifications habituelles afin de nous en assurer ! Il est vrai que peu connaissent ces méthodes et je m'en vais donc vous en décrire la façon !

En premier lieu il convient de s'assurer de la coopération du patient. en général un bon coup de batte à clou derrière l'occiput suffit ! Pour le cas de Messire Pticlaude se fut plus ... sportif, dirons-nous ! Le bougre avait vu l'ombre de la batte à clou et s'était dérobé ! Oui, je sais ! c'est fort inconvenant de ne point vouloir se laisser occiputer proprement ! toujours est-il qu'il fallut bien manoeuvrer de toute autre façon pour se saisir de sa personne ! et je vous rappelle que ce luron est fort preste et fort agile ! Il n'est point commode d'user de stratagèmes conventionnels pour le neutraliser ! le lancer simultané de plusieurs cents de battes à clous ne sert à rien et de plus il faut toutes les ramasser ensuite ! Point de possibilité d'user des ours de chasse pour le rabattre car il les aurait tous dévorés un à un, l'appétit légendaire du sieur Pticlaude étant plus grand que celui de dix ogres ! Il nous avait été possible de le contenir dans la courrette sud de la forteresse, la plus basse, ceinte de hauts murs dont les blocs jointifs n'offraient aucune prise, car il ne fallait point qu'il puisse atteindre les écuries où sont parqués les propulseurs NightRiders, sous peine de passer quelques nuitées à le poursuivre ! La solution vint de Maître LalaSrad qui, sortant des communs de sa taverne, s'en vint jeter du haut des murs un plein baquet d'eau de vaisselle vers l'évacuation centrale des eaux de pluie, au moment au Messire Ptitclaude traversait pour la 100e fois la courrette ! Aspergé de pied en tête de l'eau savonneuse, tel un possédé, il se roula par terre, trépignant et gesticulant, hurlant que c'était là fourberie et traîtrise et qu'il avait déjà pris son bain l'année passée ! c'estoit grand amusement de le voir s'agiter ainsi mais le travail avant tout car nous avions la solution ! Messire Yon s'en fut au douves sceller la bouche de l'évacuation des eaux au moyen d'une étoupe enduite de goudron, Messire LaSouche s'en fut quérir le plus grand nombre de baquets possible et organisa une chaîne de bras depuis le puits principal. A grande bassinée tous les bras disponibles s'en virent vidanger tout ce qui pouvait l'être ! afin d'accélérer la manoeuvre Messire LalaSrad offrit une tournée générale de cervoise aux villageois des alentours qui s'en virent pissoyer à leur tour pour remplir la courrette ! En trois heures le niveau vint atteindre le haut de ses mollets ! s'en fut trop pour Messire pticlaude qui cria grâce et vint se soumettre ! Il fut solidement entravé, et Messire Du Faou vint y mettre un bon coup réglementaire de batte à clou modèle 64 modifié 82 de calibre 35 conformément à l'article VI alinéa 4 du code d'occiputage !
Les patients étant plus coopératifs, ils furent solidement attachés, nus, sur de solides croix en Bronze massif. On appelle cette phase le bronzage intégral ! On retira de la gueule de messire Maxoubzh le tibia de troll qu'il machouillait inlassablement afin de procéder au premier test ! Il faut se saisir d'un fort entonnoir. Ensuite remplir le patient d'un mélange précis d'un tonneau de Lambig, un tonneau de poudre noire, un tonneau d'eau de vie de prune, et un tonneau de souffre. C'est la formule du quatre-quart ! ensuite il faut rapidement laisser tomber un brandon enflammé puis solidement maintenir la bouche du patient fermée. On appelle cette phase, l' Ethylo-test ! Si le patient explose c'est qu'il s'agit d'un troll ( tripaille verte acide), d'un Korrigan ( tripaille jaune ) ou d'un humain ( on ne retrouve jamais la tripaille !). si le patient se contente d'émettre un rôt fumant c'est qu'il s'agit bien d'un NightRider. enfin si vous prenez des éclats plein la trogne c'est que vous avez bousillé votre aspirateur .
A ce stade il est pratiquement certain que nous ne sommes pas en présence de Trolls mais par acquis de conscience et parce que c'est rigolo on passe en suite à la phase finale de l'examen : le dépistage EPO ( enfournement de piments par l'orifice ) qui comme son nom l'indique consiste à introduire dans le fondement du patient un sac de piments rouges marinés dans du jus de pruneau ! on maintient quelques instant puis quand les yeux du patient commence à sortir des orbites, on cloue et on cadenasse la porte de l'unique lieu d'aisance , puis on relâche les patients ! effectivement ça ne sert à rien mais c'est fort divertissant de les voir courir sur plusieurs kilomètres pour ensuite tenter de briser le cadenas avec la tête d'un des autres patients et pour finir par s'apercevoir que la porte ne peut pas s'ouvrir ! Ce fut Messire Manchsec qui fut le vainqueur ! empoignant messire pticlaude d'une main et de messire maxoubzh de l'autre, brisant le cadenas au moyen du premier et, malin, enfonçant la porte au moyen du second qui lui faisait office de bélier ! ce fut grand moment d'hilarité lorsque son air triomphant se mua en air de stupeur, lorsqu'il constata au moment fatidique où ses sphincters déclaraient forfait que nous n'y avions mis ni chiottard ni papier !
mais au moins étions nous formel ! Il ne s'agissaient point de Trolls ! mais n'ayez crainte Dame Lulu, le seul risque est pour Messire Maxoubzh qui, au contact prolongé avec nos deux turbulents troublions, pourrait fort bien déclarer un cas de rosite aigüe !
je m'en vais également leur faire nettoyer la forteresse des enluminures qu'ils ont laissé partout !
ah oui ! oubli de ma part ! si quelqu'un pouvait avoir la délicate attention d'aller quérir quelques hardes sèches ! en vidangeant la courette nous avons retrouvé Messire Maxou et Messire P3t3r, qui cuvaient leur gnole. une abomination que les auvergnats nomme la Grolle ! ils avaient du leur en dérober un plein tonneau vu leur état !
La Bonne Nuitée à vous gentes Dames et nobles compagnons !
Revenir en haut Aller en bas
Tuumtum

avatar

Féminin Age : 48
Localisation : Nantes, Le Mans - Ouagadougou, dans les bas-fonds Désertiques
Type de moto : 125 - X J 6 - F Z 6 N 98 Ch

MessageSujet: Re: Night riders   Jeu 12 Déc 2013, 23:37

Messire Kenavo, ne trouvez vous pas que vous avez été un peu dur avec les MIP ? Bonne nuit à tous !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://wende-kuuni.skyrock.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Night riders   Ven 13 Déc 2013, 03:01

Si fait ! Je crois qu'il va falloir sévir de façon plus ferme !
Je vais rappeler les règles de bonne conduite des NightRiders : Nul ne postera en dehors des heures comprises entre la minuit et la 5ème heure. De petites icônes nul ne fera usage . Dans le style NightRider chacun écrira. Et sur le "Kektufela" les remarques postera ... Le meilleur moyen de ne point risquer d'y figurer est de respecter les règles des NightRiders. L'abus entraîne la disparition du fauteur de trouble.

Qu'on se le tienne pour dit !
Revenir en haut Aller en bas
ManchSec

avatar

Masculin Age : 29
Localisation : SURZUR/DRANCY
Type de moto : Yam XJ600 Diversion 1996 (2006>2012)
Kawa ZX6R Ninja 2004 (2012>....)
HD Low Rider S 2016 (2016>....)

MessageSujet: Re: Night riders   Jeu 16 Jan 2014, 00:24

Les nights riders ayant été appelés à se manifester ils leurs faut au moins une bonne raison de se manifester ! En fidèle MIP j'imagine que tel est mon devoir de whaouuuuuuuu la zizanie dans les couloirs du manoir !! Toute manière vu le peu d'actions que messires les Chevaliers ont exercés ces derniers temps j'imagine que les dégâts des fêtes sont encore bien présent et qu'ils auraient bien du mal à traîner leurs gros bidons à mes trousses!! Ils préfèrent largement faire un petit concours de ronflements!!

Mais peut être devrai-je appeler quelques renfort à gros coup de poignée de gaz dans la salle de réception ? Ce ronronnement magnifique à 15000 tours réveillera peut être en eux quelques flammes de leurs jeunesses Ô combien trop lointaine !! De plus leurs fidèles destriers usés jusqu’à la corne et nécessitants de bons soins et des révision à chaque plein risquent malheureusement de prendre peur et de rendre l'âme s'il ne rapplique pas vite afin de calmer mes ardeurs et de m'administrer mon traitement contre la rosite et la crampe du poignée droit à 90°.

Je pourrai également m'amuser à émousser les pointes de clous de la battes de messire faou ou encore de mouillé la pierre de son tromblons ceci dans l'intention de pouvoir continuer mes méfaits. Messire kenavo lui est un peu moins simple à mettre hors jeu mais je pense qu'en le lançant sur la programmation d'un raid bold'airien son attention serait tout à fait détournée.

Bref voilà quelques idées comme-ci comme-ça qui me passe par la tête afin d'être à la hauteur de ma réputation ^^

ManchSec Men In Pink pour vous nuire ...

edit : je me suis fait avoir dans un des pièges du manoir puisque le mot "s e m e r" se transforme en whaouuuuuuuu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Night riders   Jeu 16 Jan 2014, 01:09

Fichtre Diantre ! Je crois que j'ai marché sur quelque chose de rose et de mou...
Revenir en haut Aller en bas
D4MN
V.I.P very incontinant people
avatar

Masculin Age : 1938

MessageSujet: Re: Night riders   Ven 21 Fév 2014, 13:47

euh, ta b*te? ^^


Bon alors, ça bouge pu là-d'dans? Ya plus de night readers que de night writers?  siffle 

 Punis
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Night riders   

Revenir en haut Aller en bas
 
Night riders
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 12 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Night riders
» recherche piéces noires V-ROD Night special
» Mervent by night
» funky 80's ls night!
» Bonsoir à tous les riders un mec du 90 vous rejoins!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bol d'@ir :: Espace détente :: Les délires de Bol d'@ir-
Sauter vers: